MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Pollution lumineuse, Cilaos commune rétrograde anti-écolo et fière de l'afficher?


Par Jean Thevenet - Publié le Jeudi 19 Janvier 2023 à 15:02

Défaillances, réglages... Depuis Mars 2022?

Depuis mars 2022, Cilaos n'éteint plus les lumières la nuit, alors qu'avant, elles étaient éteintes entre 22h et 4 heure du matin, laissant un peu de répit à la faune nocturne.

Ce qui est curieux, c'est qu'avant, on éteignais tout sauf la rue du Père Boiteau, et que actuellement on n'éteint QUE la rue du Père Boiteau et on laisse tout le cirque allumé toute la nuit comme si c'était la grande banlieue d'une ville étendue, c'est absolument inutile et stupide d'éteindre qu'une seule rue si c'est pour laisser éclairé toutes les autres rues et les écarts.

Quand on a un problème de ce type aussi "grotesque" et que cela ne soit pas résolu en bientôt un an dans un contexte où il est si important que ça soit réglé... qu'en penser?

Alors que de partout les communes annoncent fièrement l'extinction nocturne des feux il est choquant de constater la non extinction des feux ici, juste sous le Piton des neiges site emblématique pourvu d'une faune endémique alors que même St-Denis qui n'est pas sous le principal couloir de vol des pétrels, même les communes de la France entière, ne serait-ce que pour être "à la mode".

On pourrait imaginer qu'une mairie orgueilleuse se sente dans "le progrès" quand sa commune brille de 1000 feux et se voit de la station spatiale alors qu'en réalité, elle s'affiche comme rétrograde, anti-écologique, qui gaspille l'énergie et ruine sa biodiversité en provocation des autres, quand de plus en plus dans le monde, on fait l'effort d'éteindre les lumières la nuit. C'est la honte, tout simplement et ça se voit de loin, de l'espace même...

Bien sur, depuis tout ce temps j'ai envoyé des mails et des sms au maire pour l'alerter, je l'ai dit plusieurs fois à la mairie, J'ose encore croire qu'ils ne prennent pas le temps de régler ce qui leur semble des détails insignifiant tellement sans importance et dont ils ne perçoivent pas le négatif d'eux même.. Depuis juillet 2022 j'attends un rendez vous avec M le Maire pour exposer et tenter de résoudre ce genre de problématiques qui détruisent beaucoup la nature pour "un rien".

Même si "ça pollue moins et consomme que peu d'électricité" abuser de cette lumière et ajouter 5 heures d'éclairage entre 23H et 4H, c'est carrément un usage doublé des LED, qui elles ont une durée de vie limitée, de quoi les tuer en 4 ans au lieu de 8 (dans l'hypothèse de 15.000 heures de durée de vie), donc c'est des frais inutiles pour la commune en plus du doublement de la quantité d'énergie à dépenser en lumière par rapport à ce qu'on pourrais consommer, en plus de nous priver du ciel nocturne qui est aussi une curiosité (le ciel de l'hémisphère sud est fantastique, l'observatoire des Make est impacté par cette pollution lumineuse venant du nord, coté CILAOS), inutile, car tout le monde a un portable (ou une lampe de poche, le portable jouant ce rôle), pour circuler dans le noir et qu'entre 23h et 4 heures du matin, il n'y a quasi personne dans les rues.

On ne vas quand même pas croire que c'est "un arrangement" pour user le matériel plus vite pour faire faire une affaire au fabricant?


La non gestion de la pollution lumineuse renvoie au problème des canons qui est un scandale non traité.

