Revenir à la rubrique : Communiqué | Société

[Communiqué] Office de l’eau Réunion : 1,4 millions d’euros pour l’eau et l’assainissement

### Chapo d'article Le Conseil d'administration de l'Office de l'eau Réunion, présidé par Gilles Hubert, a approuvé ce mardi 18 juin 2024, des financements pour onze projets, dont des améliorations significatives en assainissement et gestion des eaux usées à travers l'île, avec un engagement total de 15,5 millions d'euros depuis 2022.

Ecrit par N.P. – le mercredi 19 juin 2024 à 01H04

Le Conseil d’administration de l’Office de l’eau Réunion s’est réuni ce mardi 18 juin 2024, sous l’égide de son Président délégué, M. Gilles HUBERT, Vice-président du Département.

Onze projets bénéficient d’une aide financière dont :

·        812 140 euros à la CINOR pour la construction d’un poste de refoulement des eaux-usées sur le Barachois (commune de Saint-Denis) et le diagnostic périodique des systèmes d’assainissement collectif. L’Office de l’eau Réunion et le Département de La Réunion participent à hauteur de 23 004 euros et 3 834 euros pour la fourniture de 600 récupérateurs d’eau de pluie aux habitants volontaires des communes de Sainte-Suzanne et de Sainte-Marie ;

·        180 441 euros octroyés à la CIREST pour la réalisation de deux schémas directeurs concernant l’adduction en eau potable et l’assainissement collectif, ainsi que pour la réalisation de procédures administratives de plusieurs captages de la commune de Salazie ;

·        237 913 euros, complétés d’un soutien financier de 52 869 euros du Département, attribués à la CIVIS pour la réhabilitation de réseaux d’eau potable sur la commune de Saint-Louis. L’intercommunalité obtient également une aide de 49 500 euros pour améliorer la gestion des boues de la station d’épuration de Cilaos ;

·        90 000 euros à la CASUD pour l’élaboration du schéma directeur des eaux pluviales urbaines ;

·        2 649 euros à La Créole pour la formation de contrôleurs du Service public d’assainissement non collectif (SPANC) ;

·        5 769 euros à RUNEO concernant la réutilisation des eaux usées traitées pour l’arrosage des espaces verts sur la station d’épuration de l’Étang-Salé, en remplacement de l’eau potable ;

Depuis 2022, 15,5 millions d’euros sont engagés en faveur de 80 opérations, soit 78 millions d’euros d’actions et de travaux sur le territoire.

Parmi les autres sujets, l’association SREPEN-RNE est accompagnée par l’établissement pour un projet d’exposition de sensibilisation sur l’eau.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Cirest vote 800.000 euros d’aides pour combler la trésorerie de la SPL Estival

Le président Patrice Selly a informé ce mercredi soir les élus communautaires qu’ils devaient résilier l’actuelle délégation de service public de la SPL Estival, seule condition permettant le versement d’une aide forfaitaire de 800.000 euros. Un nouveau contrat sera passé avec la SPL, lequel prévoit en outre d’abonder le capital de 300.000 euros par an pendant 10 ans pour apurer la dette.

Errance animale : Plus de 1.400 captures en 2023 dans l’Ouest

La signature d’une nouvelle convention entre trois associations et le Territoire de l’Ouest sur le sujet de l’errance animale a été l’occasion pour la collectivité de présenter son bilan en la matière. Alors que la question a enflammé l’actualité récente, la collectivité affirme prendre le problème à bras-le-corps.

[Communiqué] « Le Président dévoile sa vraie nature »

Perceval Gaillard réagit à la prise de parole du président de la République hier. Si Emmanuel Macron a affirmé qu’ « aucun parti ne peut appliquer son programme, ni le NFP, ni la majorité présidentielle, ni la droite républicaine », pour le député Insoumis, « le Président dévoile sa vraie nature et celle du régime : une monarchie présidentielle ». Son communiqué :