Revenir à la rubrique : Société

Le JiR privé d’imprimeur jusqu’à nouvel ordre

Le patron du Journal de l'île en personne a annoncé ce matin que la version papier ne serait disponible pendant quelque temps. En cause ? Un nouveau conflit entre l'imprimeur ICP Roto et le quotidien.

Ecrit par N.P – le lundi 17 juin 2024 à 08H23

C’est un Jacques Tillier en colère qui a pris le temps d’écrire quelques lignes à l’intention des lecteurs du JiR.  « Le Journal de l’île est une fois encore censuré », lâche le patron de presse ce lundi matin. La relation entre ICP Roto, l’imprimeur historique du JiR, et le journal semble de nouveau se tendre. Après un premier conflit fin 2022, les deux parties paraissaient avoir mis leurs différends de côté. Une réconciliation de façade semble insinuer Jacques Tillier, qui dénonce des exigences infondées de la part de son imprimeur. « Notre conseil nous a fait savoir vendredi dernier que sur la base d’une exigence financière inacceptable, un déposit, une garantie de 150 000 euros qui n’avait pas lieu d’être puisque nous achetons notre papier, que nous réglons nos factures par avance, l’avocat de Monsieur Chane Pane nous faisait savoir que le Jir ne serait pas imprimé ce soir et dans les jours qui suivent par ICP ROTO », affirme le PDG du JiR.

L’éditorialiste du samedi affirme aussi que des actions judiciaires seront lancées afin de rétablir l’impression du journal le plus vite possible.

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
14 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Errance animale : Plus de 1.400 captures en 2023 dans l’Ouest

La signature d’une nouvelle convention entre trois associations et le Territoire de l’Ouest sur le sujet de l’errance animale a été l’occasion pour la collectivité de présenter son bilan en la matière. Alors que la question a enflammé l’actualité récente, la collectivité affirme prendre le problème à bras-le-corps.

Errance animale : « Si on prend la peine d’avoir un chien et qu’on l’aime, on le laisse dans sa cour »

Ce mardi 23 juillet, la CASUD organisait une grande opération de prévention et de sensibilisation contre l’errance animale sur le parcours de santé de Bel-Air au Tampon. L’occasion de rappeler les bonnes pratiques pour ne pas attirer les chiens errants et éviter qu’ils se rassemblent en meute. L’intercommunalité du sud annonce renforcer la sensibilisation autour des chiens divagants et, le cas échéant, mettre en place des sanctions.

Clara répond de belle manière aux commentaires misogynes

La chanteuse Clara Roland a été la cible de très nombreux commentaires négatifs sur son choix vestimentaire lors d’une prestation musicale sur scène. Elle a pris la parole lundi et a rappelé l’importance de rester libre et de s’assumer face aux critiques qui seront toujours présentes.