Revenir à la rubrique : Politique

Les travaux de la nouvelle route du Littoral ne débuteront pas avant 2 ou 3 ans

Selon certains proches de Paul Vergès, “si les fonds marins le permettaient, il y a longtemps que le président de la Région Réunion aurait donné le coup d’envoi des travaux de la nouvelle route du Littoral”. Le patron du Conseil régional veut un ouvrage en digue - viaduc qui va durer.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le vendredi 04 décembre 2009 à 07H35

Le coût de la nouvelle route du Littoral est déjà passé de 930 millions d’euros (montant contenu dans les accords de Matignon) à 1,3 milliard. A ce jour, les études ont coûté 40 millions d’euros. Les analyses des relevés géotechniques, ne sont pas terminées.

“Le projet pour la nouvelle route du Littoral est extrêmement compliqué. Il s’agit de faire à la fois une digue et un viaduc sur la mer. Il y aura donc des travaux sous-marins compliqués, avec une incertitude : quel sera le niveau de la mer dans 100 ans? Il ne faut pas oublier que nous construisons un ouvrage pour plusieurs décennies”, explique Philippe Berne, conseiller régional chargé de l’environnement.

“A partir des analyses des fonds marins, nous avons des éléments complexes à régler. Il y a des endroits où nous avons 40 mètres d’alluvions. Si nous voulons accrocher des piliers, il faudra creuser sous six ou sept mètres d’eau. Ceux qui disent que l’on peut commencer tout de suite sont totalement irresponsables. D’ailleurs, le préfet n’a pas encore pris la décision de réunir tout le monde pour lancer la Déclaration d’utilité publique”.

Ces retards font que les travaux pour la réalisation de la nouvelle route du Littoral ne débuteront pas avant deux ou trois ans.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

François Asselineau vient prôner la « Réunionexit »

Accéder à la députation européenne pour mieux combattre Bruxelles, c’est le but que poursuit François Asselineau. Le chantre du Frexit vient prendre connaissance des réalités réunionnaises jusqu’à ce samedi et tenter de convaincre que la France et donc La Réunion se porteraient mieux sans l’UE, sans sa monnaie unique et sans l’OTAN.