Revenir à la rubrique : Economie

?? L’économie bleue, axe de développement « majeur » pour La Réunion

A l’initiative de la Région Réunion, plusieurs experts nationaux et internationaux, venus du Brésil, d’Australie ou encore d’Allemagne, se sont donnés rendez-vous jusqu’au 28 mars au Moca à Saint-Denis pour échanger et partager sur les défis et perspectives de l’économie durable dans l’océan Indien. Lancée en mars 2018 par la Région Réunion, cette semaine, continuité […]

Ecrit par SI – le lundi 25 mars 2019 à 17H37

A l’initiative de la Région Réunion, plusieurs experts nationaux et internationaux, venus du Brésil, d’Australie ou encore d’Allemagne, se sont donnés rendez-vous jusqu’au 28 mars au Moca à Saint-Denis pour échanger et partager sur les défis et perspectives de l’économie durable dans l’océan Indien.

Lancée en mars 2018 par la Région Réunion, cette semaine, continuité des efforts consentis par la collectivité régionale pour développer le secteur maritime et faisant partie du plan d’action du Projet Océan Métiss, vise également à échanger sur la gouvernance des océans en prenant en compte les évolution du cadre européen, les différentes planifications spatiales maritimes existantes et du projet de MSP du bassin sud-ouest de l’Océan Indien « Océan Métiss », sur les croisières, sur l’attractivité des métiers de la mer ou encore sur l’innovation dans l’économie bleue.

Cette dernière est un axe de développement « naturel » pour une économie insulaire comme la notre rappelle la Région Réunion. « Au-delà des potentiels et des spécificités propres au territoire, cette thématique s’intègre également dans les stratégies régionales européennes et françaises de croissance bleue, où la mer et le littoral deviennent des moteurs de l’économie. Comme les autres bassins européens, il devient nécessaire de planifier l’utilisation durable de l’espace maritime et de ses ressources dans le contexte du bassin indianocéanique », poursuit la collectivité régionale.

 

Cette première journée fut également l’occasion de lancer officiellement l’association L’Institut Bleu présidée Marie-Noelle Sinama Valliamé, qui aura pour objectif de fédérer les acteurs de l’économie maritime et permettre à tous les professionnels de la mer de s’exprimer d’une seule voix, grâce à un travail collaboratif de l’ARIPA et CRPMEM.

 

Missions du Projet OCEAN METISS

  • Mettre en oeuvre une méthodologie innovante de planification spatiale marine
  • Développer le partage d’expertise internationale sur le thème de l’économie bleue
  • Mutualiser les ressources humaines scientifiques et techniques
  • Développer les compétences et les formations aux métiers liés à la mer
  • Assurer la durabilité des soutiens structurels à la croissance bleue

 

Ainsi, sur le plan de la pêche par exemple, la Région Réunion est en train de valider des aides à la flotte. Un travail de concertation est actuellement mené par la collectivité régionale avec l’Association réunionnaise interprofessionnelle de la pêche et de l’aquaculture (ARIPA) et le Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins (CRPMEM) pour voir dans quelle mesure la Pyramide inversée interviendra après de l’Etat et de l’Europe pour financer de nouveaux bateaux et le développement de la pêche à La Réunion dans son ensemble.

Autre travail qui devra être poursuivi par la Région: une meilleure compréhension du bassin maritime ainsi qu’une meilleure gestion des ressources halieutiques, « pour que dans 10 ans, 15 ans ou dans un siècle, nos enfants et petits-enfants continuent à pouvoir penser au développement de la pêche dans cet espace maritime », explique Didier Robert.

Parallèlement au développement de l’économie maritime, la préservation de la biodiversité marine de la zone est également un enjeu capital pour la Région. À l’initiative de cette dernière, une Agence régionale sur le climat et la biodiversité « à l’échelle de l’océan Indien » sera créée. « Nous sommes aujourd’hui plus que jamais dans un modèle et une ambition auxquels nous croyons à l’échelle du bassin indiaocéanique. Il y a un consensus qui a été trouvé avec l’ensemble des Réunionnais », conclut le président de Région.

 

 

Les impacts attendus d’OCEAN METISS

  • Un état des lieux écosystémique, social et économique du littoral et de la mer
  • Une évaluation des potentiels d’une zone maritime étendue permettant de relancer le développement économique tout en préservant la biodiversité
  • Un nouvel outil de planification spatiale maritime pour orienter et coordonner les politiques publiques de gestion de la mer et des ressources
  • Un plan maritime stratégique (spatialisé) développé avec les parties prenantes

.    

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Salon VivaTech – Maya Césari : « On est le seul stand de cette dimension des départements d’Outre-mer »

Le salon VivaTech, plus grand événement européen dédié aux start-ups, bat son plein à Paris. Au milieu des géants des hautes technologies, une petite dizaine de start-ups péi sont prêtes à démontrer le talent local. Cette délégation a été sélectionnée par la Région Réunion pour représenter les innovations de l’île. Maya Césari, conseillère régionale responsable de l’innovation et de la croissance bleue, explique pourquoi elle a tenu à cette présence réunionnaise.

Salon VivaTech : « La Réunion a sa place dans cet écosystème »

Hanifah Locate, directrice de la recherche et de l’innovation à la Région Réunion, s’est rendue au salon VivaTech à Paris. Elle accompagne une dizaine de start-ups qui sont venues présenter leurs produits et affirmer la volonté régionale d’être un futur hub pour l’innovation.

[Communiqué] Prix à la consommation à La Réunion : +0,2 % en avril 2024 et +3,6 % sur un an

En avril 2024, l’indice des prix à la consommation augmente de 0,2 % à La Réunion après une hausse de 0,6 % en mars. Les prix de l’alimentation et de l’énergie reculent après plusieurs mois de hausse. Les prix des produits manufacturés continuent
d’augmenter et ceux des services repartent à la hausse.
Sur un an, l’inflation ralentit en avril (+3,6 %), comparativement au trois premiers mois de l’année durant lesquels l’inflation annuelle était égale ou légèrement supérieure à 4 %. L’indice des prix à la consommation augmente davantage à La Réunion qu’au niveau national (+2,2 %).