Ce dispositif a fait ses preuves de non-efficacité:
Va t-on recommencer l'usage de canons agricoles en 2023?
Il est temps d'y penser, sinon, ça va recommencer encore et encore sur la base de l'oubli de la saison précédente.

les canons dans les champs de lentilles ravagent la nature à plusieurs kilomètres de là, particulièrement les remparts en face, car on utilise ce dispositif à 50 fois la dose préconisée pour que ça fonctionne quand même un peu (300 coups par jour pendant 6 à 7 semaines au lieu de 6 coups par jour, jamais plus que 10 jours par an avec 20 à 40mn d'espacement entre coups) et en plus il y a plusieurs canons dans le cirque, l'ensemble polluent les lieux durant 2 à 3 mois vu qu'ils se relaient dans le temps, ou se cumulant quand ils sont utilisés en même temps.

Cet usage ne fait que sélectionner des oiseaux plus résistants et intelligents qui pillerons de mieux en mieux les récoltes en s'aidant de ces canon, car les oiseaux qui s'adaptent au canon ramassent pour eux seuls tout le butin et sont récompensés de leur changement de stratégie, le canon les aide finalement à changer leur comportement pour mieux pouvoir se gaver des récoltes sans la concurrence d'autres oiseaux que le canon a chassé: les oiseaux ont très bien compris que c'était sans autre danger que le bruit et en plus, leur prouve qu'il n'y avait pas d'humains menaçant ici (d'autant plus que là où le canon est installé, même les touristes fuient), et on tend à l'effet inverse: accélérer le pillage des champs avec le signal du canon qui diffuser "Le repas est servi!!!", il peut même y avoir des moineaux en poste derrière la bouteille de gaz même alimentant le canon, faisant des aller-retours entre les coups.

La seule solution pour avoir un effet est de forcer tellement la dose que ça casse les oreilles même à ces oiseaux là, tout en détruisant les oiseaux des forêts plus loin et autres représentant de la faune qui ne sont même pas concernés et loin de la zone qui eux, si ça ne leur casse pas les oreilles, masque simplement durant plusieurs seconde leurs messages entre eux, des centaines de fois par jour. Le système ne fonctionne pas du tout comme il devrait: il ne fait pas peur à des oiseaux il leur casse juste les oreilles, et pas que celles des oiseaux... Par exemple les batraciens qui s'occupaient de pourchasser les insectes ravageurs ne peuvent plus habiter ici (et là où c'est calme et habité il y a la lumière toute la nuit!), alors il faudra forcer sur les insecticides et polluer encore plus.

À distance ces canons génèrent une pollution sonore qui fait le même effet que si le tourisme aérien s'étendait à toute la journée, masquant le paysage sonore même en après midi pendant une durée cumulée importante, sous forme de dizaines de secondes de bruit d'écho multipliées par plusieurs centaines de fois durant pendant plusieurs semaines.

On ne pouvait pas faire pire que d'installer de tels dispositifs dans un cirque de montagne qui résonne et où les oiseaux pilleurs ne sont pas des oiseaux migrateurs, où ça fait le plus de nuisances possible pour le moins d'efficacité possible...
Quand en Savoie (France hexagonale) ils ont essayé ce système et qu'ils se sont rendu compte de inefficacité, ils l'ont arrêté, en 2 ans. Au Puy, après correspondance avec le responsable technique des Lentilles du Puy, on apprend qu'ils l'utilisent encore pour les maïs (mais pas les lentilles), selon préconisation fabricant, sur des hauts plateaux sans résonance... Ici à Cilaos, non seulement on ne l'arrête pas, mais on en a rajouté, et on pousse à fond le dispositif à 50 fois la dose, depuis près d'une dizaine d'année, alors que on est dans un site touristique, dans un cirque qui résonne, et au voisinage d'une faune endémique!!!


Jean Thevenet.




1.Posté par Habitant le 20/01/2023 14:23

Lire ce genre de témoignage montre à quel point nos élus n'ont rien compris quand il s'agit d'une question de sobriété ou d'écologie.

Dans le même genre d'idée, j'ai cru apercevoir sur le front de mer de St Paul qu'ils ont installé des leds également.
Résultat: lumières allumées toute la nuit dans la forêt domaniale.

Est-ce qu'on peut pas laisser un peu de répit à la vie nocturne?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes