Revenir à la rubrique : Politique

Affaire RMR : Condamné en première instance, Didier Robert s’exprime

Le président de la Région Réunion et candidat à sa propre succession, Didier Robert s'exprime suite à sa condamnation en première instance dans l'affaire des Musées régionaux :

Ecrit par Nicolas Payet – le vendredi 21 mai 2021 à 11H43
« Le Tribunal s’est prononcé ce matin. J’ai immédiatement fait appel, contestant ainsi fermement les termes du délibéré en droit et dans les faits. Le principe de la présomption d’innocence s’applique.

J’ai été relaxé d’ores et déjà sur deux accusations. Je me battrai en appel pour faire reconnaître, au final, mon innocence, l’absence d’enrichissement personnel et ma totale bonne foi.

C’est une première étape judiciaire qui s’achève.

J’ai foi dans la lucidité des Réunionnaises et des Réunionnais. Et je continuerai inlassablement à les défendre. »

Didier Robert

 

Affaire RMR :

[Affaire des Musées régionaux : ​Didier Robert condamné à 3 ans d’inéligibilité et 15 mois de prison avec sursis]url:https://www.zinfos974.com/Affaire-des-Musees-regionaux-%E2%80%8BDidier-Robert-condamne-a-3-ans-d-ineligibilite-et-15-mois-de-prison-avec-sursis_a169409.html

[Didier Robert condamné : Pourquoi sa campagne pour les Régionales continue ?]url:https://www.zinfos974.com/Didier-Robert-condamne-Pourquoi-sa-campagne-pour-les-Regionales-continue_a169521.html

 

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Des figures dissidentes de La France insoumise lancent un nouveau mouvement politique

Plusieurs anciennes figures de La France insoumise (LFI), n’ayant pas été investies par leur parti lors des législatives anticipées, ont annoncé aujourd’hui la création de leur propre mouvement politique.
Parmi ces figures, on retrouve Clémentine Autain, Alexis Corbière, Danielle Simonnet et Raquel Garrido.
Ce nouveau groupe se nomme l’Association pour une république écologique et sociale (L’Après).

Qui prendra les rênes de la Région si Huguette Bello devient Première ministre ?

Contrairement au Conseil municipal qui doit à nouveau voter si le maire laisse son poste vacant, pour le Conseil régional, le premier vice-président est chargé d’assurer provisoirement la fonction. Si Huguette Bello est appelée à diriger le gouvernement, Patrick Lebreton deviendra donc de facto le patron de la Pyramide inversée.

Le nom d’Huguette Bello suggéré à la tête du gouvernement

Les négociations continuent dans le Nouveau Front populaire pour trouver une figure qui pourrait prendre la tête d’un gouvernement de coalition qui battrait les motions de censure attendues à la rentrée parlementaire. Les différents partis politiques qui composent l’alliance de gauche jouent des coudes pour placer leur poulain, mais aucun compromis n’a été trouvé. Le Parti communiste français aurait alors suggéré le nom d’Huguette Bello, selon Emilio Meslet, grand reporter politique de L’Humanité.

Tribune libre de Gilles Fontaine : « Les vraies raisons de l’échec de la Gauche aux élections législatives 2024 dans la 3ème circonscription »

Conseiller municipal et soutien de Nathalie Bassire lors des dernières élections législatives, Gilles Fontaine livre son analyse des résultats dans la 3e circonscription. L’ex-colistier de François-Xavier Bellamy aux Européennes souhaite en effet contredire « les mensonges et contre-vérités honteusement proférées à chaud », notamment par les « présumés responsables » de l’élection de Joseph Rivière dans cette circonscription.

Matignon : LFI avance quatre noms, le PS et EELV en embuscade

Le nom du candidat du Nouveau Front populaire pour Matignon devrait être connu « d’ici ce soir, peut-être d’ici demain matin », a indiqué jeudi soir sur franceinfo la députée NFP Sandra Regol. Cette annonce fait suite aux critiques de plusieurs figures écologistes, comme Sandrine Rousseau, dénonçant le temps pris par le NFP pour désigner un candidat. De son côté, la France insoumise a proposé le nom de quatre candidats.