Revenir à la rubrique : Société

France Télécom baisse ses tarifs pour les professionnels

A partir du 2 juillet 2009, France Télécom propose à ses abonnés professionnels un tarif unique des communications locales et nationales.

Ecrit par Karine Maillot – le mardi 02 juin 2009 à 08H50

France Télécom applique une nouvelle politique tarifaire dès le 2 juillet prochain pour toutes les lignes professionnelles, autant en France métropolitaine que dans les DOM, avec tout de même quelques centimes de différence.

Pour les départements d’Outre-mer, un appel d’un poste fixe vers un autre poste fixe coûtera un prix unique hors taxe de 0,024 centimes d’euro par minute, pour toutes les communications locales, de voisinage et nationales, après un prix de première mise en relation d’un montant de 0,08 centimes d’euro.

Les prix à la minute au départ d’un poste fixe des DOM vers un mobile des DOM baissent en moyenne de 8,4% à 37,5% selon l’opérateur et de 16,3% vers les mobiles de la métropole.

En France métropolitaine, un appel d’une poste fixe vers un autre poste fixe passe à un prix unique de 0,021 euro par minute, après un prix de première mise en relation d’un montant de 0,105 centimes d’euro.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Cétacés : Vers un renforcement des règles d’observation ?

Si 2023 a été une année exceptionnelle pour l’observation des baleines, la tendance pour 2024 montre que les cétacés risquent d’être moins nombreux sur nos côtes. Cela signifie donc une pression aiguë sur les animaux, dont la protection reste la priorité. L’Etat appelle donc les usagers de la mer à bien respecter les règles pour éviter aux autorités d’avoir à renforcer la législation à la fin de la saison. La préfecture promet au moins huit contrôles par semaine.