Revenir à la rubrique : Politique | Société

Délinquance : Bédier interpelle Attal sur « les enfants issus de la migration qui sont totalement seuls »

Le maire de Saint-André, Joé Bédier, a écrit au Premier Ministre, Gabriel Attal, au sujet des mineurs isolés à La Réunion. "Ces conditions dangereuses pour le développement de l'enfant entrainent des situations encore plus graves de violences", alerte le premier magistrat.

Ecrit par N.P. – le mercredi 31 janvier 2024 à 14H08
Joé Bédier, 2ème vice-président de la Cirest

Le courrier du maire :

Objet : Alerte sur les mineurs sans tuteurs légaux (parents) sur le territoires réunionnais

Monsieur le Premier Ministre,

Maire d’une ville moyenne d’environ 60 000 habitants à La Réunion, je me permets de vous interpeller sur une problématique sociétale majeure qui impacte nos enfants de la maternelle au collège.

J’ai tenu ce mercredi 24 janvier un point presse qui intervient après des incidents graves ayant eu lieu sur la commune. Il était à mon sens nécessaire que l’ensemble des institutions compétentes lève le voile sur la problématique des mineurs isolés sur l’île.

En effet, les rapports des acteurs de terrain, c’est-à-dire des établissements scolaires, des associations, des personnels de directions nous alertent systématiquement sur la détresse des enfants sans parents et sans tuteurs légaux sur le territoire réunionnais.

Le problème originel repose sur le fait qu’il s’agit d’enfants issus de la migration qui sont totalement seuls. C’est un drame où des milliers d’enfants sont sans moyens de subsistances, sans foyer et sans référents. Ces conditions dangereuses pour le développement de l’enfant entrainent des situations encore plus graves de violences. C’est bien en raison de l’absence de repères familiaux, sociaux et plus particulièrement à cause de la misère affective qu’aujourd’hui nous constatons des comportements violents de la part de groupuscules constitués de très jeunes enfants qu’on peut qualifier de jeunes délinquants. Cette violence, elle est notamment dirigée vers nos forces de l’ordre et elle se traduit par des incivilités quotidiennes et condamnables (4 policiers blessés depuis le début de l’année).

Ce dossier a une dimension régionale et les conséquences sont nombreuses. C’est une communauté qui est visée aujourd’hui malheureusement. Ce constat, je le déplore car il contribue à agir sans discernement et à mettre mal tout un pan de la population qui fait aujourd’hui société. Ce désordre valorise aussi des postures extrêmes qui remettent en cause notre solidarité ou même notre modèle unique de vivre-ensemble.

Mon propos ne consiste pas à trouver un bouc émissaire mais à aborder un problème à la racine afin que nous puissions mettre fin à ce drame sociale et sociétale. Notre préoccupation première c’est le développement humain. L’éducation est la mère de nos priorités. Néanmoins cet épanouissement est conditionné par la présence du noyau familial et en l’absence de cette composante sociale nous ne pourrons agir efficacement. Cela se résume à cet adag « On ne nait pas délinquant, on le devient ».

Aborder cette problématique nécessite du courage politique et aujourd’hui je vous en fais part car elle concerne le territoire réunionnais et que la solution réside dans des mesures régaliennes fortes.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur Le Premier Ministre, l’expression de ma haute considération.

 

Joé Bédier
Le Maire de Saint-André

Copie au :

Préfet de La Réunion
Sous-préfet de l’arrondissement Est

 

Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
38 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
eh ouais
1 mois il y a

Précisons bien que ces enfants sont français, même si un certain nombre de personnes ici se persuadent dans leur tête que non!

