MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Insécurité Saint-Louis: Zone de Non Droit


- Publié le Vendredi 25 Mars 2016 à 16:54 | Lu 2268 fois

Insécurité Saint-Louis: Zone de Non Droit

Gare routière, Ecole, Mairie, dégradation pendant la messe, vol, bagarre, guerre des clans, Où sont les services de l'Etat?

150% d'augmentation d'impôts en 6 ans, une ville qui est devenue propre avec l'arrivée de la Nouvelle équipe dirigeante.

Gestion saine par Patrick MALET, médecin demeurant et confrère

Je n'habite plus Saint Louis, j'ai dû fuir comme beaucoup parce que les impôts devenaient trop lourd à payer.

J'ai eu cette chance de pouvoir investir ailleurs, louer mes biens et aller vivre là où les impôts étaient moins cher.

Je pense faire partie de cette majorité silencieuse de personnes, d'administrés qui paie des impôts, et qui ne crie pas sur les toits.

Mais je ne peux accepter de voir les difficultés rencontrées par les particuliers dont moi à travers des personnes qui veulent venir habiter à Saint Louis.

La première chose que les locataires nous disent c'est : Monsieur moin la peur venir habite Saint Louis, moin la peur aller en ville Saint Louis, mi préfère aller Saint Pierre.

Toutes les semaines, Saint Louis est dans les faits divers: dégradations d'écoles, grève, dégradation de la mairie, agression sur employé, vol, guerre des clans, traffic... 

Est ce cela une ville? Sommes nous dans une ville de non droit? Que fait l'Etat?

Devant moi, j'ai vu des bagarres à la gare routière sans intervention des autorités.

Devant moi, j'ai vu des jeunes passaient sans casque devant les gendarmes sans intervention. 

Nos impôts servent -ils  à cautionner cela? Saint Louis doit-il devenir les quartiers de Marseille.

La commune comme cela, avant d'arriver à des tueries pour le territoire et les traffics! Non je ne peux l'accepter.

Est ce la faute de la mairie ou de l'Etat? Comment arrêter cela? 

Force doit rester aux autorités, à vous, Etat et municipalité, à régler cela, parce que nous avons marre de payer pour les autres et d'avoir le sentiment que vous cautionnez cela.

Demain si nous demandons à tous les gens qui paient des impôts d'arrêter de payer, en vous demandant de garantir la sécurité !

Dans quel état va se retrouver la collectivité?

L'Etat va nous persécuter avec des frais et mise en demeure et saisie pour payer.

Mais le citoyen, n'est-il pas en droit de demander un minimum dans son territoire, et à l'Etat qui le saigne.

Une révolution peut être en marche, la révolution d'une majorité silencieuse.





1.Posté par Vassili le 25/03/2016 18:35

Tout à fait d'accord !
On nous demande de ne pas faire justice nous même, de ne pas intervenir car des professionnels sont là pour çà... Ou sont t'ils? Combien de fois ai-je du me débrouiller seul car "toutes les unités sont déjà en intervention". Traduisez les deux camionnettes et les 5 gendarmes de garde ce soir là. Dans ma rue il y avait facilement 50 personnes qui on défoncé ma clôture métallique de (pofilés plat). Armés de barre de fer, motorisé et en toute impunité, ce soir là je n'ai pas vue un girophare de la nuit.
Alors oui, nous vivons à St Louis dans une zone de non droit, et pire encore, il nous est interdit de nous défendre. Alors Messieurs les représentants de l'état donneurs de leçon, ne dites pas que le citoyen ne doit pas remplacer la justice car aujourd'hui quand j'ai besoin d'elle je n'en voit pas la couleur.
Vous avez des devoirs, vous aussi et un des 1ers si j'en crois la constitution c'est d'assurer la sécurité des biens et des personnes.

2.Posté par lol ! le 25/03/2016 20:31 (depuis mobile)

Saint Louis ? Ville pourrie ! Bravo les super élus, et si les citoyens agissaient comme vous ?

3.Posté par sultane le 25/03/2016 21:54

ça c'est vraiment un article de m****. nous, on habite saint louis et il ne faut pas exagérer. vous êtes un naze qui ne méritait pas d'etre ecouté. Majorité silencieuse, mais tellement silencieuse que vous ne servez a rien !

