Revenir à la rubrique : Société

L’Etang-Salé-les-Bains sous l’eau après l’épisode de fortes pluies

La ville du Sud a été particulièrement touchée par les pluies torrentielles qui se sont abattues ce dimanche soir. De nombreuses maisons ont été inondées, particulièrement autour de l’étang, qui a débordé.

Ecrit par M.B – le lundi 29 janvier 2024 à 18H12

Ce lundi matin, l’heure était au nettoyage pour les habitants d’Étang-Salé-les-Bains, après les pluies diluviennes qui se sont abattues sur le bourg. Plusieurs rues ont été barrées par les agents de la commune devant le flot d’eau qui se déversait sur la voirie. Bouches d’égout ouvertes par la puissance des pluies, électricité coupée pour plusieurs quartiers et radiers submergés, la ville, relativement épargnée par Belal, a souffert.

Ce matin, l’heure était donc au nettoyage et au constat des dégâts. L’un des quartiers les plus touchés est celui autour de l’étang. Avec un niveau d’eau déjà haut suite au cyclone Belal, il a débordé en début de soirée, inondant plusieurs habitations. “Je suis né ici et je n’ai jamais vu ça. Il a déjà débordé une fois, mais c’était il y a des années, et surtout pas autant”, explique Patrick, encore en train de rincer sa terrasse au jet d’eau pour faire partir les dernières traces de boue. “On a eu au moins 20 centimètres d’eau dans la maison. Tous les meubles sont fichus. Heureusement, mon voisin a encore de l’électricité, et on a pu tirer une rallonge pour éviter de perdre le contenu du congélateur”, poursuit ce riverain de l’étang.

Sa fille, Béatrice, témoigne aussi de la nuit de stress que la famille a vécue. “L’étang est monté très vite, et rapidement, il s’est engouffré dans la maison. Mon fils avait de l’eau jusqu’au genou. Les enfants ont pu s’amuser à faire des glissades avec leurs planches de bodyboard dans la rue”, s’amuse la jeune femme, trouvant de quoi plaisanter malgré les dégâts.

Certaines parties du golfe étaient totalement inondées

“On a tout perdu”

Plus loin dans le quartier, on fait aussi le bilan de la soirée. Pour la famille Lucas, tout est à jeter. La piscine couleur chocolat témoigne de la quantité d’eau bouseuse qui s’est déversée dans leur case. “On se fait régulièrement inonder, mais là, on a tout perdu”, explique Daniel. Toute la famille a dû être évacuée vers un centre de vacances reconverti en centre d’accueil d’urgence par la mairie. “Les pompiers sont venus nous chercher à 18h30. Ils ont emmené notre oncle au CHU de Saint-Pierre car il a une poche gastrique et ne pouvait pas rester là. On a pu l’avoir au téléphone ce matin, mais il ne peut pas revenir tout de suite vu qu’on ne peut pas l’accueillir dans de bonnes conditions”, poursuit l’homme.

Les meubles, l’électroménager ou même les vêtements, la famille se retrouve dans un grand dénuement. “Je n’ai plus de manuels ou de cahiers. Mon diplôme du bac et du brevet des collèges est totalement fichu. Je suis en BTS et heureusement mon lycée a accepté de me donner quelques jours pour que j’aide ma famille. Mais j’ai des examens très prochainement et je ne sais pas du tout comment faire”, se lamente Elisa.

Elisa ne peut que constater les dégâts ce matin dans sa cour

Étant donné que la famille vit dans une maison de plain-pied, aucune pièce n’a été épargnée par la montée des eaux. “Les matelas ou encore les armoires, tout a pris l’eau. Même les portes ont gonflé. Et quand le soleil va revenir, on va vivre dans une odeur infecte”, poursuit la jeune fille. “Au moment de la montée des eaux, on a essayé de creuser une tranchée pour dévier le flot, mais il y en avait trop”, souligne Daniel en montrant la marque qu’a laissée la coulée de boue sur les murs de sa case. “On va essayer de faire appel à des associations ou à la mairie pour au moins retrouver des matelas propres, car là, c’est pas habitable pour le moment”, complète Elisa.

L’eau est montée jusqu’à 40 centimètres dans la maison, noyant tous les appareils électriques

De son côté, la mairie de l’Étang-Salé confirme que les centres d’hébergement d’urgence vont rester ouverts encore ce soir. “Une vingtaine de familles ont été recueillies dans les deux centres ouverts à Étang-Salé-les-hauts et les-Bains. Mais c’est effectivement la station balnéaire qui a été la plus touchée. Quelques chemins ont été aussi emportés dans les hauts. On a aussi noté des éboulis sur le chemin de l’Entre-deux et la route des Cannots. Nos équipes sont en train de la remettre en état mais certains tronçons sont en circulation alternée le temps des travaux”, précise-t-on du côté de la commune. Une réunion est encore prévue ce soir en mairie avec tous les services pour faire le point et voir si une aide aux sinistrés est possible.

Les riverains de l’étang ont tenté de protéger leur maison avec les moyens du bord

 

Plusieurs radiers et passages étaient encore totalement impraticables aujourd’hui

Thèmes : Etang-Salé | Inondation
S’abonner
Notification pour
9 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
polo974
26 jours il y a

« Etang-Salé-les-Bains »
Ça parle de flotte 2 fois dans le nom. Il y avait de quoi y réfléchir quand même…

Cafard
26 jours il y a

tout est une bonne onne occaz pour sortir les bodyboard ou les kayaks là-bas

PereVert
26 jours il y a

Construire de plein pied à la Réunion est complètement absurde.

Encore plus quand on se situe en zone inondable.

DOGUS
26 jours il y a

Personne ne parle de ce qu’est devenu l’ancien canal d’évacuation des eaux…salées accumulées au droit de l’étang en amont immédiat de l’ex RN1. A vrai dire, on y a fait pousser…du béton. Midiaou, moin la zamai vi sa !

Philip Morris
26 jours il y a

Vive le beton, a la reunion on aime le beton

Nonspon Sorise
25 jours il y a

Cette zone a toujours été inondée lors de fortes pluies. Le petit étang a été mis en place pour faire un peu tampon. Mais les constructions poussent comme des champignons car il faut loger les habitants. C’est autant d’eau qui ne s’infiltre plus. Et l’abondance des pluies, phénomène que l’on a déjà connu par le passé, ne fait qu’aggraver la situation. Il est quand même marrant d’entendre Monsieur le Maire parler de construction lorsque l’on sait que son papa a été dans l’obligation de démolir une construction non autorisée. D’autre part il est incompréhensible qu’on construise encore de plain pied de nos jours. Il serait convenable de construire sur une sorte de vide sanitaire qui laisserait passer l’eau. Cela a un coût mais comme la réparation des dégâts.

kikadisa
25 jours il y a

avan krié partou réfléssi un tour pourkoi zot zendroi la apel étan salé ??. mi kroi sé un afèr ek plin d’lo non ??.

Chico filao
25 jours il y a

Toute cette est construite sur un marée salant.. nos zelues de pacotilles travaillent sur le cours terme..! Ben voilà le résultat. !. Il ne faut rien dire ces super aménageurs saccageurs ont de beaux jours devant eux.etant donne que la population est idolâtre.. il faut assumer maintenant…

Jour aores
25 jours il y a

A étang sale avec tous les projets bidons on dira par avoir des remontes crocodiles par les égouts .!

Dans la même rubrique

Atteint du syndrome Ravine, Maël appelle à la solidarité pour enfin sortir de chez lui

Le Saint-Joséphois de 23 ans connaît une dégradation de son état de santé depuis 18 mois, ce qui a nécessité un changement de fauteuil roulant, passant d’un manuel à un électrique. Le problème, c’est que ce nouveau siège n’est pas adapté à la voiture pour laquelle ses parents se sont déjà sacrifiés. En conséquence, Maël est contraint de rester chez lui ou de sortir sans aucune capacité d’autonomie. Ses parents ont donc lancé une cagnotte afin de financer un nouveau véhicule.

Mc Duc : “Il sait encore rapper le tonton !”

Après le buzz de sa prestation pour le Paris Centre Challenge de Black M, Mc Duc prépare un nouveau sigle. L’artiste urbain peï revient sur son parcours dans une interview pour Zinfos974.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial