Revenir à la rubrique : Politique

Huguette Bello interpelle le préfet sur la situation des étudiants réunionnais bloqués dans l’hexagone

De plus en plus de cas d’étudiants réunionnais bloqués dans l’hexagone nous parviennent ces derniers jours. La raison ? Le zèle exacerbé de la police aux frontières à Paris pour qui leur retour à La Réunion ne serait pas un motif impérieux. Une situation dénoncée par Huguette Bello, qui rappelle dans un communiqué, que "le retour des étudiants ayant leurs parents domiciliés à La Réunion" fait l’objet d’un motif impérieux sur la base de l’arrêté N°2021-121 du 25 janvier 2021. Le communiqué de la maire de Saint-Paul à retrouver ci dessous:

Ecrit par Nicolas Payet – le lundi 15 février 2021 à 08H17

Monsieur le Préfet,

Plusieurs étudiants réunionnais en mobilité se sont vu refuser l’accès à l’embarquement vers La Réunion par la P.A.F (Police aux Frontières). Selon les témoignages des étudiants, leur retour au pays ne serait pas un motif impérieux valable.

Or, selon l’arrêté N°2021-121 du 25 janvier 2021, consacrant les déplacements de personnes par transport public aérien entre La Réunion et la métropole, “le retour des étudiants ayant leurs parents domiciliés à La Réunion” fait l’objet d’un motif impérieux. Sur le site de la préfecture à la question :  » Les étudiants ayant leurs parents domiciliés à La Réunion peuvent-ils entrer sur le territoire ? « , il est précisé que :  » Oui, le retour des étudiants à leur domicile est un motif impérieux « .

Ces dernières semaines, nous avons pu constater que les étudiants font face à une crise d’ordre psychologique, sociale et financière. À l’issue du premier confinement, le Centre National de Ressource et de Résilience (CN2R) nous informe que 11,4% des 70 000 étudiants interrogés ont eu des idées suicidaires au cours des douze derniers mois. Selon l’enquête “La vie d’étudiant confiné” publiée par l’Observatoire Nationale de la Vie étudiante (OVE), 16 % des sondés se sont sentis “si découragés que rien ne pouvait leur remonter le moral” et 50 % d’entre eux ont déclaré avoir souffert de solitude ou d’isolement pendant le confinement.

Face à ce constat, les étudiants réunionnais doivent pouvoir rentrer au pays en toute sérénité. D’autant plus que la Région Réunion a fait voter en Commission Permanente la mise en place d’un bon étudiant spécial covid de 300 à 450 euros pour permettre aux étudiants de rentrer à La Réunion. Le Président de Région, Didier Robert a affirmé que : “ la discussion que nous avons eue s’est posé dans le cadre d’une réunion de travail avec le Préfet et les services de la préfecture, c’est considérer que ce déplacement des étudiants entre dans le cadre des motifs impérieux”.

Je vous remercie de bien vouloir porter une attention particulière au sort de ces étudiants afin qu’ils puissent rentrer rentrer chez eux en toute quiétude dans le strict respect des normes sanitaires et de la législation en vigueur.

Je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, en l’assurance de mes respectueuses salutations.

Huguette BELLO
Maire de Saint-Paul
Conseillère Régionale
Députée Honoraire

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Législatives 2024 : Tout savoir sur la 6e circonscription

Le premier tour des élections législatives anticipées sur la sixième circonscription sera très similaire à 2022 avec de nombreux candidats qui tentent à nouveau leur chance. La revanche du duel entre les frères ennemis, Frédéric Maillot et Alek Laï-Kane-Cheong, pourrait avoir lieu au second tour.

Jean-Marie Virapoullé : « Mon choix dans la 5ème circonscription »

Jean-Marie Virapoullé se positionne dans la 5ème circonscription. S’il fait l’impasse sur cette élection anticipée, il dévoile néanmoins aujourd’hui vers qui son choix se portera les dimanches 30 juin et 7 juillet. Le vice-président du Département et conseiller municipal de l’opposition saint-andréenne votera pour celle qui défendra à l’Assemblée le maintien du fameux « amendement Virapoullé ».

Législatives : Jean-Jacques Morel lance une « alerte cyclonique » sur une gauche « autonomiste »

Habitué des joutes électorales dans le chef-lieu, Jean-Jacques Morel repart au combat dans ces législatives anticipées sous l’étiquette du Rassemblement national, qu’il a rejoint en février dernier. L’avocat dionysien, qui aura pour suppléante Linda Samourgompoullé, compte sur la poussée du RN dans l’île pour enfin l’emporter enfin face au candidat soutenu par le Nouveau Front populaire, le socialiste Philippe Naillet, dans un remake du duel de 2022.