4.Posté par raz le bol le 26/03/2016 17:46

poste 3
sultan ( sultane) rien qu'à lire votre pseudo vous avez tous les droits y compris d'assassiner en toute impunité de simples français qui travaillent rien que pour payer vos droits et sous la protection d'un président et d'un premier ministre dont les mains sont couvertes de sang. profitez, profitez, insultez les français ...

5.Posté par raz le bol le 26/03/2016 18:00

poste 3
je suis désolé j'avais oublié avec votre pseudo sultan ( sultane) demandez donc à flambi une médaille légion d'honneur il se fera un plaisir de vous l'offrir ....

6.Posté par Gépatord le 27/03/2016 07:39

Avec ses élus clientélistes, socialistes, communistes, humanistes, pacifistes, écologistes, de droite aussi, qui, comme cette élue de Molenbeek, Sarah Turine, estiment qu’il faut «recréer le lien affectif », et « lutter contre les discriminations, pour que les jeunes soient plus forts contre les discours de haine ». On leur a trouvé des noms : les « ghettos », les « territoires perdus de la République », les « zones de non-droit ».
Des noms mensongers pour dissimuler la réalité. Les Molenbeek français, comme leur homologue belge, sont des territoires où les mœurs sont musulmanes, où les paysages commerciaux sont musulmans, où les vêtements sont musulmans, où la sociabilité (pas de femmes dans les cafés ni en rue) est musulmane. »
NOS ELUS DE LA REUNION SONT TOUS RESPONSABLES SANS OUBLIER LA PREFECTURE L ETAT

7.Posté par Gépatord le 27/03/2016 07:41

Du fait de son intérêt, que l'on soit d'accord ou pas, nous estimons ce courrier des lecteurs suffisamment intéressant pour le mettre à la une de Zinfos.
Libre à vous de donner votre opinion par le biais des commentaires.
Merci à infos de nous permettre de dire notre pensée, vécu, ceux qui n'approuve pas la réalité devrait faire un petit tour à Mayotte, y vivre quelques mois, ça ouvrira leurs esprit !!et ceux qui ne peuvent financièrement passer des vacances chez leurs amis mahorais!! alors je les invite à lire tous les jours , c'est gratuit, Mayotte hebdo, ou le journal de Mayotte, ou le Kwezy TV , France Mayotte !!
vous constaterez que cette ile de 270 000 habitants est à 57% d'étranger ( pas que des comoriens mais aussi des syriens, afghans, lybiens), et que les mahorais sont à la Réunion , ou FARANTSA !! pourquoi ? ils vivent mieux ici, pas de toles, de bangas, il y a de l'eau, manger gratuit CCAS , téléphone edf, eau en aide financière!! loyer la CAF et même le différentiel n'est pas payer !! l'argent de la CAf sert à acheter des voiture , camionnette pour transporter ce qui n'est pas à eux!!
je ne mélangerai JAMAIS oh!! grand JAMAIS LES MAHORAIS AUX COMORIENS ,, les comoriens sont des gens comme vous et moi, des gens qui travaillent, parle le français (...) !! la baignoire n'est pas une auge à poulets ! les comoriens parlent le Français convenablement, sans accents , ils prient chez eux , en mosquée ils sont acceptés!! et ne volent pas les chaussures devant les lieux de prière!!
ces mahorais sont le fruit d'une cosanguinité reconnu, d'un illetrisme, incivilité génétiquement prouvé, la semaine dernière des foundys (chef religieux) manifestaient contre la FRANCE (à croire qu'ils sont chinois) et il y avait des banderoles ou je lisais, la France autorise les mariage gay , et nous interdit la polygamie!! heureusement que cette ile reine des greves en tout genre hebdomadaire, de marche blanches pour l'inceste ou le viol, ne dévoilait pas que 60% des gens à la Réunion avait des doubles papiers d'identités, et qu'ils etaient inscrit à st louis et au Port ou ailleurs !! deux fois les prestations et RSA !! pas mal non, l'informatisation de l'etat civil date d'il y a 4/5 ans !! ils se sont enregistrés sur deux communes chez eux !! et il y a mieux, certain ont leurs enfants à la Réunion!! eux à Mayotte !! libre pour le vice polygame, l'alcool, les jeux sexuels!! et oui !! vous découvrez ?? il y a plus ignoble!! les 7000 orphelins comoriens dont les parents expulsés puisque comoriens !! pas de centre à Mayotte, juste dans le titre mais l'argent circule tres bien, les allocation du placement de ces enfants est bien mandaté par le Conseil général mahorais!! mais les enfants sont exploités pour des travaux s'ils veulent manger, ou dans la nature à voler, piller pour manger !!
250 postes d'enseignants de libres, 170 postes dans les soins à l'hôpital !! des fonctionnaires refusant leurs affectations !! pourquoi ?? appelez la prefecture !! posez la question ?? une institutrice, instituteur lacerer au couteau, voiture des profs degradés, appartements visiter, viols à la cascade de soulou!! les croisiéristes piller dans les mini bus leur faisant visiter l'ile aux parfums de scandales, de honte de notre FRANCE !!
SARKOZY pensant obtenir leurs votes à donner la départementalisation!! 17% de votants UMP !! par contre le FN fait son plus gros score départemental 51% à Mayotte !! et oui !!
les mahorais sont inscolarisables à la réunion, comme en hexagone, les bourses ne sont qu'une gabegie financière favorisant la traite Negri ère à des fins électoralistes!!! je connais Mayotte, très bien même comme les Comores !! et je salue les comoriens dans notre ile !! et leur dit :: karibou !! salama tsara

