Revenir à la rubrique : Mayotte

Agression mortelle d’un élève à Mayotte : Les gendarmes arrêtent quatre suspects

En avril 2021, un élève attaqué par trois autre sur le parking des bus scolaires du lycée du Nord à ACOUA dècède des suite d’un coup de ciseau à la tête. Les minutieuses investigations des gendarmes permettre d’interpeller les trois agresseurs présumés ainsi que le commanditaire.

Ecrit par – le jeudi 30 décembre 2021 à 15H58

Depuis mai 2021, quatre suspects dans un affaire d’agression mortelle ont été interpellés et mis en examen. Les auteurs de ce fait divers sordide n’ont pas pu être pris en flagrant délit. Ils avaient pris la fuite au moment où les forces de l’ordre arriveront. Néanmoins, ils seront arrêtés le jour même.
 
Vers 14 heures, le 8 avril 2021, sur le parking des bus du lycée du nord à Acoua, un élève est attaqué par trois autres personnes. Après avoir reçu un coup de ciseau à la tête, il est pris en charge par les secouristes et transporté en hélicoptère vers le CHM de Mamoudzou. Malheureusement, la victime décèdera quelques instants plus tard.
« La section de recherche de Mamoudzou prend la direction de l’enquête en co-saisine avec la brigade de Mtsamboro en étant appuyées par la cellule d’identification criminelle de PamandziI. Les premières investigations permettent d’identifier les trois mis en cause, de constater qu’ils sont en fuite et de les rechercher activement », indique la gendarmerie de Mayotte sur sa page Facebook.
 
Un quatrième mis en cause
 
Aidée par la population du village de Handréma, les militaire interpelleront  le même jour vers 21 heures les 3 suspects. Ils seront placés en garde à vue où ils reconnaitront leur participation aux faits à titre divers. Présentés à la justice, ils seront placés en détention provisoire à la Maison d’arrêt de Majicavo. Les investigations permettront de découvrir qu’une quatrième personne est impliquée dans l’agression. Il s’agirait de l’instigateur.

« Interpellé le 25 mai 2021, l’individu est placé en garde à vue avant de faire l’objet d’une perquisition qui se révèle positive. Il est alors mis en examen pour complicité d’assassinat et placé en contrôle judiciaire », ajoute la gendarmerie. L’affaire est confiée à un juge d’instruction après l’ouverture d’une information judiciaire.

 

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La ministre chargée des Outre-mer se rendra à Mayotte prochainement

Marie Guévenoux, nouvelle ministre chargée des Outre-mer, a rencontré les élus mahorais et a annoncé l’opération d’évacuation du stade Cavani et la préparation de l’opération Wuambushu 2. Par ailleurs, elle indique qu’elle sera à Mayotte dans « le prolongement de l’installation du nouveau préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville.

Mayotte : Les barrages se reforment ce samedi

Des responsables de barrages à Mayotte ont décidé de reprendre les blocages en réponse à la condamnation de deux des leurs à quatre ans de prison, suite à l’attaque d’une gendarmerie fin janvier dernier.

Fin du droit du sol : Une remise en cause de l’appartenance de Mayotte à la France selon Moroni

La fin du droit du sol à Mayotte annoncé dimanche dernier par Gérald Darmanin pour contrer l’immigration illégale en provenance majoritairement de l’archipel des Comores a réveillé les ardeurs des autorités comoriennes. Pour ces dernières, la mesure proposée par le ministre de l’Intérieur français serait « le début d’une remise en cause de la soi-disant appartenance de l’Ile Mayotte à la France ».

Les Forces vives de Mayotte réagissent aux annonces de Gérald Darmanin

Le collectif « Les Forces vives de Mayotte » déplorent le choix du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer de s’attaquer à la suppression du droit du sol alors que les manifestants réclamaient en priorité la fin du « séjour territorialisé » et craignent « un détournement » de leur revendication majeure.

Thierry Robert ouvre un restaurant à Mayotte

L’insécurité permanente que subissent les habitants de Mayotte est peu propice aux affaires des commerçants. C’est dans ce contexte anxiogène que l’ex-élu réunionnais Thierry Robert lance un appel aux politiques péi afin qu’ils se saisissent sérieusement de la situation mahoraise. Une île où Thierry Robert fait justement des affaires.