Revenir à la rubrique : Société

Cyberattaque chez Viamedis et Almerys : Les complémentaires santé de La Réunion concernées

De nombreux Réunionnais ont reçu hier un SMS d'alerte pour les informer que leurs données personnelles pourraient avoir été victimes d'une cyberattaque ciblant les prestataires de services Viamedis et Almerys, chargés de gérer le tiers payant des complémentaires santé. Cette cyberattaque concerne 33 millions de Français.

Ecrit par G.D. – le vendredi 09 février 2024 à 10H37

On pourrait penser à un message d’arnaque, mais il est bien réel. Un SMS a été reçu par de nombreux Réunionnais le mercredi 7 janvier, les informant que leurs données personnelles ont été piratées à la suite d’une cyberattaque chez Viamedis et Almerys, les deux grands prestataires de services chargés de gérer le tiers payant des complémentaires santé.

Une faille de sécurité qui suscite des inquiétudes, notamment en raison de la sensibilité des informations volées, telles que l’état civil, la date de naissance, le numéro de sécurité sociale, le nom de l’assureur santé et les garanties ouvertes au tiers payant.

Selon les déclarations de Viamedis, cette violation de données concerne un grand nombre de personnes, mais la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) n’a pas précisé le nombre exact de victimes. Il est estimé que plus de 33 millions de personnes pourraient être potentiellement touchées par cette fuite de données, bien que ce chiffre soit sujet à confirmation à mesure que les enquêtes avancent.

Conformément au Règlement général sur la protection des données (RGPD), Viamedis et Almerys sont tenus légalement d’informer individuellement et directement les personnes affectées par le vol de données. Ainsi, des courriels et des messages textes ont été envoyés ces derniers jours à tous les clients actuels et passés des mutuelles partenaires des deux prestataires, ainsi qu’aux professionnels adhérents utilisant leurs plateformes de gestion.

Toutefois, il est important de souligner que la réception de ces communications ne garantit pas nécessairement que les destinataires ont été réellement touchés par l’incident.

Viamedis et Almerys, ont été la cible d’attaques similaires à deux jours d’intervalle la semaine dernière. Ces deux prestataires, jouant un rôle crucial dans le secteur, couvrent près de 40 millions d’assurés sociaux affiliés à une centaine de complémentaires santé partenaires, ainsi que plus de 200 000 adhérents professionnels.

Thèmes : Arnaque
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
riverstar974
19 jours il y a

Continuons à tout faire en numérique, à tout connecter, bienôt votre cerveau aussi…. Ce monde devient débile

tata
19 jours il y a

almerys s’occupe des remboursements de ma mère et depuis la semaine dernière elle reçoit 40 à 50 spams par jours contre 3 à 6 par semaine avant…

Grande Braderie
19 jours il y a

Microsoft est l’un des premiers grands acteurs du marché à avoir intégré ChatGPT dans ses produits. Le groupe doit désormais faire marche arrière, car le bot est devenu incontrôlable.

Microsoft a déjà de l’expérience avec les bots de chat – pour le dire prudemment – problématiques : en 2016 déjà, le géant du logiciel s’est essayé à cette entreprise complexe, a mis « Tay » en ligne et l’a fait tweeter sur un compte spécialement créé à cet effet.

Seulement 16 heures plus tard, « Tay » a dû être retiré du réseau – il avait tenu des propos négatifs sur le racisme et l’extrémisme et avait entre autres tweeté : « Bush a lui-même provoqué le 11 septembre, et Hitler aurait mieux fait le travail que le singe que nous avons maintenant. Notre seul espoir maintenant est Donald Trump »…

https://www.stern.de/digital/online/chatgpt–microsoft-legt-bot-nach-gewaltdrohungen-an-kurze-leine-33212158.html

Dans la même rubrique

Les Réunionnais font (un peu) moins d’enfants

L’indice des naissances et décès 2023 publié par l’INSEE révèle que le nombre de naissances recule, tandis que le nombre de décès augmente par rapport à 2019, soit avant la crise Covid.

EDF : Nouveau délestage mercredi soir

EDF Réunion explique qu’une coupure électrique automatique s’est produite mercredi en fin de journée à cause d’une perte importante des moyens de production. 15.000 foyers ont été impactés et ont été réalimentés dans l’heure.