8.Posté par Gépatord le 27/03/2016 07:42

L' islam à La Réunion s'est beaucoup transformé :
L'islam créolisé de l' époque a du accueillir :
L'islam chiite des Karanes de Madagascar
L islam des Mahorais- et Comoriens venus de Mayotte avec le développement de la filière que l' on sait .
L 'islam des Maghrébins ;
L'islam des Européens convertis
A ce magnifique tableau rajoutons :
- la question des imams et de leur formation
- la question des flux financiers : associations caritatives , lieux de cultes
- la gestion des votes au sein des communautés .
-les stratégies matrimoniales et autres regroupements familiaux
J' en vois au moins deux conséquences :
Les notables, tous de l' islam créolisé , sont en perdition et ne représentent plus qu'eux mêmes .
Les élus réunionnais qui entretiennent pour des minables raisons de conservation de leurs petits pouvoirs telle ou telle de ces filières sont pour le moins des irresponsables dangereux

9.Posté par Gépatord le 27/03/2016 07:44

Les faits rapportés sont évidemment constatables par tout un chacun, et évoqués par tous les Réunionnais qui ont des yeux pour voir et qui trouvent normal de dire ce qu'ils voient.

Le problème de la France (et pas seulement de la Réunion) est que le simple fait de dire ce qu'on voit est désormais passible d'amende et de prison dans une "république comme la nôtre", qui se vante de réprimer les vérités interdites au nom de la sacro-sainte religion "républicaine" fondée sur l'arnaque de l "anti-wâââcisme".

Pendant que les villes européennes subissent le fer et le feu de nos ennemis, nos gouvernants complices ne trouvent rien de mieux à faire que de diffuser des publicités (couteuses) contre le wâââcizme des Européens contre "l'Autre", et donc de nous désarmer moralement contre ceux qui veulent nous exterminer ou nous soumettre.

Voilà pourquoi il est illusoire d'en appeler au préfet, au premier ministre et au président de la république pour réagir contre le danger du fanatisme islamiste: ce sont justement eux qui organisent la conquête (ethnique ou idéologique) et la répression contre ceux qui la dénoncent et énoncent les vérités rappelées ici.

Il n'y a pas trente-six solutions: il faut virer d'urgence cette caste malfaisante qui s'agrippe au pouvoir, arme et entraîne les islamistes en Syrie (l'ignoble Fabius disait que les terroristes d'Al Nosra font du "bon boulot" et qu'Assad "ne mériterait pas d'être sur la terre") en feignant de les combattre en France.

Voir Saint-Louis, c'est bien.
Voir plus grand, c'est mieux: et Saint-André? et Saint-Benoît? et Saint-Denis?
et les dizaines de Molenbeek dans toute la France?
et en Belgique?
et dans toute l'Europe?
Le phénomène est mondial parce qu'il est organisé mondialement.
La prise de conscience des peuples s'accélère au contact du réel mortifère, mais une majorité de moutons préfère encore bouffer sa pitance idéologico-médiatique lénifiante quotidienne plutôt que d'ouvrir les yeux, parce que les yeux qui voient ce qu'on n'a pas le droit de voir sont des yeux "fâââchistes" et "wâââcistes" qu'il est chic (et légal) d'arracher.

