Revenir à la rubrique : Sport Réunion

Luçay Arayapin « chagriné » par le peu de soutien de Dimitri Payet

La JS Saint-Pierroise connaîtra ce lundi soir son adversaire pour le prochain tour de la Coupe de France de football. En attendant le tirage, le président du club sudiste se montre un brin déçu par le silence de l’ancien joueur du club, un certain Dimitri Payet. Pas un mot de soutien n’est venu de sa […]

Ecrit par SI – le lundi 06 janvier 2020 à 16H20

La JS Saint-Pierroise connaîtra ce lundi soir son adversaire pour le prochain tour de la Coupe de France de football. En attendant le tirage, le président du club sudiste se montre un brin déçu par le silence de l’ancien joueur du club, un certain Dimitri Payet.

Pas un mot de soutien n’est venu de sa part, même s’il faut préciser que le Réunionnais avait un match à préparer ce week end et qu’il a d’ailleurs gratifié le stade Beaublanc de Limoges d’un geste superbe pour lober le gardien de Trélissac. 

Depuis la métropole où les joueurs et le staff de la JSSP se trouvent encore, Luçay Arayapin se montre « chagriné » par le peu de contact avec Dimitri Payet. Rien de bien méchant, mais le président de la JSSP aurait souhaité voir la star réunionnaise de l’OM, formé à la Saint-Pierroise, parler un peu plus du parcours de son club formateur dans la compétition. Le joueur de l’OM a malgré tout eu un mot à l’égard du club réunionnais au micro d’Eurosport dimanche soir : « C’est un exploit que la JS Saint-Pierroise se soit qualifiée. Cela me fait plaisir, c’est le club de mon enfance. J’espère qu’on pourra les accueillir au Vélodrome, comme ça tout le monde sera content », a réagi Dimitri Payet sur la chaîne qui a les droits de retransmission de la Coupe de France.

« Quand on voit un Réunionnais qui joue dans un aussi grand club et ne pas parler de notre parcours, je suis déçu. Il a quand même débuté chez nous et non à Marseille…C’est toute une île qui nous porte », s’agace le président Arayapin, qui attendait au moins un petit mot de félicitations de la part du meneur de jeu olympien, surtout à l’heure des réseaux sociaux, de Twitter, d’Instagram et de Facebook. Son message est en tout cas passé.

Et si le tirage au sort nous réservait un Olympique de Marseille Vs JSSP pour de vraies retrouvailles sur le rectangle vert…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Open de Saint-Denis Réunion de Badminton : un niveau international

Dimanche 7 juillet 2024, les finales de l’Open de Saint-Denis Réunion 2024 se sont déroulées au gymnase de Champ Fleuri. Après 4 jours intenses de compétition, et des demi-finales haletantes la veille, place aux finales dans chaque catégorie avec la très attendue double hommes remportée par une paire française.

[Communiqué] Max Bertone est demi-finaliste de sa première Coupe du Monde

Le week-end dernier à Innsbruck, Max Bertone a fait ses débuts en Coupe du Monde de difficulté, se qualifiant pour les demi-finales et terminant 19ᵉ, tandis que Manon Hily a également atteint les demi-finales en se classant 18ᵉ. De son côté, Oriane Bertone a terminé 30ᵉ et n’est pas parvenue à se qualifier.

Le Run-Ball attire la foule au stade Jean Ivoula

Depuis samedi, la Ville de Saint-Denis accueille un événement sportif de grande envergure au Stade Jean Ivoula, le Run-Ball 2024. Cet événement unique en son genre propose des compétitions et des spectacles autour du basket 3×3, ainsi que d’autres disciplines sportives et culturelles. Les finales auront lieu toute la journée ce dimanche. Photos : Pierre Marchal.

MMA : Première ceinture en jeu pour Big Morel

Anthony Morel doit combattre le 11 juillet prochain pour le titre poids lourds de l’EFC. Une opportunité pour le combattant saint-joséphois qui attirerait le regard des plus grandes organisations. Néanmoins, il devra pour cela venir à bout d’un adversaire très dangereux.