Mayotte est une île française!!!!!!! Vous ne pouvez pas leur enlever ce droit là.

bourbon lumière rest'dan fénoir
Répondre à  eh ouais
1 mois il y a

Sils Français que l’état les prennent sous leur aile ils sont Français oui mais ou sont les parents ? des petits pupilles de la nation vite que l’état fasse son travail c’est son devoir!

bourbon lumière rest'dan fénoir
Répondre à  eh ouais
1 mois il y a

MAYOTTE est une île Français marmaille de baver devant des papiers, être Français c’est une histoire une culture des traditions . Méfiez vous des politiques ils donneront la nationalité Française à une forêt un océan pauvre humanité!

Choupette
Répondre à  bourbon lumière rest'dan fénoir
1 mois il y a

« … la nationalité Française à une forêt … »
C’est fait.

Pierre
Répondre à  eh ouais
1 mois il y a

Non, ils ne sont pas tous Français. De papier ou pas, un gros orage menace la Réunion !!!

giga Trad
Répondre à  eh ouais
1 mois il y a

non, etre Francais , ce n est pas avoir un bout de papier qui fai de vous un français
Encore moins un Réunionnais

David69l
Répondre à  eh ouais
1 mois il y a

Français mais ou sont les parents ? C’est donc bizarre non ? S’ils sont français leurs parents aussi…Ils sont ou ?

Philip Morris
Répondre à  eh ouais
1 mois il y a

Acceuille les chez toi, gauchiste touche pas a mon pote!
Je suis curieux de voir ta valeur fraternité s’exprimer..
Deviens leur tuteurs, suffit pas d’aboyer.
Personne n’a demandé a Sarkozy de Faire d’eux des francais.
Si je vais aux comores pour que ma femme donne naissance est ce que mon enfant Sera commoriens ? Culturelement? Religieusement?
Arrete de dire des conneries, personne na voté pour ca.
Si ils viennent habiter en bas de ta case on VA voir si tu es toujours du meme avis.

Dignité
Répondre à  eh ouais
1 mois il y a

Etre français c’est s’acculturer c’est-à-dire respecter les valeurs de la société française et non récuser toutes ses valeurs par des comportement de rejet en tout sauf lorsqu’il s’agit d’argent issu d’allocations diverses.
Ce sont des français de papier qui le sont devenus parce que la France a voulu faire de leur territoire de naissance un département français sans s’assurer que leur identité de base pouvait se dissoudre dans la société qui la caractérise.
Ces individus sont pour la plupart réfractaires à nos valeurs. Quels que soient les moyens mis en place pour en faire des citoyens de la République ils pourront difficilement rejoindre notre mode de vie car ils restent prisonniers de leurs coutumes et de leur religion

Désemparée
1 mois il y a

Les questions qu’il faut se poser sont : comment se fait-il qu’il y ait des mineurs isolés à la Réunion ? Par quelle voie sont ils arrivés ? Qui les ont fait entrer sur notre territoire ? Dans quel but ? Où sont les contrôles ? Combien cela coûte aux réunionnais ? …. Beaucoup de questions que les réunionnais sont en droit de se poser et d’attendre de vraies réponses, surtout à l’heure où il est difficile de joindre les deux bouts en raison du coût de la vie. Doit-on remercier les politiques pour tout ce merdier.

BOINA
Répondre à  Désemparée
1 mois il y a

mdr qu’il y est ou pas des mineur isolé rien n’aurait changé pour les réunionnais en situation de précarité, mais quand bien essayé dans ta tactique de se battre entre pauvres.

EnMêmeTemps
Répondre à  BOINA
1 mois il y a

Se battre entre pauvres ou importer du pauvre pour se battre contre les réunionnais?
En métropole l’invasion migratoire c’est pour se battre…

974
Répondre à  EnMêmeTemps
28 jours il y a

BIEN DIT « EN MÊME TEMPS « 

SPARTACUS974
1 mois il y a

Depuis des dizaines d’années,les services sociaux sont muets sur tous ces mineurs de Mayotte qui sont envoyés chez une « tante » en métropole ,à la Réunion.Les abus sont nombreux et personne n’a rien fait pour protéger ces enfants abandonnés.

giga Trad
Répondre à  SPARTACUS974
1 mois il y a

voila pourquoi ces mineurs seraient mieux chez eux, dans un environnement qu ils connaissent bien plutot qu a La Réunion, qui ne pourra les accueillir correctement

Bernardin
1 mois il y a

Certes, mais savez vous que trop d’enfants se retrouvent à la Réunion sans papa, ni maman ? Essayer d’adopter un enfant et vous verrez la difficulté. Un enfant ne peut pas grandir sans ses parents, ou alors avec l’un des deux. Très bien de le signaler Mr Bédier.

