Revenir à la rubrique : Santé

Ericka Bareigts déboutée dans son référé contre l’ARS et la préfecture

Le tribunal administratif refuse la demande du collectif, comprenant notamment Ericka Bareigts ainsi que des professionnels de la santé. Ce collectif avait déposé deux requêtes contre la préfecture et l’ARS. Il était demandé aux autorités sanitaires, entre autres, d’organiser un dispositif de dépistage complet et la mise à disposition de la chloroquine et d’autres médicaments.

Ecrit par Nicolas Payet – le lundi 06 avril 2020 à 18H43

Comme prévu, la jurisprudence guadeloupéenne n’aura pas fait long feu. Après avoir été invalidé par le Conseil d’État ce week-end, le tribunal administratif de La Réunion n’aura pas suivi le choix de son homologue antillais et s’est aligné sur la plus haute juridiction administrative du pays. L’ARS et la préfecture ne sont pas contraintes d’assurer un dépistage massif et fournir les hôpitaux en chloroquine.

Lundi 30 mars, un collectif composé de médecins, infirmiers, pharmaciens, personnel pénitentiaire, personnalités politiques d’avocats et donc de la député Éricka Bareigts avait déposé deux requêtes contre l’Agence Régionale de Santé et la Préfecture devant le  tribunal administratif de Saint-Denis. L’audience s’est tenue jeudi matin et le tribunal avait 48h pour donner sa décision. La décision s’est donc fait attendre, mais le rejet de cette décision par le Conseil d’État a donc bien clos les débats.

La première requête concernait la mise en place d’un dispositif de dépistage complet et achevé au 15 avril, date de la fin du confinement. L’autre demande portait sur la mise en place des molécules d’hydroxychloroquine, d’azithromycine et de lopinavir/ritonavir.

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Épidémie de Leptospirose : Circulation à un niveau élevé

Santé Publique France océan Indien fait le point sur les circulations virales en cours à La Réunion. L’épidémie de Leptospirose a atteint un niveau plus élevé que les années précédentes. Une personne diagnostiquée est décédée, mais les autorités ne peuvent pas confirmer un lien entre le décès et la maladie bactérienne.

Un quart des élèves réunionnais de 6e sont en surcharge pondérale

À l’occasion de la Journée mondiale de l’obésité le 4 mars prochain, L’ARS et l’académie de La Réunion ont mené une étude conjointe sur la corpulence des enfants en classe de 6ᵉ. Sur 1.700 élèves, presque un quart d’entre eux sont déjà concernés par le surpoids.