Revenir à la rubrique : Faits divers

Le Port : Des salariés d’un supermarché dérobent plus de 40 000 euros de marchandises

Deux vigiles, un ex-salarié licencié et un complice sont soupçonnés d'avoir pendant trois ans fait sortir des articles du Carrefour du centre-ville portois aux yeux et à la barbe de tous. En perquisition, des vêtements, 70 bouteilles d'alcool et diverses marchandises ont été retrouvés au domicile des mis en cause.

Ecrit par 2181159 – le jeudi 21 avril 2022 à 08H11

La supercherie dure depuis 2019. Trois ans que grâce à la complicité de deux vigiles du supermarché Carrefour au Port, des articles sortent du magasin sans être payés. Les agents de sécurité fermaient les yeux devant leur complice qui quittait tranquillement le magasin le chariot rempli d’objets de différente nature pendant que les clients faisaient la queue à la caisse. Les vols pouvaient se dérouler aussi la nuit lorsque le magasin était fermé. 

Mais à force de constater des articles manquants, la direction du commerce s’est doutée de quelque chose et a mené son enquête. Les caméras de surveillance ont fait le reste. Le petit manège des vigiles, du voleur et d’un ancien salarié licencié depuis quelque temps a été immortalisé par les bandes vidéos.

Ce mardi, les policiers du Port assistés de collègues venus du chef-lieu ont procédé aux interpellations des quatre mis en cause. Des perquisitions ont permis de découvrir à leur domicile respectif de nombreux objets volés. 70 bouteilles d’alcool ont été ainsi retrouvées ainsi que des vêtements, ou de l’huile de vidange en grande quantité. Les articles dérobés étaient revendus ou servaient à améliorer le quotidien des quatre dalons qui faisaient de nombreuses fêtes avec ce que leur petit commerce leur rapportait. De l’argent liquide a également été saisi.

Selon nos informations, au cours de leur garde à vue, ils ont reconnu les faits. Ce jeudi matin, ils sont déférés devant le parquet de Saint-Denis qui devrait leur remettre une convocation à comparaitre dans le cadre de la procédure de plaider coupable (CRPC). 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Maltraitance animale : Un individu interpellé et placé en garde à vue

Mercredi 28 février 2024, un individu défavorablement connu des services de police pour des faits de maltraitance envers les animaux a été interpellé. Il avait été filmé, en décembre dernier, alors qu’il frappait sa chienne avec un bâton sur son balcon. Placé en garde à vue, l’auteur devra répondre de ses actes devant le tribunal judiciaire, indique la Police Nationale de La Réunion sur sa page Facebook.

Ste-Suzanne : Les gendarmes mettent fin à une série de cambriolages

Le 26 février 2024, les enquêteurs de la Brigade Territoriale Autonome (BTA) de Sainte-Suzanne ont élucidé 4 cambriolages dont 3 concernant des écoles élémentaires. Les militaires de la compagnie de Saint-Benoit ont interpellé deux individus dont l’auteur principal a reconnu les faits.

Ste-Marie : Une femme gravement blessée par son compagnon

Un homme a tiré sur sa compagne à Sainte-Marie ce mercredi. L’individu s’est par la suite infligé une blessure. Les deux ont été transportés dans un état grave au Centre hospitalier universitaire de Félix Guyon à Bellepierre.

Violences : « Si c’était à refaire, je referais la même chose »

L’audience de comparution immédiate de ce lundi avait, bien malgré elle, pour thème les violences conjugales. Le tribunal avait à juger un trentenaire qui, sous l’effet de l’alcool, a frappé son ex-conjointe au prétexte qu’elle ne voulait pas le laisser entrer à son domicile.