Revenir à la rubrique : Politique

Législatives : Candidat dans la 6e, Mario Lechat souhaite la suppression de l’octroi de mer et du droit du sol

Mario Lechat se lance dans la course aux Législatives. Candidat dans la 6e circonscription sous l'étiquette divers-droite, mais bénéficiant du soutien du sénateur de la majorité présidentielle Stéphane Fouassin et de la municipalité sainte-marienne, le vice-président de la Cinor compte bien tirer son épingle du jeu avec sa suppléante, Angélique Moutoussamy. Il souhaite notamment la suppression de l'octroi de mer et du droit du sol.

Ecrit par S.I. – le mardi 25 juin 2024 à 06H11

Lors d’un point presse donné ce lundi au Cinépalmes de Sainte-Marie, Mario Lechat a fait de la suppression de l’octroi de mer son cheval de bataille, qu’il qualifie de « taxe coloniale ». Selon lui, cette taxe locale contribue à la vie chère à La Réunion. « Cela fait 40 ans que je pense qu’il faut supprimer l’octroi de mer. Nous devons trouver d’autres moyens de financer les collectivités locales, comme une dotation globale de fonctionnement avec la solidarité nationale », explique-t-il.

Le candidat propose également un SMIC à 1.800 euros net par mois pour les entreprises de plus de 10 salariés. Il soutient que cette augmentation stimulera l’économie locale et améliorera la qualité de vie des ménages. « Ces 400 euros supplémentaires entreront dans l’économie et favoriseront l’emploi », affirme le chef d’entreprise. Mais cela passera nécessairement par une « défiscalisation totale » ainsi qu’une « exonération des charges pour ces entreprises », poursuit-il.

Mario Lechat souhaite également instaurer un revenu universel pour les étudiants, inspiré des pays nordiques, afin de permettre à ces derniers de poursuivre leurs études dans de meilleures conditions. « Il est essentiel de soutenir nos étudiants pour qu’ils puissent se concentrer sur leurs études sans souci financier », déclare-t-il.

Le point le plus controversé de son programme est la suppression du droit du sol, à La Réunion et sur l’ensemble du territoire national. Il justifie cette mesure par les problèmes d’insécurité et d’immigration dans la zone océan Indien. « Si le droit du sol était légitime auparavant, il ne l’est plus aujourd’hui. Nous devons prendre des mesures drastiques pour protéger notre territoire », estime-t-il.

Connu pour son franc-parler, il conclut avec humour : « Il y a un trou de souris, je m’appelle Lechat, je vais essayer d’y entrer ».

 

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
20 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Huguette Bello, Première ministre : Les arguments en sa faveur

L’Humanité a révélé que le Parti communiste français a proposé le nom d’Huguette Bello comme possible Première ministre venue de la coalition de gauche. Une hypothèse formulée suite aux désaccords entre les grands partis et qui prend un peu d’ampleur en cette fin de semaine alors que le Nouveau Front populaire n’arrive pas à se mettre d’accord.

Des figures dissidentes de La France insoumise lancent un nouveau mouvement politique

Plusieurs anciennes figures de La France insoumise (LFI), n’ayant pas été investies par leur parti lors des législatives anticipées, ont annoncé aujourd’hui la création de leur propre mouvement politique.
Parmi ces figures, on retrouve Clémentine Autain, Alexis Corbière, Danielle Simonnet et Raquel Garrido.
Ce nouveau groupe se nomme l’Association pour une république écologique et sociale (L’Après).

Qui prendra les rênes de la Région si Huguette Bello devient Première ministre ?

Contrairement au Conseil municipal qui doit à nouveau voter si le maire laisse son poste vacant, pour le Conseil régional, le premier vice-président est chargé d’assurer provisoirement la fonction. Si Huguette Bello est appelée à diriger le gouvernement, Patrick Lebreton deviendra donc de facto le patron de la Pyramide inversée.

Le nom d’Huguette Bello suggéré à la tête du gouvernement

Les négociations continuent dans le Nouveau Front populaire pour trouver une figure qui pourrait prendre la tête d’un gouvernement de coalition qui battrait les motions de censure attendues à la rentrée parlementaire. Les différents partis politiques qui composent l’alliance de gauche jouent des coudes pour placer leur poulain, mais aucun compromis n’a été trouvé. Le Parti communiste français aurait alors suggéré le nom d’Huguette Bello, selon Emilio Meslet, grand reporter politique de L’Humanité.

Tribune libre de Gilles Fontaine : « Les vraies raisons de l’échec de la Gauche aux élections législatives 2024 dans la 3ème circonscription »

Conseiller municipal et soutien de Nathalie Bassire lors des dernières élections législatives, Gilles Fontaine livre son analyse des résultats dans la 3e circonscription. L’ex-colistier de François-Xavier Bellamy aux Européennes souhaite en effet contredire « les mensonges et contre-vérités honteusement proférées à chaud », notamment par les « présumés responsables » de l’élection de Joseph Rivière dans cette circonscription.