Revenir à la rubrique : Société

De l’art de la table au développement durable

La société First Pack, première entreprise de produits jetables sur l'île depuis bientôt trente ans, lance sa gamme de vaisselle design qui s'adapte tout à fait à la "world food".

Ecrit par Karine Maillot – le lundi 01 juin 2009 à 12H09

A l’heure où « l’écologie attitude » importe plus que jamais, First Pack lance sa gamme de produits entièrement fabriqués en matériaux nobles et recyclables. Il s’agit de toute une panoplie de vaisselles jetables en matière végétale telle que des mises en bouche en bambou ou en bois, des couverts et gobelets en PSM ou encore des assiettes en palmier ou en canne à sucre.

Et comme la restauration rapide est aussi tendance, First Pack n’a pas manqué de viser la restauration commerciale et collective, les cuisines centrales, les saladeries… Plus de 2.000 références sont disponibles sur commande : assiettes, couverts, verres, gobelets, verrines, tasses…

Pour la restauration et l’industrie alimentaire, l’entreprise propose toute une gamme de vaisselles et d’emballages en bois pour cuire, réchauffer, emporter et conserver. Les produits sont biodégradables et même « compostables ».

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Cétacés : Vers un renforcement des règles d’observation ?

Si 2023 a été une année exceptionnelle pour l’observation des baleines, la tendance pour 2024 montre que les cétacés risquent d’être moins nombreux sur nos côtes. Cela signifie donc une pression aiguë sur les animaux, dont la protection reste la priorité. L’Etat appelle donc les usagers de la mer à bien respecter les règles pour éviter aux autorités d’avoir à renforcer la législation à la fin de la saison. La préfecture promet au moins huit contrôles par semaine.