Revenir à la rubrique : Société

L’accès au tunnel de lave de 2007 désormais autorisé

Par un arrêté préfectoral, le préfet de La Réunion autorise dès ce jeudi 11 juillet l’accès au public du tunnel de lave de 2007. Le tunnel est non sécurisé, non aménagé et non balisé. Seuls les guides professionnels connaissent parfaitement les lieux. Il est donc fortement conseillé de s’engager dans ce tunnel avec un encadrement technique qualifié.

Ecrit par N.P. – le jeudi 11 juillet 2024 à 08H28

Comme pour le tunnel de lave de 2004, déjà autorisé, le tunnel de 2007 comporte des passages très étroits, qui nécessitent de s’allonger sur un sol abrasif ou d’éviter les parois en baissant la tête : il faut donc posséder l’équipement nécessaire (casque, gants, pantalon, etc.). L’usage d’un éclairage est également indispensable. L’ensemble de ces protections individuelles sont fournies par les prestataires professionnels.

Enfin, il est important de savoir qu’il est impossible de prévenir les secours par téléphone depuis l’intérieur du tunnel, la couverture réseau étant inexistante sous terre.

15 recommandations pour le tourisme volcanique

Cette autorisation d’accès au tunnel de lave de 2007 fait partie des 15 recommandations présentées en décembre 2023 à l’issue d’un an de concertation lancée par le préfet de La Réunion auprès des élus, des professionnels de la montagne, des opérateurs touristiques et des habitants.

Ces recommandations, mises en œuvre progressivement, visant à faire évoluer la réglementation en période éruptive et renforcer l’attrait touristique pour le Piton de la Fournaise toute l’année.

Thèmes : Tunnel de lave | Volcan
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Loin de la légende de Libertalia, enquête sur un « repaire de forbans » à Madagascar

Entre les années 1690 et 1720, l’île de Sainte-Marie a abrité un comptoir pirate pour la négoce des butins volés, mais aussi pour la traite des esclaves. Les recherches menées par l’archéologue Jean Soulat et son équipe internationale tendent à faire ressurgir du passé les contours d’un campement de forbans dans la baie d’Ambodifotatra. Une base pirate organisée autour d’un site de carénage, d’une canalisation d’eau douce et d’un fortin dédié à la protection des lieux.

L’incorrigible MIKL

Le spécialiste du zouk à La Réunion, MIKL, a dévoilé son nouveau projet « Collé ». Le clip, déjà visionné plus de 150.000 fois en trois semaines, met en relation une histoire d’amour avec ses hauts et ses bas.