Revenir à la rubrique : Société

Le moringue à l’honneur au Centre régional sportif de la Marine

Une toute nouvelle structure est sortie de terre. Située à la Marine, à Sainte-Suzanne, elle est destinée à promouvoir le moringue et la boxe française.

Ecrit par Magali Payet – le lundi 08 juin 2009 à 15H18

Né de la volonté de la commune de Sainte-Suzanne de créer une structure qui devienne un espace dynamique et un outil de développement et d’échange sportif et culturel, le Centre régional de boxe française et de moringue voit enfin le jour.

Ce nouveau Centre régional a pour vocation de mettre en avant deux disciplines : le moringue et la boxe française. Le projet s’inscrit dans le cadre de la promotion du patrimoine culturel de l’île, le moringue étant une discipline qui a une histoire et une empreinte forte dans la culture réunionnaise.
Ce sport joint les techniques guerrières de combat à l’art, dans toute sa dimension puisque les moringueurs s’adonnent à des expressions corporelles de combat traditionnel sur des rythmes envoûtants.

Le Centre Régional se veut être un outil de qualité pour la formation et la promotion de ces pratiques à la Réunion et à l’étranger. Sainte-Suzanne peut se targuer d’être étiquetée : « la Ville au moring« .

La structure se compose d’une salle d’entraînement pour chaque discipline, d’une salle de spectacle et de compétition, d’une salle de musculation, d’un internat pouvant accueillir une trentaine de personnes, enfin d’une salle de confection d’instruments musicaux.

Son inauguration est prévue ce week end avec un programme d’activités réparti sur trois jours, les 12, 13 et 14 juin

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Loin de la légende de Libertalia, enquête sur un « repaire de forbans » à Madagascar

Entre les années 1690 et 1720, l’île de Sainte-Marie a abrité un comptoir pirate pour la négoce des butins volés, mais aussi pour la traite des esclaves. Les recherches menées par l’archéologue Jean Soulat et son équipe internationale tendent à faire ressurgir du passé les contours d’un campement de forbans dans la baie d’Ambodifotatra. Une base pirate organisée autour d’un site de carénage, d’une canalisation d’eau douce et d’un fortin dédié à la protection des lieux.

L’incorrigible MIKL

Le spécialiste du zouk à La Réunion, MIKL, a dévoilé son nouveau projet « Collé ». Le clip, déjà visionné plus de 150.000 fois en trois semaines, met en relation une histoire d’amour avec ses hauts et ses bas.