Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

La sempiternelle propagande de « Témoignages »

Pour que de gros mensonges aient plus de chance d’être crus, il convient toujours qu’ils contiennent une part de vérité. Les spécialistes de la propagande connaissent parfaitement la question à « Témoignages ». Soucieux de défendre le bilan politique de Paul Vergès, propriétaire de « Témoignages », depuis 12 ans à la tête d’Air Austral, la « plume de son […]

Ecrit par Antoine Franco – le lundi 20 septembre 2010 à 09H50

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

Pour que de gros mensonges aient plus de chance d’être crus, il convient toujours qu’ils contiennent une part de vérité. Les spécialistes de la propagande connaissent parfaitement la question à « Témoignages ».

Soucieux de défendre le bilan politique de Paul Vergès, propriétaire de « Témoignages », depuis 12 ans à la tête d’Air Austral, la « plume de son maître » de service expose avec justesse l’éclatante réussite de cette compagnie aérienne si largement financée, à centaines de millions de francs puis à millions d’euros par l’argent public des contribuables réunionnais, via la région et le conseil général, des contribuables français via l’Etat et la généreuse défiscalisation Pons et via l’Europe et ses subventions. Oui, cette compagnie, présidée par le président Vergès ces 12 dernières années, est florissante et opulente pour ses actionnaires, ses dirigeants et leurs familles, ainsi qu’à moindre niveau ses salariés, du moins ceux qui ne sont pas licenciés abusivement du fait des « patrons de choc », comme à « Témoignages ». Oui, il faut le reconnaître, et nous le reconnaissons… mais à quels prix ?

En attribuant « la cause de la bonne santé » d’Air Austral « au choix stratégique et à la gouvernance des dirigeants de la compagnie », la « plume de son maître » tombe dans le raccourci de la propagande. En réalité ce sont les fonds publics et les garanties qu’ont offerts Air France, la région et le conseil général, qui ont assuré l’essor et la fameuse « bonne santé » grâce à une rente de situation et un protectionnisme forcené contre toute concurrence. Ces fonds publics et ces garanties n’ont-ils pas été refusés à Air Bourbon, pourtant compagnie réunionnaise privée, tout comme Air Austral, mais qui concurrençait cette dernière et gênait son ascension par ses tarifs moins élevés et plus conformes à la réalité économique française, européenne et mondiale. Oui, ce sont surtout les prix abusifs pratiqués, véritable bandits manchots, sur les vols régionaux qui ont assuré et continuent d’assurer « cette bonne santé » et ces « juteux profits » dont certains se délectent en famille (voir les millions euros de communication via la société du gendre et de la fille du PDG ). Loin d’être au service de l’intérêt général de tous les Réunionnais, cette compagnie a surtout été au service de la stratégie d’emprise sur le pouvoir économique et politique d’un homme et ses alliés et des intérêts de ses partisans. Combien Nouméa et Sydney apportent-elles de touristes pour le développement de notre île et sa population ? A qui ces deux destinations servent-elles ? Pourquoi rien n’a été fait vers les capitales européennes, qui, d’évidence, constituent pourtant le premier marché client pour la Réunion, Mayotte et l’Océan Indien ?

Comme pour le projet à 5 milliards d’euros sur 40 ans du tram-train pharaonique et ruineux pour la Réunion, sans réels retours sur investissements et sans création de richesses à court, moyen et long terme, mais profitable pour les groupes Bouygues, Véolia et Bombardier les amis de Sarkozy, les projets avec Airbus, juteux certes pour ce groupe, frisent la mégalomanie car où sont les 1 600 passagers quotidiens supplémentaires (580.000 /an) qui rempliraient ces avions pour venir à la Réunion ? Où sont les hôtels qui les accueilleraient ? Comme pour le tram-train, c’est la folie des grandeurs avec l’argent des Réunionnais qui dicte la « stratégie » actuelle des dirigeants d’Air Austral et fait immanquablement penser à la fable de « la grenouille qui veut se faire plus grosse que le bœuf » !

www.collair.org

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Diaspora Indienne : Pèse-t-elle dans les Élections générales en cours ?

Cet article explore le rôle de la diaspora indienne dans les élections indiennes, alors qu’elle mobilise le soutien des partis politiques et plaide en faveur d’une plus grande représentation.

Par Ajay Dubey – Professeur d’Études Internationales, ancien Recteur à la Jawaharlal Nehru Université (JNU), Delhi (Inde), Secrétaire général de l’Association Indienne d’Études Africaines (ASA India), Président de l’Organisation d’Initiatives de la Diaspora (ODI International).