Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Le Mét dénonce le racket des étudiants salariés

Alors que l’Université de la Réunion vient d’accepter le paiement en trois fois des frais d’inscriptions, une bien mauvaise surprise vient toucher les étudiants salariés : L’université a décidé de faire inscrire les étudiants salariés sous le régime de la formation continue et non plus sous le régime de la formation initiale. Concrètement, au lieu […]

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 17 septembre 2010 à 15H07

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

Alors que l’Université de la Réunion vient d’accepter le paiement en trois fois des frais d’inscriptions, une bien mauvaise surprise vient toucher les étudiants salariés : L’université a décidé de faire inscrire les étudiants salariés sous le régime de la formation continue et non plus sous le régime de la formation initiale.

Concrètement, au lieu de faire payer les frais légaux décidés par arrêté ministériel, l’Université fixe librement le montant des frais d’inscriptions pour ces étudiants. Un étudiant travaillant plus de 17h par semaine durant toute l’année universitaire peut ainsi payer plus de 600 € de frais d’inscriptions en Master alors qu’un étudiant non-salarié ne paierait « que » les 237 € légaux. Il s’agit d’une situation encore plus aberrante d’autant que les étudiants salariés qui se sont inscrits en juillet ou en août n’ont pas eu à s’inscrire en formation continue.

Le Mét ne peut accepter ce racket des étudiants salariés : ceux-ci ne sont pas privilégiés, puisqu’ils travaillent souvent justement pour financer leurs études, faute de moyens suffisants. L’expérience acquise sera également un atout important pour la future insertion professionnelle de l’étudiant.

Le Mét dénonce cette nouvelle politique décidée au sein de l’Université de la Réunion, qui suit une logique du « Travailler plus pour payer plus » et qui va à l’encontre de la récompense du mérite.

Comme pour le paiement fractionné des frais d’inscriptions, le Mét usera de tous les moyens légaux pour aider ces étudiants, aussi bien auprès des instances locales que nationales.

Le mouvement des étudiants de la Réunion

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La paix dans les cœurs et le courage de l’esprit pour une extinction des foyers de tension.

Nous vivons dans un monde où les conflits et les tensions sont malheureusement monnaie courante. Des foyers de tension persistent dans de nombreuses régions, causant souffrances et désespoir aux populations concernées. Face à cette situation, il est plus que jamais nécessaire de faire appel à la paix dans les cœurs et au courage de l’esprit pour que nous puissions obtenir des actes tangibles dans la cessation de ces foyers de tension.