Revenir à la rubrique : Education

Les organismes de soutien scolaire font le plein à l’approche du Bac

Les épreuves écrites du baccalauréat débuteront le 18 juin prochain dans les lycées réunionnais. Pour certains élèves inscrits en terminale scientifique, les révisions ont déjà commencé mais pour d'autres, la panique grandit. Lacunes non corrigées, carences liées à un programme inachevé, difficultés de raisonnement en sciences : les organismes de soutien scolaire ne connaissent pas la crise à l'approche de cet examen.

Ecrit par Ludovic Robert – le mercredi 10 juin 2009 à 18H15

Probabilités, logarithmes népériens, équations différentielles, courbes paramétrées : qui n’a pas rencontré quelques difficultés d’assimilation en mathématiques ? C’est en tout cas cette interrogation que soulève les organismes de soutien scolaire à l’image de Boîte à maths, une entreprise privée située à Saint-Pierre.

Freddy Moutoussamy, le responsable pédagogique de cette structure, est formel. Si les élèves inscrits en terminale ont effectué un travail régulier tout au long de l’année, la panique a beaucoup moins de risque d’apparaître à quelques semaines du Bac. Ceci étant, c’est rarement le cas et le nombre d’élèves composant les cours de soutien et de révisions est significatif à cet égard.

Ces prises de conscience parfois tardives n’entament en rien les taux de réussite des élèves coachés à Boîte à Maths au bac puisque 95 à 100% d’entre eux obtiennent le précieux sésame chaque année.

Des lacunes à corriger avec efficacité et rapidité

Après un Bac blanc réalisé il y a deux semaines, les élèves inscrits en cours de soutien révisent les fondamentaux, mais aussi les principales lacunes. Le plus souvent, la méthodologie liée aux raisonnements à adopter face à un problème ou les difficultés de compréhension d’un énoncé travaillées à partir d’une base importante d’annales occupent les premières lignes des séances de soutien.

Chaque groupe d’élèves pris en charge par un professeur compte 4 à 5 éléments dont le suivi semble performant puisque les motivations, les connaissances, le rythme de travail mais aussi l’aspect psychologique des élèves sont pris en compte à travers des fiches d’informations individuelles. Quant aux élèves, ils ont même la possibilité de noter leur enseignant.

« Il s’agit de mettre toutes les chances du côté des élèves, leur donner un cadre de travail agréable où ils sont pris en charge mais aussi de redonner goût aux matières scientifiques… » déclare Freddy Moutoussamy. Par ailleurs, des cours de soutien à domicile sont aussi professés par des enseignants souvent titulaires de leur poste, ce qui permet de mettre en confiance l’élève dans un cadre qui lui est familier.

Les organisme de soutien ont donc le vent en poupe et leurs séances viennent le confirmer au regard du nombre important d’élèves présents à la pause du déjeuner, entre deux cours ou en fin de journée. Toujours est-il que le grand rendez-vous est fixé au 18 juin prochain, date à laquelle les matheux débuteront par de la philosophie… pendant quatre heures.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Baccalauréat 2024 : Taux de réussite à 82,1 %

Le recteur de région académique, Pierre-François Mourier, félicite les 9 474 candidats admis dès le premier groupe des épreuves du baccalauréat, représentant un taux de réussite de 82,1 %. Il encourage également les 1.234 candidats qui passeront les oraux de rattrapage les 9 et 10 juillet.

Jean-Max Boyer nommé à la tête de la SPL OPÉ

La SPL Oser Pour l’Éducation (SPL OPÉ) a récemment annoncé la nomination de Jean-Max Boyer en tant que Président Directeur Général (PDG). Cette décision, prise lors du Conseil d’Administration, marque une nouvelle étape pour la société. Jean-Max Boyer succède à Alexandra Clain, qui a dirigé la SPL OPÉ au cours des deux dernières années.

Coup d’envoi du Brevet ce lundi

Ce lundi 1er juillet 2024 marque le début du Diplôme National du Brevet (DNB). C’est le Collège de Bois de Nèfles à Saint-Denis qui a accueilli le lancement officiel des épreuves. Un moment important pour les collégiens de La Réunion puisqu’il s’agit de leur premier examen.