Revenir à la rubrique : Société

[Communiqué] « Du riz dans ma Ville » : première récolte en milieu urbain

La Ville du Port a célébré la première récolte de 80 kg de riz cultivé en milieu urbain dans le cadre du projet « Du riz dans ma Ville », marquant un nouveau pas significatif vers la sécurité alimentaire et la promotion de l’agriculture urbaine durable.

Ecrit par N.P. – le mardi 18 juin 2024 à 11H41

Quatre mois après avoir été mises en terre dans le cadre du projet « Du riz dans ma ville », les semences de Dourado précoce, une variété de riz cultivée à La Réunion, sont arrivées à maturité. En ce mardi 18 juin, environ 80 kg de riz ont été récoltés pour cette toute première moisson avec la participation du Maire du Port, M. Olivier Hoarau, des élus du Conseil Municipal, des représentants de l’ANRU et 80 élèves du groupe scolaire Ariste Bolon.

Pour le Maire du Port, ce projet environnemental représente un premier pas vers la sécurité alimentaire mais il est surtout historique et symbolique. « Au Port, on a réussi à faire pousser du riz, qui fait partie de notre patrimoine culinaire. Certes, c’est expérimental mais cela montre que lorsqu’on prend de bonnes décisions, on valorise le territoire. Ici même on a dû démolir Herbert Spencer et avec les habitants, on a réfléchi sur l’avenir du quartier. On a un espace préservé pour l’environnement, et de grands projets suivront : la construction d’un nouveau groupe scolaire, des logements avec des kaz à terre. Il y a l’implication des enfants, des habitants, c’est une vie de quartier réussie. »

Plus de 23 000 plants de riz ont été cultivés. Le riz récolté passera désormais par une étape de séchage avant de partir pour l’usinage et l’ensachage. Ces étapes n’ont plus aucun secret pour les écoliers du quartier qui ont participé activement aux différentes phases de la culture de cette céréale, accompagnés par les associations An Grèn Koulèr et Riz Réunion.

Le riz, quant à lui, sera conditionné en sachet de 300 grammes pour 4 personnes. Il sera disponible, dès juillet, à la ferme urbaine Ariste Bolon tous les vendredis matin sur le plateau sportif Ariste Bolon et au marché forain du Port via des stands d’information, afin de mieux faire connaître cette production du riz portois aux habitants. Les recettes des ventes serviront à financer des animations pour les enfants du quartier Ariste Bolon.

Le projet « Du riz dans ma Ville »

« Du riz dans ma Ville » s’inscrit dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir ANRU+ et a permis à une dizaine de personnes en CDDI d’être formées. Il sera mené sur trois ans avec deux cycles de culture de riz par an, alterné d’un cycle de grains de type voeme rouge. Les objectifs de cette expérimentation sont multiples :

– Montrer qu’une agriculture urbaine et durable de proximité peut être productive ;
– Favoriser la consommation d’aliments sains et locaux ;
– Sensibiliser les habitants autour de la culture de l’aliment le plus consommé à La Réunion ;
– Faire participer pleinement les enfants à un projet pédagogique et environnemental ;
– Développer l’insertion et faire naître d’éventuelles vocations.

En consacrant près de 400 m² à la culture du riz, dans des bacs autonomes et sans intrants chimiques, au cœur de la ville, Le Port a été la première collectivité de La Réunion à initier l’agriculture urbaine en milieu très sec et à se lancer dans une expérimentation à grande échelle. Le projet « Du riz dans ma Ville » d’un montant total de 85 000 € HT est financé à 55 % par l’Agence Nationale de Renouvellement Urbain (ANRU), à 22 % par le Territoire de l’Ouest et à 23 % par la Ville du Port.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Cirest vote 800.000 euros d’aides pour combler la trésorerie de la SPL Estival

Le président Patrice Selly a informé ce mercredi soir les élus communautaires qu’ils devaient résilier l’actuelle délégation de service public de la SPL Estival, seule condition permettant le versement d’une aide forfaitaire de 800.000 euros. Un nouveau contrat sera passé avec la SPL, lequel prévoit en outre d’abonder le capital de 300.000 euros par an pendant 10 ans pour apurer la dette.

Errance animale : Plus de 1.400 captures en 2023 dans l’Ouest

La signature d’une nouvelle convention entre trois associations et le Territoire de l’Ouest sur le sujet de l’errance animale a été l’occasion pour la collectivité de présenter son bilan en la matière. Alors que la question a enflammé l’actualité récente, la collectivité affirme prendre le problème à bras-le-corps.

Errance animale : « Si on prend la peine d’avoir un chien et qu’on l’aime, on le laisse dans sa cour »

Ce mardi 23 juillet, la CASUD organisait une grande opération de prévention et de sensibilisation contre l’errance animale sur le parcours de santé de Bel-Air au Tampon. L’occasion de rappeler les bonnes pratiques pour ne pas attirer les chiens errants et éviter qu’ils se rassemblent en meute. L’intercommunalité du sud annonce renforcer la sensibilisation autour des chiens divagants et, le cas échéant, mettre en place des sanctions.