Revenir à la rubrique : Sport

A Tahiti, levée de boucliers contre l’impact environnemental de l’épreuve de surf des Jeux olympiques

Des coraux ont été brisés dans le cadre d'essais techniques liés à la construction d'une nouvelle tour des juges sur le mythique spot de Teahupoo. Un incident dénoncé par des associations environnementales et le président de la Polynésie, lequel a remis en doute le maintien des épreuves de surf des Jeux olympiques de 2024.

Ecrit par T.L. – le lundi 04 décembre 2023 à 08H14
Le spot mythique de Teahupoo à Tahiti. (Photo communiqué de presse Paris 2024)

La polémique sur la nouvelle tour des juges du spot de surf tahitien de Teahupoo ne cesse d’enfler, à quelques mois de l’ouverture de Paris 2024. Vendredi dernier, des associations environnementales ont filmé les dégâts causés au corail par une barge réalisant des essais techniques en lien avec la construction d’une nouvelle tour des juges en face du spot de surf parmi les plus célèbres du monde.

La population tahitienne étant très attachée à la protection de sa biodiversité marine, le président de la Polynésie Moatei Brotherson a immédiatement décidé de suspendre les travaux qui devaient débuter aujourd’hui afin de construire la nouvelle tour en aluminium devant accueillir les juges officiant lors de l’épreuve olympique de surf. Sur une télévision lcoale, le président polynésien a invité à « se poser la question de la pérennité des épreuves de surf à Teahupoo », un pavé dans la mare alors que le projet de tour en aluminium qui doit être fixée à l’intérieur du lagon suscite la polémique depuis plusieurs mois. Les opposants réclament que la nouvelle tour soit érigée sur les bases de l’actuelle pour limiter son impact.

L’actuelle tour construite en bois est jugée trop dangereuse pour continuer à recevoir du public mais la principale association opposée au projet de nouvelle tour en aluminium, Vai ara o Teahupoo, qui ne s’exprime plus devant les médias, a su mobiliser une partie de la communauté du surf sur les enjeux environnementaux, à l’image du local Matahi Drollet ou de la star mondiale de la discipline, l’Américain kelly Slater, qui a déclaré sur Instagram que ce projet n’avait selon lui « aucun sens ».

Le comité d’organisation de PARIS 2024 a rapidement réagi par un communiqué de presse assurant que « l’emplacement concerné par les travaux est une zone à faible sensibilité écologique et [que] c’est la raison pour laquelle elle avait été choisie pour l’implantation de la tour existante. »

Pour rappel, c’est notamment la présence de coraux qui est à l’origine des remarquables tubes de Teahupoo, qui ont fait la renommée internationale de l’épreuve du championnat du monde organisée chaque année sur le spot tahitien.

 

Thèmes : Paris 2024 | Surf | Teahupoo
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
10 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
INRI
2 mois il y a

La vérité c’est que les types des j.o veulent la clim dans leur foutu tour…

Mateahupoo
Répondre à  INRI
2 mois il y a

Ça ne m’étonnerait même pas !

Mateahupoo
2 mois il y a

Heureusement que la mémaire de Paris s’est déplacée pour vérifier !😂 Avec des politiques comme on en a, on n’a pas besoin de guerre !

Hegel
2 mois il y a

Venez faire sur Saint-Leu, en plus il y aura du spectacle avec les requins 🙂

jpleterrien
2 mois il y a

A Rouen, y a le mascaret qui fait des vagues dans la Seine, ça devrait suffire…
22 h d’avion pour faire de surf, qu’en pensent les écolos-bobos ?

Si les polynésiens disent non, ça sera NON !!!

Herve
2 mois il y a

Ah quand est-ce qu’on fera attention à l’environnement comme ça à la réunion.
Nos dirigeants devraient en prendre l exemple

666
2 mois il y a

Si Tahiti s’efface, la Réunion n’a qu’à se porter volontaire : le monde entier saura où on se trouve, comme pub, y’a pas mieux 🤩

Tofgong
Répondre à  666
2 mois il y a

Eh, avec ton pseudo du nombre de la bête de l’apocalypse, je sais pas d’où tu sors, mais la pub tu la prends avec toi, et tu y retournes pour attendre la fin des temps. One love.

valeo
2 mois il y a

Ils ont raison de défendre leur nature et ils le font bien.

Bernard
2 mois il y a

Les opposants réclament que la nouvelle tour soit érigée sur les bases de l’actuelle pour limiter son impact.
Ils ont bien raison, au moins eux ils se bougent !

Dans la même rubrique

Tour Voile : Programme sportif intense pour Aurélien Barthélémy, co-skipper de l’équipage réunionnais

Ce week-end se déroule la suite des épreuves avec la finale de Bassin Match Race à Pornic. Un podium à cette finale de Bassin ouvrira les portes à une participation au Championnat de France Open Match Race, du 20 au 24 mars 2024. Pour mémoire, Les 4 et 5 février derniers, Aurélien Barthélémy, co-skipper du Tour Voile a remporté la 1ère place lors des sélectives Match Race, en face du SNO de Nantes.

Lewis Hamilton rejoint Ferrari en 2025

Le septuple champion du monde de Formule 1, Lewis Hamilton, quitte Mercedes à la fin de la saison 2024 et rejoint l’emblématique écurie italienne pour une durée minimale de deux ans.