Revenir à la rubrique : Société

La Poste réfléchit à une livraison du courrier différée de deux jours après l’envoi

La Poste s'intéresse de près à l'éventualité d'une livraison du courrier deux jours après l'envoi. Actuellement fixées à une journée, ces livraisons auraient un coût trop élevé et des incidences néfastes sur l'environnement. Du côté des syndicats, déjà opposés au changement de statut de l'entreprise, cette nouvelle stratégie risque d'être difficilement acceptable.

Ecrit par Ludovic Robert – le lundi 08 juin 2009 à 17H51

La Poste envisage d’allonger sa garantie de livraison à J+2, contre un jour de délai actuellement, d’ici deux années, date à laquelle l’entreprise s’ouvrira à la concurrence.

Lorsque l’on souhaite envoyer une lettre au sein d’un département, il suffit, en théorie, de la poster la veille comme le stipule l’engagement de La Poste qui mise sur un taux de 90% de livraison de lettres à J+1. En 2008, c’est un taux de 83,8% qui a été retenu concernant les livraisons de lettres le lendemain de l’envoi.

Selon le journal Les Echos, le groupe a indiqué que la « réception de lettres le lendemain de l’envoi ne (répondait) pas à une forte demande » et ce, plus particulièrement au niveau des entreprises qui souhaiteraient « se passer de la garantie du lendemain et (qui) sont plutôt sur des J + 2, voire J + 4 ou même J + 6 pour les courriers non-adressés« .

Une préoccupation écologique… et financière…

C’est en réalité une préoccupation écologique et financière qui serait à l’origine de cette possibilité; le transport du courrier exigeant des contraintes et des dispositions logistiques importantes à l’image du recours aux avions de ligne, par exemple, au détriment des TGV jaunes. D’après les colonnes de l’organe de presse Les Echos, l’entreprise a ajouté qu’elle misait sur 7% de recul du volume de courrier en 2009 contre les 3% qui avaient été programmés en début d’exercice.

Cette décision risque de présenter un certain nombre de difficultés au rang desquelles l’obtention du feu vert de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP) mais aussi la validation des élus locaux qui ne semblent pas y être tous opposés.

Comment ne pas citer les syndicats de La Poste ? Déjà très hostiles au changement de statut de leur entreprise, ces derniers estiment que La Poste a pour objectif la suppression progressive du nombre de jours de livraisons, fixé actuellement à six jours sur sept…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Loin de la légende de Libertalia, enquête sur un « repaire de forbans » à Madagascar

Entre les années 1690 et 1720, l’île de Sainte-Marie a abrité un comptoir pirate pour la négoce des butins volés, mais aussi pour la traite des esclaves. Les recherches menées par l’archéologue Jean Soulat et son équipe internationale tendent à faire ressurgir du passé les contours d’un campement de forbans dans la baie d’Ambodifotatra. Une base pirate organisée autour d’un site de carénage, d’une canalisation d’eau douce et d’un fortin dédié à la protection des lieux.

L’incorrigible MIKL

Le spécialiste du zouk à La Réunion, MIKL, a dévoilé son nouveau projet « Collé ». Le clip, déjà visionné plus de 150.000 fois en trois semaines, met en relation une histoire d’amour avec ses hauts et ses bas.