Revenir à la rubrique : Education

La performance des prépas du lycée Roland-Garros…

Les élèves des classes préparatoires BCPST (Biologie, Chimie, Physiques, Sciences de la Terre) du lycée Roland-Garros cartonnent. Plusieurs d'entre eux ont obtenu leur admissibilité aux concours d'entrée des grandes écoles vétérinaires mais aussi des prestigieuses Ecoles normales Sup, occasionnant la fierté d'une île et de l'équipe pédagogique de l'établissement.

Ecrit par Ludovic Robert – le mardi 09 juin 2009 à 11H30

C’est une première victoire pour les étudiants inscrits en classe préparatoire en biologie, chimie, physiques et sciences de la terre du lycée Roland-Garros. Une douzaine d’entre eux ont obtenu le précieux sésame qui va leur permettre de passer les épreuves d’admission en grandes écoles de vétérinaires mais aussi en ENS (Ecole normale supérieure).

Voie royale d’accès à la recherche et aux grandes écoles, les classes préparatoires BCPST, qui n’existent qu’au lycée Roland-Garros, forment chaque année des têtes bien pleines à l’entrée aux grandes écoles de chimie, de physique mais aussi à des formations d’excellence dans les domaines des sciences de la vie et de la terre.

 

Une fierté pour l’équipe pédagogique
 
Pour Karl Mussard, le proviseur de l’établissement, « c’est une fierté pour l’ensemble de l’équipe pédagogique et pour l’établissement en général… ».

Après avoir abattu une somme de travail phénoménale et avoir été soumis au stress d’une préparation intensive en vue d’accéder aux grandes écoles, l’étape de l’admissibilité a été franchie avec succès. Mieux encore, trois étudiants de cette prépa sont autorisés à passer les épreuves orales des prestigieuses Ecoles normales supérieures formant à l’agrégation permettant d’accéder à la corporation des enseignants-chercheurs. Une de ces étudiante a même réussi le défi d’être admissible au sein des trois ENS de France dont celles de la Rue d’Ulm (Géologie/Physique, Environnement, Ecologie, Geosciences) et de Cachan dédiée à la biochimie, au génie biologique ou encore à la Chimie…

Une dimension humaine importante

Pour Loïc Durand, enseignant en SVT (Sciences de la vie et de la terre), ces admissibilités sont le fruit d’un important travail de la part des étudiants et de l’équipe pédagogique : « Nous existons depuis quatre années et chaque année, nous progressons en terme d’admissibilité. Nous sommes très contents de cette réussite surtout que cette année, nous avons atteint les 50% d’admissibles au concours Agro/Véto. Au concours Véto (Concours commun d’accès aux grandes écoles vétérinaires de Maison-Alfort, Nantes, Lyon et Toulouse), nous avons 11 admissibles sur 16 ce qui représente un taux de 60%. Nous attendons aussi les résultats du concours G2E concernant toutes les écoles de géologie ce lundi. (…).

Faire des études en classe préparatoire n’est pas de tout repos. Mais nous privilégions une dimension humaine car nous savons que les étudiants ont énormément de travail à fournir. Nous n’employons pas une méthodologie visant à casser l’étudiant comme cela peut être le cas ailleurs. (…)

Il faut savoir que l’on peut faire une prépa réunionnaise et avoir une prépa aussi bonne qu’en métropole. C’est une erreur de se rendre en Métropole pour suivre ce type d’enseignement… ».

Il reste maintenant à ces forçats du travail à préparer les épreuves orales d’admission qui se dérouleront sur place en métropole…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Baccalauréat 2024 : Taux de réussite à 82,1 %

Le recteur de région académique, Pierre-François Mourier, félicite les 9 474 candidats admis dès le premier groupe des épreuves du baccalauréat, représentant un taux de réussite de 82,1 %. Il encourage également les 1.234 candidats qui passeront les oraux de rattrapage les 9 et 10 juillet.

Jean-Max Boyer nommé à la tête de la SPL OPÉ

La SPL Oser Pour l’Éducation (SPL OPÉ) a récemment annoncé la nomination de Jean-Max Boyer en tant que Président Directeur Général (PDG). Cette décision, prise lors du Conseil d’Administration, marque une nouvelle étape pour la société. Jean-Max Boyer succède à Alexandra Clain, qui a dirigé la SPL OPÉ au cours des deux dernières années.

Coup d’envoi du Brevet ce lundi

Ce lundi 1er juillet 2024 marque le début du Diplôme National du Brevet (DNB). C’est le Collège de Bois de Nèfles à Saint-Denis qui a accueilli le lancement officiel des épreuves. Un moment important pour les collégiens de La Réunion puisqu’il s’agit de leur premier examen.