Revenir à la rubrique : Faits divers

Fuite au volant, prison au tournant: un multirécidiviste sévèrement sanctionné

Donavan S. n’a jamais eu le permis de conduire. Ce qui ne l’empêche pas de sillonner les routes de l’île malgré les contrôles qu’il évite en prenant la fuite. Rattrapé par la patrouille, il part en prison pour 2 ans ferme.

Ecrit par – le lundi 16 août 2021 à 21H09
Cinq séries de faits sont reprochés à Donavan S. depuis janvier 2021. « Je prends le volant sans réfléchir », confie-t-il aux magistrats du tribunal correctionnel de Saint-Denis dès le début de l’audience de comparution rapide. « Faut-il attendre que vous tuiez quelqu’un? », s’interroge la présidente de l’audience. Le pire n’est pas encore arrivé au presque trentenaire mais il est évident qu’il est un danger public. 
 
Jamais eu le permis de conduire 
 
Le 5 janvier dernier, il avait provoqué un accident de la route vers midi près des aires de pique nique de La Possession. Alors qu’un enfant avait été blessé à l’œil dans le choc, l’homme avait choisi de s’enfuir par les sentiers. 
 
Le 13 février, il avait été surpris sur la bande d’arrêt d’urgence à Savanna en train de pousser son véhicule. Il était, comme toujours, sans permis et sans assurance avec, en prime, 1,06 gr/d’alcool par litre de sang. 
Le 19 avril, vers 14 heures, au rond point de Saint-Gilles cette fois, il avait fait marche arrière à la vue de gendarmes, heurté plusieurs véhicules et foncé sur un des militaires qui avait heureusement réussi à l’éviter.
 
« Les gendarmes, je les sens pas »
 
Même scénario quelques semaines auparavant lors d’un contrôle au Port. Il ne portait pas sa ceinture et avait pris la poudre d’escampette à la vue du gyrophare. 
 
Donavan était recherché par les forces de l’ordre. Sa cavale s’est achevée le 22 juillet lors d’un nouveau contrôle qui a, enfin, permis son arrestation. « Les gendarmes, je les sens pas », a-t-il précisé au tribunal.
 
Pour ce comportement « inadmissible », la représentante de la société a proposé la peine de 2 ans de prison, dont 1 an avec sursis probatoire, et une amende de 1000 euros. 
 
Le prévenu qui a promis « qu’on ne l’y reprendrait plus » est condamné à 2 ans de prison ferme. Il est maintenu en détention. 

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

St-Denis : Les parents dépassés frappent leur garçon avec le tuyau d’arrosage

Le père et la mère minimisent les coups portés régulièrement à leur marmaille de 12 ans avec une ceinture. Mais les constatations médicales sont sans appel. Un jour de février 2020, ils se sont, chacun à leur tour, particulièrement acharnés à cause d’un « trop-plein ». Si la famille semble désormais réunie, les prévenus ont tout de même été condamnés ce vendredi. Le père est derrière les verrous pour d’autres faits de violences.

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.