Société

Pas de période de quiétude pour les baleines après 13 heures

Jeudi 13 Juin 2019 - 08:23

Pas de répit. Il n'y aura finalement pas de période de quiétude après 13 heures pour les baleines. Le résultat de la consultation citoyenne lancée par la préfecture étant défavorable à l'interdiction des mises à l'eau en après-midi, l'arrêté préfectoral encadrant l'observation n'a pas retenu pas cette option, les services de l'Etat craignant une trop forte concentration de ces activités en matinée.

Un choix que "regrette" Globice, qui a formulé le souhait "que la mise en œuvre des plans de conservation baleines et dauphins de La Réunion soit l’occasion de poursuivre dans les prochains mois les discussions et les initiatives en faveur d’une plus grande préservation des mammifères marins".

Pour rappel, la saison passée s’est caractérisée par des événements inquiétants pour les animaux comme pour la sécurité publique (comportement agressif de la baleine mère "Mereva", blessures infligées à un baleineau par l’hélice d’un bateau, échouage d’une baleine, conflits entre observateurs avec des impacts négatifs sur les animaux). 

Des sanctions

L'arrêté présenté ce jeudi vise ainsi à garantir des conditions d’observation respectueuses des animaux marins tout en assurant un risque limité pour celles et ceux qui s’en approchent. Il rend réglementaires et applicables à tous les mesures contrôlables de la Charte d’approche (dont l’adhésion repose sur le volontariat).

Les règles restent dans la globalité les mêmes que celles prévues jusqu'alors par la Charte. Mais l'arrêté vient renforcer la sécurité des activités nautiques. Ces règles "de bon sens" sont les suivantes : l'obligation de porter une combinaison. pour les baigneurs, la nécessité d'avoir toujours sur le navire une personne capable de manœuvrer et l'interdiction des mises à l'eau pour les enfants de moins de 8 ans.

L'arrêté permet en outre de donner valeur juridique aux règles de navigation de la Charte dans la zone des 300 mètres puis des 100 mètres autour des cétacés, ainsi qu'aux règles de sécurité à adopter lors des mises à l’eau (nombre de personnes à l’eau, temps d’observation, distance).

Les contrevenants s'exposent à des sanctions. L’ensemble des services de contrôle compétents (DMSOI, DEAL, DJSCS, Gendarmerie départementale et Gendarmerie maritime, (BNOI), et réserve marine) seront chargés de l’application de cet arrêté. 

"Les effets de cet arrêté sur le comportement des usagers de la mer seront évalués à l’issue de la saison 2019. Il pourra alors être modifié le cas échéant", indiquent les services de l'Etat. Car "à force de les regarder de trop près, vous finirez par plus les voir", comme le rappelle la Charte d'approche.
N.P
Lu 1803 fois



1.Posté par Nono le 13/06/2019 08:46

Touchez pas aux requins, allez plutôt faire chier les baleines !

"blessures infligées à un baleineau par l’hélice d’un bateau, échouage d’une baleine, conflits entre observateurs avec des impacts négatifs sur les animaux"

Curieux, ça n'a pas fait les gros titres...

2.Posté par BESSE le 13/06/2019 09:32

Les professionnels font généralement attention et respectent les règles de navigation. Par contre, les touristes ou autres qui louent un bateau pour la journée ne respectent rien, du moins pour certains. Et c'est cette minorité qui pourrit ce moment de rencontre extraordinaire. Les règles de navigation ne sont pas pour eux. Ils sont là pour voir des baleines. Ils ont PAYE alors ils ont tous les droits. Je l'ai vécu à plusieurs reprises alors je sais de quoi je parle.
Encore une fois, mettez une police ou service de gendarmerie maritime pour surveiller et mettre des amendes, si besoin, à ces gens sans scrupules. Il y a un code de la route mais il y a aussi un code maritime. Protégeons et respectons ce qui nous entoure. L'humain a des droits mais à aussi et surtout des devoirs.

3.Posté par Demay le 13/06/2019 10:20 (depuis mobile)

Scandaleux. Pauvres baleines

4.Posté par Remarque le 13/06/2019 13:21

La baleine qui s'était échouée était malade...
Sinon, parfaitement d'accord pour une réglementation mieux appliquée, mais sans interdiction horaire puisque, effectivement, ça concentrera encore plus de monde sur la plage horaire autorisée!

5.Posté par @besse keep cool le 13/06/2019 14:28

Je vous retourne votre phrase "Ils ont PAYE alors ils ont tous les droits. Je l'ai vécu à plusieurs reprises alors je sais de quoi je parle. " Cela concerne surtout certains "professionnels" car leurs clients paient très cher!!!! et ces "professionnels" sous pression de leurs clients vu le fric qu'ils demandent pensent avoir plus de droits que les autres.
Le respect sur et dans l'eau est la meilleure des solutions. Cela est valable pour tous. Et tout se passera bien.

6.Posté par JPP le 13/06/2019 19:06

"... la Charte d’approche (dont l’adhésion repose sur le volontariat). " et rien c'est la même chose. Le fric prime sur tout et surtout.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 19 Septembre 2019 - 16:36 Fête de la Salette : Plan de circulation modifié