MENU ZINFOS
Société

Le billet d’humeur de Mohamed Aït-Aarab: "Une démocratie à bout de souffle"


Par Mohammed Aït Arab - Publié le Vendredi 26 Février 2021 à 10:01

Le billet d’humeur de Mohamed Aït-Aarab: "Une démocratie à bout de souffle"
 
La crise sanitaire que nous subissons agirait-elle comme un révélateur à grain fin de la crise démocratique que vit la Ve République, sans oser se l’avouer, depuis des décennies ?

Deux essais publiés très récemment proposent une analyse fouillée des failles, des faiblesses, des incertitudes, qui parcourent notre système politique : Sommes-nous encore en démocratie ? de Natacha Polony (Éditions de l’Observatoire) et Le Populisme au secours de la démocratie de Chloé Morin (Gallimard).

Aristote définissait le citoyen comme un individu qui pouvait ÊTRE GOUVERNÉ, mais qui avait également la capacité à POUVOIR GOUVERNER. Or, à l’heure actuelle, cette seconde faculté lui est de plus en plus déniée. La République des sachants et des experts, quoi qu’en dise Emmanuel Macron, est bel et bien en place et la capacité des citoyens à se faire entendre quasi inexistante.

Face à un pouvoir qui, quinquennat après quinquennat, se verticalise chaque jour davantage, les contre-pouvoirs ont disparu : l’Assemblée nationale est une chambre d’enregistrement et les corps intermédiaires, tenus pour quantité négligeable, sont consultés pour la forme… et pour soigner la communication de l’exécutif.

Le fondement de la démocratie, rappelle Natacha Polony, est la Raison universelle. Or, celle-ci est attaquée partout et de toutes parts : par ses ennemis traditionnels, qu’ils soient partisans d’un pouvoir illibéral ou adeptes d’une société communautarisée, mais également (comble de l’ironie !) par ceux que nous avons élus et qui sont, en principe, les garants des institutions républicaines.

S’il est utile de remarquer la paille dans l’oeil de son frère, il est tout aussi nécessaire de prendre conscience de la poutre qui est dans le nôtre. Tel est le grand mérite de l’ouvrage de Chloé Morin qui pointe deux maux destructeurs pour la République. Le premier, « l’apathie démocratique », se nourrit d’incivisme, de déresponsabilisation, de rejet du bien commun, d’inculture historique et politique…, se traduit par des taux d’abstention en hausse à chaque scrutin électoral et participe au rétablissement, note Natacha Polony, d’une forme de suffrage censitaire.

Le second virus qui altère la santé démocratique est le « séparatisme numérique » : les réseaux sociaux, contrairement à ce que tentent de nous faire croire les promoteurs d’une République 2.0, voire 3.0, ne sont pas des lieux de débats. Ils ne font qu’amplifier la tendance grégaire (somme toute naturelle) de l’être humain : nos contemporains acceptent d’échanger, mais avec des gens qui pensent comme eux. Dans le cas contraire, très vite, surgissent les insultes et les anathèmes. Or la démocratie vit d’abord dans la confrontation (courtoise, respectueuse) d’idées opposées. Et non dans la polémique, le clash et le buzz médiatique !

Le constitutionnaliste Dominique Rousseau, rejetant l’alternative stérile “démocratie représentative” (où seul compte l’électeur) vs ”démocratie directe” (où c’est l’individu qui fait entendre sa voix), plaide pour une « démocratie continue » qui redonne toute sa place au citoyen (https://www.liberation.fr/debats/2019/03/10/pour-une-democratiecontinue_ 1714188). C’est à ce prix que nous pourrons (peut-être) éviter certain naufrage à venir.


PS : Disha Ravi, militante écologiste indienne, a été arrêtée dimanche 14 février. Son crime : soutenir le mouvement de protestation des agriculteurs (voir https://www.zinfos974.com/Ou-va-l-Inde-de-M-Modi_a166109.html).




1.Posté par A mon avis le 26/02/2021 13:33

Belle analyse.
La démocratie est un système fragile.
Et vous dites fort justement :
"Or la démocratie vit d’abord dans la confrontation (courtoise, respectueuse) d’idées opposées. Et non dans la polémique, le clash et le buzz médiatique ! "


Nous constatons, à travers le monde une dérive inquiétante de nombreux régimes démocratiques.
Mais n'oublions pas que :
"Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n'est pas victime ! Il est complice." (George Orwell )

2.Posté par Jean-Claude GENEST le 26/02/2021 17:44

Le Conseil de Quartier de La Montagne 15è - Saint-Bernard à Saint-Denis a été installé le 27 mars 2018 pour une durée de 3 ans conformément aux dispositions de l'article L2143-1 de la Loi 2002-276 du 27 février 2002 du Code Général des Collectivités Publiques.
Prématurément, dès le 24 septembre 2020 , Madame la Maire a mis fin au mandat de Conseiller de Quartier. Le motif, fort louable, est la mise en place prochainement de nouvelles instances : Les Comités d'Action Citoyenne. Très bien !
Mais en attendant ? En attendant ? Rien... Le pouvoir gouverne tout seul, l'explosion de participation démocratique tant attendue est réduite à pas grand chose, à une "peau de chagrin", à des promesses.
Certains dans le peuple le regrettent. Mais j'imagine que d'autres applaudissent à cette situation.

3.Posté par yableso le 27/02/2021 06:43

C'est dommage d'avoir des analyses si peu précises et totalement floues basées sur une lecture de deux livres.
Votre titre vous induit en erreur, ce n'est pas la démocratie qui est à bout de souffle, c'est la République, et vu ce que vous décrivez c'est en particulier la Vème république qu'il meurt à petit feu. Pour rappel la République est un système qui tente de tempérer les excès de la démocratie. Or, justement elle s'affaiblit quand elle abandonne son principe fondateur: la raison et l'expertise est présente pour contenir le risque de démagogie. Or, aujourd'hui tout le monde se pense et se croit expert en tout domaine! Si la France compte 66 millions de procureurs comme l'a dit récemment le Président (sur ce point il avait raison), elle compte autant de médecin, de virologues, de policiers, de professeurs. D'ailleurs, vous même votre spécialité n'est-elle pas Professeur de lettres! Ne vous voici pas prétendant à l'expertise en Sciences politiques et même de institutions politiques!!!
Pauvre France !!!

4.Posté par Revez le 27/02/2021 07:27

Democratie participative = poudre aux yeux...
Ca ne peut pas exister....
Democratie on a atteint les limites....

5.Posté par A mon avis le 27/02/2021 17:22

@ 3.Posté par yableso
D'ailleurs, par votre commentaire, vous illustrez parfaitement ce que vous dénoncez en vous érigeant vous-même en "procureur" ou en "sachant" !

6.Posté par A mon avis le 27/02/2021 18:01

@ 3.Posté par yableso. Vous écrivez :
" République est un système qui tente de tempérer les excès de la démocratie."

A mon avis, vous faites un contresens.
La république n'est pas un régulateur de la démocratie .
La république est une forme de régime politique dans lequel le pouvoir est exercé par des représentants du peuple. Il existe différents types de républiques, selon le mode de représentation du peuple.

La démocratie constitue un de ces mode de représentation, avec des nuances entre régime présidentiel comme en France ou parlementaire comme en Allemagne.

Mais il existe d'autres modes de représentation par exemple dans les républiques islamiques, ou dans les républiques populaires communistes

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes