Revenir à la rubrique : Faits divers

Agression devant un collège à St-Benoît : 3 mineurs interpellés

Un adolescent a été agressé vendredi aux abords du collège Monnet à Saint-Benoît. Trois jeunes ont tenté de lui voler son vélo. Les suspects ont été identifiés et interpellés par les gendarmes.

Ecrit par RL – le mardi 03 mai 2022 à 14H08

Une agression et une tentative de vol se sont produites devant et aux abords de l’établissement scolaire Monnet à Saint-Benoît. Un adolescent a été pris pour cible par trois autres qui ont tenté de lui subtiliser son vélo.

Selon nos informations, les trois mineurs ont été identifiés et interpellés dans le cadre de l’enquête ouverte pour agression et tentative de vol. Ils seront convoqués en juin par la justice.

La gendarmerie et la police municipale ont réalisé des opérations de sécurisation de l’établissement pendant plusieurs jours suite à la violente agression qui s’est produite.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

RN2 de Saint-André : Accident dans le secteur de Petit Bazar

Sur la RN2 à Saint André, suite à un accident qui s’est produit dans le secteur de Petit Bazar, la route a été fermée à la circulation en milieu de matinée dans le sens Nord/Est avec une déviation par la bretelle de sortie de l’échangeur, et la RN2002. Un sur-accident est ensuite survenu. La route a finalement pu être rouverte à la circulation en fin de matinée.

Prise illégale d’intérêts : Condamné, Olivier Rivière échappe à l’inéligibilité

En octobre 2020, Olivier Rivière était condamné en première instance pour prise illégale d’intérêts et concussion. Contestant tout, le maire de Saint-Philippe avait été rejugé en appel à sa demande. Le 25 mars 2021, il était condamné à trois ans d’inéligibilité et à huit mois de prison avec sursis en appel et annonçait son pourvoi en cassation qui a prospéré. Ce jeudi, alors que les mêmes peines ont été proposées à la cour, il n’écope pas d’inéligibilité, mais de huit mois de prison avec sursis et de 10.000 euros d’amende.