Revenir à la rubrique : Faits divers

Intriguée par un feu cassé, la police fait une découverte « stupéfiante »

Un jeune homme comparaissait pour des faits de détention, transport et usage de stupéfiants devant le tribunal judiciaire ce vendredi. Lors de son contrôle au volant d'un véhicule non assuré, les policiers vont faire des découvertes "stupéfiantes" qui vont le conduire en garde à vue, alors qu'il n'est, en plus, pas titulaire du permis de conduire.

Ecrit par Regis Labrousse – le lundi 21 août 2023 à 12H31

Jules P., 28 ans, est arrêté le 15 août dernier par la police de Saint-Denis en raison d’un feu arrière cassé. Les agents des forces de l’ordre vont aller de surprise en surprise. En plus de ne pas être titulaire du permis de conduire, la véhicule, qui ne lui appartient pas, n’est pas assuré. Un contrôle ne entrainant un autre, il est testé positif aux stupéfiants et en détention de presque 4 grammes de cocaïne, de quelques grammes de cannabis, de pratiquement 1000€ en espèce dans sa sacoche, d’une arme blanche à cran d’arrêt et d’un pistolet d’alarme. Il est interpellé puis placé en garde à vue. S’il reconnait les faits, il indique qu’il s’agit de sa consommation personnelle, que l’argent vient de son chômage et que le couteau était dans la voiture mais qu’il n’est pas à lui. 

Il doit également répondre de faits similaires datant du 9 juillet dernier. Cette fois, il était déjà en possession de stupéfiants et de 225€ en espèces. Il était convoqué au tribunal le 24 janvier prochain pour en répondre. Le tribunal s’est saisi du dossier et jugera le tout. À la barre, il reconnait les faits à l’exception de la la conduite sans assurance. Selon lui, l’argent correspond à deux mois de chômage mais face mais à la triste réalité que dépeint la présidente, il finit par admettre avoir vendu pour 300€ de Mdma mais sans faire de bénéfices, juste pour rendre service. Né en Guyane, il vient de Cayenne ou il a vécu. Il est à La Réunion depuis trois ans « pour un nouveau départ« . Son casier fait état de trois mentions dont une pour des stupéfiants en Guyane, un transport de 800 grammes de cocaïne. Il avait écopé de 2 ans de prison. 

Pour le parquet, « les faits sont largement minimisés« . Le procureur fait état d’une « atmosphère de trafic de stupéfiants » indiquant qu’une balance de précision a aussi été retrouvée dans la voiture. « Il passe à l’acte le 15 août avec une CRPC en poche, il se croit tout puissant » tance le magistrat qui requiert une peine de 18 mois dont 6 mois de sursis et le maintien en détention. De son coté, la défense, relève qu’il vient d’un quartier très défavorisé de Guyane, ajoutant, « il a été déscolarisé à 12 ans et a du s’en sortir tout seul. Il a été très honnête en garde à vue, s’il revend, c’est sans bénéfices » plaide la défense. Reconnu coupable par le tribunal, le prévenu écope de 18 mois de prison dont 6 mois de sursis avec maintien en détention. « Je ne suis pas un dealer, c’est pour ma consommation personnelle » sont les derniers mots du jeune homme à la barre. 

Thèmes : Cocaïne | Zamal
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
7 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Accident mortel à Saint-Joseph : Le conducteur placé sous contrôle judiciaire

Le conducteur est soupçonné d’avoir provoqué un accident mortel dimanche matin à Saint-Joseph. Dans un premier temps, une femme s’était dénoncée, mais les investigations ont fait douter les enquêteurs qui pensent qu’elle a tenté de couvrir son fils. Ce dernier a été placé en garde à vue et déféré ce mercredi après-midi au tribunal. Il a été placé sous contrôle judiciaire.

St-André : En incendiant un véhicule, il met le feu à un immeuble

Guillaume R., 33 ans, a mis le feu à la voiture dans laquelle il avait élu domicile, entraînant l’incendie de deux autres véhicules et la propagation du feu à un immeuble voisin. Après avoir avoué « bêtement » son geste aux policiers, il a été jugé et condamné à 18 mois de prison pour incendie volontaire, malgré des antécédents psychiatriques et des troubles exacerbés par la consommation de substances.

Accusé du viol d’une mineure de 14 ans, l’accusé arguant s’être « laissé tenter » reste en détention

« Un viol barbare » a décrit le parquet général ce mardi matin dans le cadre d’un appel sur un placement en détention provisoire interjeté par un père de famille de cinq enfants accusé d’avoir abusé sexuellement d’une adolescente de 14 ans dont il était proche. L’intéressé s’en défend et invoque une relation consentie. Mais c’est méconnaître la loi de 2021 sur le consentement sexuel des mineurs de moins de 15 ans.

Des escrocs se font passer pour Big Morel

Pour fêter les 10.000 abonnés sur sa page Facebook officielle, le combattant réunionnais a lancé un concours afin de gagner une de ses paires de gants. Des esprits malveillants profitent de l’occasion pour tenter d’arnaquer des internautes qui pourraient se laisser piéger par la ressemblance.