Revenir à la rubrique : Economie | National | Société

Fraude sociale : Le gouvernement veut lutter contre les « arrêts maladie de complaisance »

Pour lutter contre l’explosion des dépenses publiques liées à cette question, le gouvernement prévoit de changer quelques règles en 2024. Une surveillance des médecins sera notamment mise en place pour les plus gros prescripteurs de jours d’arrêt.

Ecrit par N.P – le samedi 27 janvier 2024 à 08H36

Avec une augmentation des dépenses de 60% entre 2010 et 2022, les arrêts maladies sont dans le viseur du gouvernement. S’il s’agit de lutter officiellement contre des arrêts de complaisance, Bercy entend bien inverser cette tendance avec, dans le viseur, les médecins les plus prescripteurs. Le nombre d’arrêts de travail est ainsi passé de 6,4 millions en 2012 à 8,8 millions en 2022.

Ainsi, près de 20.000 praticiens ont déjà été identifiés, et près de 5.000 d’entre eux feront l’objet d’une inspection pour vérifier qu’il n’y a pas d’anomalie. Certains généralistes ont déjà été sanctionnés et ne pourront plus délivrer d’arrêts de travail sans l’aval de la Sécurité Sociale.

Les téléconsultations plus encadrées

Les Français sont encouragés depuis quelques années à recourir aux téléconsultations afin de désengorger les urgences et les cabinets médicaux, mais le gouvernement trouve désormais que ce type de consultations permettrait trop d’abus. Ainsi, le nombre de jours d’arrêt maladie sera au maximum de trois après une téléconsultation. Cela correspond en fait à la période de carence pour la plupart des salariés. Une exception est faite s’il s’agit de votre médecin traitant, ou si vous n’avez pas pu obtenir de rendez-vous pour renouveler un arrêt.

Interrogée par France Bleue, Marie Bénéteau, médecin généraliste à Chauvigny et vice-présidente du collectif Médecins pour demain, bat en brèche les arguments de l’exécutif. “J’ai trouvé entre 0,6 et 1 % d’arrêts considérés comme abusifs, donc c’est très, très faible, c’est marginal”, affirme la praticienne. La hausse de l’anxiété et de la dépression au travail à cause de pression est notamment pointée du doigt, ainsi que la difficulté à obtenir des rendez-vous auprès de spécialistes.

Selon une étude du ministère du Travail de 2020, les salariés se rendent au travail plus d’un jour de maladie sur quatre, plaçant la France sur la deuxième place du présentisme en Europe.

À La Réunion aussi, le nombre d’arrêts maladie est aussi en hausse. Il est passé de 348.500 en 2021 à 432 000 en 2022.

Thèmes : Santé
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
59 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

A La Réunion, 55 millions d’euros d’impôts ont été collectés en 2023 suite à des contrôles fiscaux

L’an dernier, sur les 536.000 foyers réunionnais qui ont rempli leur déclaration d’impôts sur le revenu, 92% l’on fait sur internet. Selon la Direction régionale des finances publiques, les fraudes constatées lors des contrôles fiscaux concernent principalement les entreprises. La nouvelle campagne déclarative des revenus, qui a débuté ce lundi 15 avril, verra l’intensification de la lutte contre la fraude via l’utilisation de logiciels informatiques et le croisement de données.

La Poste et la SEOR s’associent pour la création d’un Refuge Péi

La SEOR et la Plateforme Industrielle du Courrier de Saint-Denis ont collaboré pour transformer cette dernière en « site pilote » du programme Refuges LPO Péi en 2023, s’engageant à protéger la biodiversité locale et à sensibiliser les employés à la préservation de la faune et de la flore.

Des fermetures nocturnes à prévoir sur le boulevard Sud

Sur la RN6 boulevard Sud à Saint-Denis, pour permettre des travaux de fouille pour le raccordement au réseau électrique, la circulation sera interdite sur la contre-allée de la tranchée couverte Mazagran Doret dans le sens Nord/Ouest, de 20h à 5h les nuits du lundi 15 au mercredi 17 avril. Une déviation sera mise en place par la voirie communale.

Les Chroniques de tonton Jules #170

L’attaque de l’Iran sur Israël, la riposte prévisible d’Israël sur Téhéran, je ne vous en parlerai pas : toute la presse le fait et le fait bien. Mais encore faudrait-il, pour être informés, que vous écoutiez les radios, que vous lisiez les journaux, y compris en ligne, que vous visionniez les JT. Attention : je n’ai rien contre les réseaux dits sociaux mais ces derniers démolissent les neurones, le libre-arbitre et la raison critique : on avale le pré-cuit, on ne pense plus. Et ce sont bien ces derniers, libre-arbitre et raison critique qui nous distinguent de la paramécie.

Nos journalistes, je veux dire « nos vrais journalistes », contrôlent dix fois une information avant de la mettre en ligne. Les « faux journalistes », parés du nom d’influenceurs, ne vérifient jamais rien, comptant sur notre seule passivité. On constate alors que les bonobos et colibris nous surpassent côté cellules grises.

Je me contenterai, comme depuis pas mal de temps, de l’actualité courante ; laquelle contient suffisamment de quoi se lamenter, geindre ou s’esclaffer.

Fé roulé Férrère !

Une deuxième édition réussie pour le Festival de la Participation Citoyenne

Le Festival de la participation citoyenne, qui s’est tenu à Saint-Denis le 13 avril 2024, a réuni plus de 500 personnes autour de divers dispositifs de participation citoyenne, marquant également la clôture du Congrès Océan Indien de l’ANACEJ, avec des activités visant à renforcer la démocratie directe et l’engagement civique des Dionysiens.