Revenir à la rubrique : Faits divers

Alcoolisé, 23 mentions au compteur, il s’en prend aux policiers

Les policiers du commissariat de Saint-André sont intervenus mercredi dans le cadre d'un différend conjugal. À leur arrivée, ils constatent que le couple était en état d'ébriété. L'homme s'oppose farouchement mais finit par être menotté, placé en garde à vue puis présenté devant le tribunal ce vendredi.

Ecrit par IS-LR – le samedi 15 janvier 2022 à 07H25

Les policiers du commissariat de Saint-André sont appelés pour résoudre un litige de couple sur fond d’alcool ce mercredi. Ils entrent dans l’appartement et se font insulter par l’homme. Tout y passe, même le traditionnel « fé bour à zot » ! Les policiers décident de l’interpeller. L’homme s’oppose farouchement à son interpellation. 

Il est conduit au commissariat pour être placé en garde à vue. Après avoir quelque peu dessaoulé, il reconnait partiellement les faits d’outrage et la rébellion mais réfute les violences sur personne dépositaire de l’autorité publique dans l’exercice de ses fonctions.

Le prévenu ayant 23 mentions au casier, à la veille de l’aménagement de sa dernière peine, la procureure requiert ce vendredi 8 mois de prison ferme et la révocation d’un précédent sursis avec maintien en détention. Ne reconnaissant pas les faits de violences, il rejette la faute sur les trois policiers présents à l’audience. 

Le tribunal condamne le prévenu à la peine de 8 mois de prison ferme et la révocation des 6 mois de sursis qui devaient être aménagés avec un bracelet. Il est incarcéré avec effet immédiat. 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Sniffy : Une poudre blanche énergisante à inhaler par le nez inquiète

Encore peu connue du grand public, Sniffy, poudre blanche énergisante, vient de débarquer sur le marché dans l’Hexagone, mais fait déjà l’objet de controverses et pourrait bientôt être interdite par la loi. Cette poudre blanche, qui s’inhale par le nez, suscite l’indignation des spécialistes de l’addictologie, qui y voient une incitation à consommer de la cocaïne.