Sandra Sinimalé

Soupçons d’emploi fictif au sein de la SPL Tamarun : Sandra Sinimalé condamnée à 50.000 euros d’amende et 2 ans avec sursis

Déjà sévèrement sanctionnée par la justice en 2021, l'ancienne élue municipale s'était, en septembre dernier, expliquée seule et sans avocat devant les magistrats du tribunal correctionnel de Saint-Denis au sujet de l'emploi fictif qu'elle aurait occupé au sein de la SPL Tamarun. Sandra Sinimalé ne s'est pas déplacée à Champ-Fleuri ce vendredi matin pour prendre connaissance de sa condamnation.