Revenir à la rubrique : Santé

Le virus d’Epstein-Barr serait à l’origine de la sclérose en plaques

Des chercheurs américains ont identifié de façon inédite que le virus d’Epstein-Barr était très probablement impliqué dans le déclenchement de la sclérose en plaques. Une étude américaine publiée dans la revue "Science" approfondit cette découverte en tendant à prouver que le virus d'Epstein-Barr jouerait un rôle déterminant dans le déclenchement de cette maladie.

Ecrit par Maëva Huart – le dimanche 23 janvier 2022 à 16H34

Alors que 2,8 millions de personnes dans le monde sont affectées par la sclérose en plaques, une étude publiée dans la revue “Science” la semaine dernière montre que le virus d’Epstein-Barr participe au développement de cette maladie auto-immune, même si toutes les personnes ayant contracté ce virus ne la développent pas automatiquement. Ce sont d’ailleurs 95% des adultes qui exposé au virus d’Epstein-Barr, lequel peut provoquer d’autres maladies, comme la mononucléose. 

Des tests sur des militaires américains

L’hypothèse a été étudiée depuis plusieurs années. Les chercheurs ont pendant 20 ans suivi de près une population de plus de 10 millions de jeunes adultes engagés dans l’armée américaine. 

955 d’entre eux ont été diagnostiqués comme atteints de sclérose en plaques grâce à des tests sanguins réguliers. Selon les travaux, le risque de contracter cette maladie était multiplié après avoir contracté le virus d’Epstein-Barr, considéré comme facteur de risques.

Empêcher la sclérose en plaques en éliminant le virus Epstein-Barr 

Il s’agit de « la première étude fournissant une preuve convaincante de causalité », a déclaré Alberto Ascherio, auteur principal et professeur d’épidémiologie à l’école de santé publique d’Harvard. « C’est un pas important, car cela suggère que la plupart des cas de sclérose en plaques pourraient être empêchés en stoppant l’infection au virus d’Epstein-Barr », a-t-il ajouté dans un communiqué relayé dans la presse nationale. « Viser ce virus pourrait conduire à la découverte d’un remède », conclut-il.

Que sont la sclérose en plaques et le virus d’Epstein-Barr ? 

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune du cerveau et de la moelle épinière qui dérègle le système immunitaire et attaque la gaine de protection des fibres nerveuses.

Le virus d’Epstein-Barr est un virus qui infecte les globules blancs du système immunitaire. Très souvent inoffensif, il est pourtant très répandu étant donné que 95% des humains l’ont en eux. Une fois contracté, on ne peut pas s’en débarrasser. Ce virus reste la plupart du temps endormi.

Un remède potentiel pour l’avenir : un vaccin arn messager ?

Un vaccin pourrait peut-être réduire les risques de développer une sclérose en plaques par la suite si elle est détectée assez tôt.

Cette découverte encourage les laboratoires à trouver un remède via un vaccin ARN messager contre le virus d’Epstein-barr. Moderna a annoncé avoir démarrer les essais cliniques.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Fin de la vente d’alcool réfrigéré dans les grandes surfaces de La Réunion

La préfecture de La Réunion, l’ARS et les acteurs économiques ont signé une charte pour lutter contre les consommations à risque d’alcool. Parmi les nouvelles mesures qui seront mises en place, l’arrêt de la vente d’alcool réfrigéré dans les grandes surfaces réunionnaises, mais aussi des 4×3 et des couvertures de catalogues de vente une semaine avant les fêtes des mères et des pères.