Revenir à la rubrique : Faits divers

Disparition inquiétante d’une adolescente de 16 ans, un appel à témoins lancé

La gendarmerie de La Réunion lance un appel à témoins pour retrouver Claudine Rivière. La jeune femme résidant à Saint-Louis mais partie à un anniversaire à la Rivière des galets au Port est portée disparue depuis le samedi 21 aout dernier.

Ecrit par NP – le mercredi 01 septembre 2021 à 10H31
Dans l’intérêt d’une enquête pour disparition, diligentée par la brigade de gendarmerie de la Possession, il y a lieu de rechercher Claudine Rivière; 
 
Elle a quitté son domicile à Saint-Louis le 21/08/21 pour se rendre à l’anniversaire d’une amie dans le quartier « La rivière des galets » au Port. Elle n’est pas rentrée depuis.
 

Il s’agit d’une jeune femme de 16 ans, mesurant 1m60, typée « cafrine » claire de peau, avec des cheveux mi longs, frisés, avec des racines noires et une teinture jaune, en robe rouge le jour de son départ.
 

Si vous avez des informations utiles à l’enquête merci de bien vouloir contacter la brigade de la Possession en composant au choix le  0262 42 00 47 ou le 17. 

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

St-Denis : Les parents dépassés frappent leur garçon avec le tuyau d’arrosage

Le père et la mère minimisent les coups portés régulièrement à leur marmaille de 12 ans avec une ceinture. Mais les constatations médicales sont sans appel. Un jour de février 2020, ils se sont, chacun à leur tour, particulièrement acharnés à cause d’un « trop-plein ». Si la famille semble désormais réunie, les prévenus ont tout de même été condamnés ce vendredi. Le père est derrière les verrous pour d’autres faits de violences.

Trafic de drogues de synthèse : Le psychonaute sévèrement condamné

Des substances psychédéliques par kilo importées par colis postal de Chine où elles sont fabriquées par des laboratoires ont inondé La Réunion. Ces cristaux qui imitent la cocaïne ou les amphétamines ne seraient pas de la drogue, selon un trentenaire rejugé à sa demande par la cour d’appel en novembre 2023. Celui-ci s’est réclamé de sa consommation personnelle et n’a pas manqué d’imagination pour justifier son train de vie. Mais il n’a pas convaincu la cour dont la décision tombe comme un couperet.