Laissons donc les fanatiques hurler leurs cris de haine et les abrutis qui refusent de les voir débiter leurs ronrons suicidaires.

Une seule solution: renoncer à la drogue fourguée par les pseudo "républicains" et "démocrates" qui en fait nous tyrannisent; cesser de voter et de revoter pour les mêmes meurtriers de masse qui nous entraînent au chaos, et se doter de dirigeants qui parlent comme nous et feront ce qu'il faut faire sans se soucier de respecter cette religion républico-droidlomiste sectaire qui nous mène -et de plus en plus vite- à notre perte.

10.Posté par Gépatord le 27/03/2016 07:45

ohh il y aura toujours un pour infirmer l'article, la Réunion mixité electoraliste s'autodétruit ! nos elus sont les responsables!! les communistes allaient jusqu'aux comores et mayotte pour faire signer des procurations !! en echange de quelques billets de banque!! les franco commoriens ou mahorais il y en avait beaucoup, des bourses d'étudiants etaient injustement attribués sur des adresses de la Réunion!! les cadres du PCR , des collectivités ont transités vers st Paul et ont expliqués comment gagner et monopoliser l'ile !! la DROITE c'est engouffré dans le système !! et le pratique à ce jour, bien mieux, des familles mahoraises quittent Mayotte pour la Réunion, allez le dimanche à Gillot en fin d'aprèm!! voir ceux qui arrivent !! le mardi ils ont un appartement et un bon pour du mobilier et ustensiles de cuisines, par l'assistante sociale, l'edf, la cise ouvert, le vendredi mandat du trésor pour une aide financière!! sans oublier un bon CCAS, pour manger le reste est pure solidarité en ces pilleurs !! alors que des réunionnais attendent des logements, du travail!! nous éduquons nos enfants eux les élèvent !! différence importante, les voir à 6h le matin errés pendant les vacances, jusqu'à 23h à écumés, chaparder; voler, piller, vandaliser la ville !! ce que je vous raconte là c'est au tampon, st louis et st pierre!!
la poste est un foyer , vivier des invectives, insultes!! sans que personnes ne s'en émeuvent .... de plus en plus de voilés, des grills dans les mosquées !! brochettes parties !! les voitures 7 places circulent pour les transport des enfants à l'ecole, taxi communautaire, comme les vols de poulets, cabris, moutons et autres, ils ont leurs marché à Molina du TAMPON !! vor ces hordes s'attaquer aux étudiants du roland garos, voler les motos, fracasser les voitures !! c'est aussi ce que ces gens importent et imposent! beaucoup ont peur ! et cette peur est leurs passeport pour l'impunité, la LOI rien à foutre
Le nombre de A sur les voitures dont les permis en échange de bulletins de votes , le permis est passé à Mayotte pas de panneaux routiers la bas !! ici un vieux éduquera le titulaire et basta la vie est belle!! oui il y a urgence à intervenir!! que le Préfet cesse d'attribuer les cartes de séjours aux tarés!! que les collectivités virent les salafistes!! que les barbus soient renvoyer dans leurs bled!! ils blanchissent l'argent sale de la pègre marseillaise, des banlieues lyonnaises, parisiennes lilloise !! voilà le problème de notre ile !! nos élus sont les premiers responsables et tous le sont . j'oubliais :: que penser de ces gamins en hiver qui vont à l'ecole pieds nu, le nez coulant !!

11.Posté par Olivier Montfort le 27/03/2016 13:21

A Saint Louis ville la plus sale de l'île et avec des plaies comme "la sultane", il n'y a plus qu'une solution c'est d'instaurer la charia. Je me demande comment des gens normaux civilisées respectueux de leurs voisins peuvent encore habiter cette ville de non droit " the no go zone" de l'île....

