Revenir à la rubrique : Faits divers

Agression devant un collège à St-Benoît : 3 mineurs interpellés

Un adolescent a été agressé vendredi aux abords du collège Monnet à Saint-Benoît. Trois jeunes ont tenté de lui voler son vélo. Les suspects ont été identifiés et interpellés par les gendarmes.

Ecrit par RL – le mardi 03 mai 2022 à 14H08

Une agression et une tentative de vol se sont produites devant et aux abords de l’établissement scolaire Monnet à Saint-Benoît. Un adolescent a été pris pour cible par trois autres qui ont tenté de lui subtiliser son vélo.

Selon nos informations, les trois mineurs ont été identifiés et interpellés dans le cadre de l’enquête ouverte pour agression et tentative de vol. Ils seront convoqués en juin par la justice.

La gendarmerie et la police municipale ont réalisé des opérations de sécurisation de l’établissement pendant plusieurs jours suite à la violente agression qui s’est produite.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Saint-Denis : Des policiers tirent sur un chauffard en fuite

Vers minuit ce lundi soir, un équipage de la police nationale a dû se lancer dans une course poursuite dans les rues du chef-lieu pour tenter d’interpeller un conducteur qui roulait à vive-allure. Une autre patrouille, déjà en intervention, a failli être renversée, forçant les agents à faire usage de leurs armes. Finalement, le chauffard a été arrêté à son domicile plus tard dans la soirée.

Agression sexuelle incestueuse : Comment en apporter la preuve 20 ans après ?

Accusé d’agression sexuelle sur sa nièce il y a vingt ans, un oncle fait face à la cour d’appel après une relaxe controversée à St-Pierre. Entre souvenirs douloureux et absence de preuves matérielles, la quête de vérité confronte la justice à un défi. La décision attendue le 26 septembre pourra-t-elle apporter une réponse à ce drame familial présumé ?