Christi
1 mois il y a

Félicitations Mr le Maire….
En réponse au commentaire précédent, oui Mayotte est Française, oui les Mahorais sont Français, mais la, ont parle d’enfants qui sont pas Dde Layotte mais issus de l’immigration… et quand bien me qu’ils seraient Mahorais , cela justifierait qu’ont peut les laisser seul chez eux sans oarents pendants plusieurs mois ??

Marina
1 mois il y a

Que monsieur Bédier prenne sous son toi ces enfants

Damien
1 mois il y a

Un courrier à la CAF afin de ne pas distribuer les allocations à la va vite !
Un courrier au président du conseil départemental pour qu’il arrête de jouer au niais.
Que font les politiques ???? Les familles d’accueil à la Réunion ne s’occupent pratiquement que d’enfants Mahorais ou Comoriens !!! Elles ne peuvent plus les gérer dès la pré-adolescence.
des enfants migrants des Comores sont amenés à la Réunion par des familles de Mayotte qui font un business avec les allocations de la CAF . Il y a comme un trafic !!!
il faut demander les mêmes droits tout de suite aux Mahorais pour qu’ils restent à Mayotte.
il y va de la survie de la Réunion.

Choupette
Répondre à  Damien
1 mois il y a

« Les familles d’accueil à la Réunion ne s’occupent pratiquement que d’enfants Mahorais ou Comoriens !!! »

Qu’on leur impose.
Mais l’argent n’a pas d’odeur … .

Grand-Îlet
Répondre à  Choupette
1 mois il y a

« L’argent n’a pas d’odeur » !!!!
Ma maman me disait toujours:
Quand on a rien à dire on ne dit rien .

Fundisantim
1 mois il y a

Il n’a fait qu’ouvrir un parapluie politique. Histoire qu’on ne dise pas qu’il a encouragé le phénomène. Il sait très bien que rien sera fait. Depuis plusieurs années les associations et élus mahorais interpellent l’état au sujet de ce problème. Rien n’a été fait. On déplace de manière à atténuer les conséquences, mais aujourd’hui Mayotte est une poudrière. Il y a 20 / 30 ans c’était un petit paradis. Au vu de toute la rage et la folie de cette jeunesse qui nous arrive, il ne restera bientôt au créole que deux options : s’armer ou partir.

bourbon lumière rest'dan fénoir
Répondre à  Fundisantim
1 mois il y a

TÖT ou tard la Réunion explosera les politiciens sont comme les poules pondeuses il faut couver les oeufs donc la petite carrière , il ne restera bientôt aux créoles que deux options partir ou s’armer , mon choix est fait!

974
Répondre à  bourbon lumière rest'dan fénoir
1 mois il y a

A fundisantim à moin aussi mon choix lé fé car mi aime bien mon péi

Loulou
1 mois il y a

Quand nous ne pourrons plus sortir de chez nous sans être armés comme dans les banlieues françaises on appellera  » un chat un chat  » . La Réunion progressivement récupére la quasi totalité de la population mahoraise. Pas besoin d’avoir fait polytechnique pour le comprendre. Il suffit juste de se balader dans les rues.

MOI
1 mois il y a

Et bien entendu aucun homme politique n’est responsable de rien….

Grigri
1 mois il y a

Merci à vous Monsieur BÉDIER de soulever ce grave problème , heureusement que vous êtes différents des autres politiciens , vous osez dire haut et fort quand il faut , vous rester pas cacher en vous préservant comme font les autres , encore bravo et merci à vous , et très bonne continuation à vous pour votre ville saint André.

encolère
1 mois il y a

A 13 ans les ados mahorais doivent construire leur banga pour y vivre… Et donc ici les parents les mettent dehors et ils n’ont pas d’autres solutions que de voler pour vivre… donc soit les mahorais sont français et ils vivent et pensent comme des français soit ils sont toujours comoriens dans leur coutume et Mayotte retourne aux comores . Pas compliqué quand meme na suffisamment de réunionnais qui peuvent peupler la Réunion la pas besoin de zot ici

Bringelle sosice
Répondre à  encolère
1 mois il y a

Tout a fait d accord..ils sont comorien et on eu la nationalité française,tout comme nous sommes réunionnais et avons la nationalité française également,sauf que nous,nous respectons les lois imposé par la France,eux ils s en foute,notre mode de vie n est pas compatible,nous vivons à l européenne,eux ils vivent à l africaine,ils profitent que des avantages..nous allons droit dans un mur..

David69l
Répondre à  encolère
1 mois il y a

Ils vont construire ou leur banga a la Réunion et même en métropole ? Ce n’est radicalement pas la même société.

Huguette
1 mois il y a

Lisez le courrier entièrement et vous comprendrez que le maire de St André pose un vrai problème. Pourquoi les autres responsables politiques ne le soutiennent pas ?

JORI
1 mois il y a

D’où viennent ces enfants et que font les services sociaux ?. Personne, sauf ce maire, n’est au courant de cette problématique ?. Bientôt les causes risquent de produire les mêmes effets qu’à Mayotte, à savoir émeutes, délinquance, voire tueries. Tous les politiques, tous à leur niveau, ont une responsabilité. L’île ne devient pas violente par accident. 😂😂😂

Hook
Répondre à  JORI
1 mois il y a

Du coup les smileys systematiques, cest dans quel but??
A quel besoin ca repond chez toi joris?

Ouais...
Répondre à  JORI
1 mois il y a

Bin oui

alarme
1 mois il y a

un montant caf majoré de 10% pour Mayotte y inverse la tendance des la fin du mois.

Ouais...
1 mois il y a

L acceuil de la migration en France repose sur l Assimilation, s agissant de Mayotte on a rendu français une île qui n en est pas encore la, pour l instant ils réclament se dont ils ont droit de part leurs statuts, mais ou en sont ils dans leurs intégration dans la France? Les jeunes sans tuteur, sont ils vraiment mahorais ou simplement des comoriens ?
Car ici en général les parents mahorais accompagnent leurs enfants.

Valerie
1 mois il y a

Que fait le département qui a la compétence de la politique de l’enfance ? Bedier vous sert sur un plateau, réagissez !!!

poilu
1 mois il y a

dans les années 90 quand dindar avait demandé de faire des test ADN pour ces jeunes qui ont manifesté devant le conseil général et la préfet c’est vous Mr Bédier ,Mme bello le pcr

Dans la même rubrique

Le SNJ se dit « ouvert au dialogue » avec les trois candidats au rachat du Quotidien de La Réunion

Avant que les 48 salariés du Quotidien ne soient consultés sur les trois offres de rachat déposées pour leur journal, il faudra au préalable que celles-ci soient déclarées recevables. Bien qu’aucun candidat ne prévoie de conserver le moindre journaliste, mais seulement d’en recruter un certain nombre après leur licenciement, le syndicat SNJ ne ferme pas la porte aux discussions avec les repreneurs.

Le “Kar’ La Nuit’” démarre dès ce soir !

Ce nouveau service de transport à la demande a été lancé ce vendredi par le TO et la Semto. Destiné aux salariés de la restauration ou de l’hôtellerie, mais aussi aux noctambules, deux mini-bus seront mis en service une expérimentation de six mois tous les jours de 20h à 3h.

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.