Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Mauvaise Nouvelle pour la CAF

Le Tribunal de "N'ENTERRE" plus les Pères, vient de relaxer une Éprouvette qui ne pouvait pas payer de pension Alimentaire.

Ecrit par papapio, ni macro, ni géniteur payeur – le vendredi 01 octobre 2010 à 09H34

Le Tribunal de « N’ENTERRE » plus les Pères, vient de débouter une Maman qui souhaitait, comme les copines sans travail, être rétribuée de son « salaire pieds de riz ». Le Tribunal ayant argué que, dans son cas personnel, et contrairement aux Femmes qui ne font pas appel à l’insémination Artificielle, une éprouvette de laboratoire ne pouvait être « ondamnée » a financer sa Monoparentalité…

Le Tribunal rappel que l’insémination Artificielle est une thèse, mais peut être pas la plus appropriée lorsque l’on ne travaille pas et que l’on souhaite que d’autre le fassent a votre place (et plus longtemps donc maintenant, pour cause d’age légale repoussé), présente comme anti-thèse plus rependue et appropriée la recherche d’un « Père occasionnel » auquel la démarche s’applique bien…

La Cour fait remarquer qu’il n’est aucunement besoin de prévenir le Père Géniteur Choisi, de la possibilité d’avoir un Enfant, encore moins de sa venue imminente, laissant ainsi à la seule Mère le choix de son seul nom et d’une démarche a postériori auprès de lui.

Qu’en outre celui ci devra ensuite s’acquitter de son « devoir de Père » c’est à dire de Payer…
Que sa reconnaissance de son Enfant peut être effacée du dossier au seul profit de la Mère
Que ses investissements de 2 appartements pouvant permettre la résidence alternée sont affaçables
Que son investissement d’une voiture à la Mère peuvent aussi être effacés au seul profit de la dernière
Que PMI, GUT, UDAF, AREL, AREMO, ARPEGE et 28 associ. de Femmes sont a sa disposition à la Réunion
Que les Services des Impôts, du Pôle Emploi, de la CAF et de l’ARAJUFA lui sont entièrement dévoués
Que le Petit Père pourrait ensuite adopter son Enfant de force sous forme d’OPA (Offre Publique d’Adoption) sans problème sans que ses attributions n’entre dans un décompte quelconque des saisies au seul Père…
Que la Plaignante peut alors être Tranquille, Calme et Sereine sur le Massacre préparé au géniteur payeur…

Rendu au Nom Usurpé du Peuple Français qui lui a bien voté les Lois Paritaires Éducatives mais on s’en fout
***********************************************

Bien sure, tout ceci n’est qu’une pure fiction improbable à la réunion, Département français,
qui ne peut avoir lieu face à des magistrats honnêtes, francs et loyaux au service de la Population
qui n’aurait pas peur d’en débattre Publiquement si ce devait être le cas,
au regard de son Courage, de sa déontologie légendaire et sa capacité à assumer ses actes…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nous, peuple de la France Métisse

Nous, les réunionnais attachés au Dialogue Interculturel et au Vivre Ensemble, peuple de La France Métisse, et, habitants de l’île de La Réunion : yabs, kafs, malbars, zoreys, zoréols, créoles métissés, chinois, zarabes, malgaches, comoriens, mahorais, mauriciens, maghrébins, avec tous les autres citoyens de toutes origines, nous sommes éveillés et conscients face à la concrétisation du danger d’un Mouvement politique xénophobe qui utilise, sans vergogne, la démocratie pour prendre le pouvoir et conduire notre Nation vers le repli sur soi, vers la stigmatisation d’une partie du peuple de France, vers le chaos socio-économique, vers l’anéantissement culturel, vers l’hystérie collective tendant à réduire drastiquement le champ d’expression des libertés et des opinions alternatives à sa propre doxa.