Revenir à la rubrique : Politique

Cyrille Melchior : « le bien-vivre ensemble réunionnais nous permettra de surmonter les épreuves »

Cyrille Melchior recevait ce mercredi midi les rédacteurs en chef des principaux média de l'ile pour le traditionnel échange de voeux. L'occasion pour le président du Département de revenir sur le bilan de l'année 2020 et de tracer les perspectives de celle qui s'ouvre.

Ecrit par zinfos974 – le mercredi 27 janvier 2021 à 18H36

Impossible d’évoquer l’année qui vient de s’écouler sans rappeler les difficultés que nous avons traversées. « Cette année a été très particulière et extrêmement sensible« , a d’entrée déclaré le président du Département.

La crise a contraint le Département à « panser les conséquences de la crise sanitaire qui secoue actuellement notre territoire« . La collectivité a dû se mobiliser, aux côtés de l’Etat, de la Région, des communes et des autorités sanitaires. Par exemple, à l’occasion de la rentrée scolaire, 150.000 masques FFP2 ont été distribués aux collèges de l’île afin de les aider à faire face aux règles sanitaires renforcées.
 
Par ailleurs, à côté du plan d’urgence de 40 millions d’euros débloqué en mars 2020 et du volet immédiat du plan départemental de relance doté de 70 millions d’euros, le Département investira près de 500 millions d’euros sur les 4 années à venir afin d’accompagner La Réunion sur le chemin du retour à la croissance et du développement.
 
« Ces 500 millions d’euros seront fléchés sur une hausse sensible de l’investissement, sur la réhabilitation de logements, sur le développement agricole, sur le lancement d’une seconde génération du pacte de solidarité territoriale, et sur le développement humain à travers des mesures sociales innovantes« , a révélé Cyrille Melchior.

Mais au delà de la crise, le Département se devra de remplir également les missions dont il a la compétence : « l’aide sociale à l’enfance, le soutien aux plus vulnérables, l’accompagnement des collèges, le développement agricole, la diffusion culturelle, la mise en place du R+, le plan de lutte contre la pauvreté et la précarité ou encore l’aménagement du territoire« .

Il serait trop long d’énumérer toutes les mesures que compte mettre en place le Département. Retenons simplement quelques mesures phares.

Le deuxième semestre de 2021 devrait voir la création d’un Institut Réunionnais d’Etudes et de Formation Politique afin de donner aux jeunes Réunionnais, ainsi qu’aux élus, « les clés pour acquérir des éléments de culture générale, des informations sur la gestion d’une administration, ou encore des clés et orientation concernant les grandes problématiques et politiques publiques du territoire« .

Il s’agira également d’anticiper le vieillissement de la population réunionnaise et la prise en charge de la dépendance suite au doublement annoncé du nombre de personnes âgées dans les 10 prochaines années. C’est dans cette optique que le Département a élaboré le plan Sénior, créé les Maisons d’accueillants familiaux, élaboré une programmation pluriannuelle d’augmentation de l’offre d’hébergement en direction des personnes âgées et des personnes porteuses de handicap, et lancé le CFA aide à la personne, un secteur qui est un immense vivier d’emplois dans les années qui viennent.

Enfin, il fait également partie des compétences du Département de lutter contre les violences intrafamiliales, pour la protection des enfants et des femmes victimes, contre la détresse sociale et l’isolement, et pour le bien-être des familles réunionnaises. C’est dans cette optique qu’a été signée la convention de prévention et de lutte contre pauvreté, celle relative à la prévention et à la protection de l’enfance, et celle pour la lutte contre les violences faites aux femmes, avec notamment une augmentation des 2021 du nombre d’assistantes sociales dans les services de police et de gendarmerie. 
 
Dans le même état d’esprit, Le Département a mis en place l’an dernier le chèque d’accompagnement personnalisé alimentaire, afin d’apporter une réponse directe aux plus démunis et de garantir l’accès aux produits de première nécessité. Quant au Pass-Bien-Etre, son objectif est double : faciliter l’accès aux loisirs et à la culture et soutenir les petites entreprises dans un secteur particulièrement impacté par la crise. « Ce sont deux dispositifs essentiels et nécessaires lorsqu’on sait que 39% de la population réunionnaise vit en dessous du seuil de pauvreté« , a insisté Cyrille Melchior.

Dans sa conclusion, le président du Département a mis en avant le bien-vivre ensemble réunionnais. « C’est le cœur même de notre dévouement et de notre combat. C’est ce qui nous permettra de surmonter les épreuves du présent pour retrouver des jours et un avenir meilleurs« .

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Législatives : Huguette Bello dénonce l’accord partiel à gauche et appelle à l’union

Au lendemain de l’annonce d’un accord partiel concernant les candidatures pour les législatives anticipées à La Réunion, Huguette Bello, présidente de la Région Réunion, accompagnée de cinq députés et du secrétaire général de PLR, Emmanuel Séraphin, a lancé un appel pressant à l’union de la gauche, sous la bannière du « Nouveau Front Populaire ».

Inéligibilité d’André Thien Ah Koon : Le jugement d’appel confirmé

Une erreur dans le libellé du jugement rendu par la cour d’Appel en mai dernier a permis au maire du Tampon de continuer à exercer ses différents mandats encore quelque temps. Ce jeudi, après avoir évoqué l’affaire en chambre du conseil et à huis clos, la cour a corrigé l’erreur et confirmé l’inéligibilité de l’édile.

Michel Vergoz : « Le sursaut, c’est maintenant »

Le président du Mouvement politique Trait d’Union, Michel Vergoz, livrait ce jeudi son analyse sur les résultats des élections européennes qui a confirmé la forte poussée du Rassemblement national (RN). Soutien de la majorité présidentielle, le président du Mouvement politique Trait d’Union (MPTU), qui reconnait que la majorité présidentielle a été ébranlée par les résultats de ce scrutin, assure néanmoins que la dissolution de l’Assemblée nationale par Emmanuel Macron est décision « salutaire » pour l’avenir du pays.

Le Tampon : André Thien Ah Koon au bord des larmes à l’heure de dresser son bilan

André Thien Ah Koon a convié la presse ce jeudi matin pour évoquer son avenir politique ainsi que celui du Tampon et de la CASUD suite à sa condamnation à une peine d’inéligibilité.
Celui qui est encore maire du Tampon pour quelques jours, jusqu’à ce que le préfet lui notifie l’arrêt de la Cour d’Appel, a préféré lire un document. Il a réussi à conserver un semblant de self control jusqu’aux derniers mots, au moment de dire adieu aux Tamponnais, où sa voix s’est étranglée et quelques larmes ont pointé au coin de ses yeux.