Revenir à la rubrique : Animaux | Communiqué

Kélonia : La tortue Honu récupérée avec trois hameçons dans le corps

C'est avec trois hameçons dans le corps que la tortue Honu a été récupérée au large du Cap Lahoussaye. Elle est actuellement au centre de soins de Kélonia.

Ecrit par N.P. – le mardi 28 novembre 2023 à 16H58

Le centre de soins de Kélonia n’en finit pas de récupérer des tortues blessées. Au lendemain de la prise en charge d’une tortue amputée d’une nageoire et amorphe, c’est une tortue touchée par des hameçons qui a été récupérée. Celle-ci était déjà connue dans la base de données photo Identification de Kélonia depuis 2019, date à laquelle elle avait été photographiée pour la première fois par son parrain Bernard. Il s’agit de Ei Honu.

« Un premier hameçon fiché au niveau du bec, pour lequel elle est arrivée en soins, a pu être retiré assez facilement vendredi dernier. Mais la radio de contrôle a montré la présence de 2 autres hameçons.
Une opération délicate a été pratiquée lundi sous anesthésie générale pour retirer un des deux hameçons avalés par la jeune tortue », indique Kélonia.

Ce second hameçon, qui est un bi-dents fixé au niveau de l’œsophage, a nécessité une intervention relativement complexe réalisée lundi. Mais la tortue s’est bien réveillée. Elle reste sous surveillance constante.

« Le troisième hameçon est mal localisé, sous le plastron de la tortue. Comme il semble s’être déplacé entre les deux radios de vendredi et de lundi, la tortue va être gardée en observation. Une radio de contrôle dans 2 semaines permettra de vérifier si l’hameçon se déplace effectivement avec le transit intestinal et pourra être évacué avec les crottes », précise le centre de soins.

Les tortues imbriquées, en raison de leur régime alimentaire (carnivore) et de leurs habitats privilégiés (les récifs de coraux) sont souvent en interactions avec les pêcheurs de loisirs. Avec le risque d’ingestion des hameçons.

« Le danger est autant lié aux fils de pêche qu’aux hameçons. En effet si les hameçons peuvent faire des lésions importantes, les fils de pêches peuvent s’enrouler autour des nageoires ou du cou et faire des garrots avec des conséquences graves. Dans le tube digestif, les fils peuvent aussi provoquer des torsions et des occlusions. Avec des conséquences très souvent mortelles », rappelle Kélonia.

En cas de captures accidentelles, plus la tortue est prise en charge tôt, plus les chances de survie augmentent. Kelonia reste mobilisable 365 j/an via le réseau Echouage de la Réunion et le CROSS 0262 43 43 43 ou directement au 0692 65 37 98.

Et si la tortue ne peut être récupérée, il faut couper le fils le plus court possible.

Thèmes : Kélonia | Tortue
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lui
2 mois il y a

Tortue arette jette out corps sur hameçons mounoir !!

Fidol Castre
2 mois il y a

Ne pas confondre avec la tortue Honor récupérée avec trois hameçons dans le

corpus callosum
2 mois il y a

Elle pourra remercier Francis le véto.

Dans la même rubrique

Perceval Gaillard dénonce les « profits scandaleux » du secteur des carburants à La Réunion

Le député Perceval Gaillard a interpellé le ministre de l’Economie au sujet des profits des « profits scandaleux du secteur des carburants à La Réunion ». « Les grossistes pétroliers ont engrangé 28 millions d’euros de résultat net tandis que la Société Réunionnaise des Produits Pétroliers (SRPP), pour son activité de stockage, a dégagé 5,8 millions d’euros de résultat net », pointe-t-il du doigt, déplorant par ailleurs que « seules 30 stations-services sur 160 ont transmis leurs comptes ».

Olympiades culturelle en Outre-mer : Mouton noir et Sa mem’mem lauréats

Le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer, le ministère de la Culture et le Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 ont publié les résultats de la Commission nationale qui s’est réunie le 9 janvier 2024. A La Réunion, Mouton Noir (Le Séchoir) et Sa mem’mem (Compagnie Danses en l’R) sont lauréats.