12.Posté par une réunionnaise, teresa le 27/03/2016 17:22

Post 11, pas seulement à saint louis, en métropole, Carcassonne, ou autres, il y a des quartiers qui étaient paisibles ou il faisait bon vivre et habiter, qui sont devenus un vrai cauchemar pour le citoyen et la citoyenne qui travaille, qui paye ses impots et quand il rentre chez lui il vit un véritable cauchemar à cause de mauvais voisins.Ne pas pouvoir dormir de samedi 19 mars à samedi 26 mars 2016, à cause de voisins qui font de la musique boum boum jour et nuit jusqu'à 4h du matin, après ils dorment jusqu'à midi et recommence, impossible de fermer l'oeil.Alors qu'on est dans une période de prières et de jeune pour Pâques.
Le problème c'est quand ils viennent vivre en métropole,certains des dom tom, ils apportent dans leur » paquetage » leur mauvais savoir vivre, leur mauvaise facon de vivre avec les autres, et impossible de discuter, rien, ils font ce qu'ils veulent.
Et qu'est ce qu'on fait quand le quartier devient ainsi « sauves qui peut, la femme, les enfants d'abord » et c'est le résutat qu'ils attendent, qu'ils esperent.

13.Posté par O Kaïdi, Kaïda, Kaïdo... le 27/03/2016 20:07

Article intéressant sur l'état de la sécurité à St Louis.

Per sonne ne précise que dans cette ville il y a certain Iréné HAMILCARO qui est
8ème Adjoint et qui est chargé de la "Tranquillité publique et prévention de la délinquance".

Est-il de la famille du vrai maire de St Louis?

A partir des posts 4 et 5, le dérapage commence. Dans cet article, à aucun moment, il n'est fait référence aux musulmans, ni aux mahorais....
L'utilisation du pseudo "Sultane" suffit à déclencher la haine alors que sultane vaut appellation pour un fauteuil, un bateau, une robe etc.....

14.Posté par O Kaïdi, Kaïda, Kaïdo... le 27/03/2016 20:11

4.Posté par raz le bol le 26/03/2016 17:46 | Alerter
poste 3
sultan ( sultane) rien qu'à lire votre pseudo vous avez tous les droits y compris d'assassiner en toute impunité de simples français qui travaillent rien que pour payer vos droits et sous la protection d'un président et d'un premier ministre dont les mains sont couvertes de sang. profitez, profitez, insultez les français ...
................................

Vous rendez-vous compte de la gravité de ce que vous écrivez ? Vous accusez une communauté d'assassiner et ce avec la complicité du président de la république et de son 1er ministre.

Grave et fort bête.......

15.Posté par une réunionnaise, teresa le 27/03/2016 21:17

c'est vrai que comme le dit post 13, à aucun moment l'auteur de l'article parle de mahorais, musulmans,de saint louis, ce sont les posts qui ce sont jetés sur ces deux communautés, pourquoi, je ne sais pas?Ils vivent là, ils doivent savoir.Moi, je ne m'occupe pas de çà moi.
Moi, je parle des voisins qui transforment la vie des autres et du voisinage en cauchemar, par leur manières de se comporter et on est obligé de partir, faire sauves qui peut.

16.Posté par O Kaïdi, Kaïda, Kaïdo... le 30/03/2016 01:44

15.Posté par une réunionnaise, teresa


Moi, je parle des voisins qui transforment la vie des autres et du voisinage en cauchemar,
........................
D'où certains drames....Usé on sort le fusil, le sabre.....

17.Posté par Gépatord le 31/03/2016 08:27

Depuis les grèves et les émeutes de 2011, la délinquance ne cesse d’augmenter de manière exponentielle. Viols, agressions physiques et gratuites, cambriolages, en toute impunité… Des faits divers qui deviennent le quotidien des habitants de « l’île au lagon ».

Making of
A l'automne dernier, lors de la crise sociale de l'île française de Mayotte, Jamal Basri avait fait partie de ces riverains qui avaient témoigné de la situation.

Huit mois plus tard, il nous écrit pour dire son désespoir et sa décision de quitter ce qu'il appelle « un département au rabais », dans lequel aucun problème n'a été résolu.
A tel point que beaucoup de m’zungus (blancs), sont en train de quitter l’île en masse. Y compris les « pionniers », ceux qui vivent à Mayotte depuis plus de 25 ans, qui s’étaient sainement amourachés de Mayotte et installés de façon indécrottable : eux aussi sont sur le départ.

Cela a des conséquences catastrophiques. Beaucoup de petites entreprises ont fermé ou sont sur le point de le faire. L’éducation va très mal à Mayotte, des établissements scolaires sont surchargés (souvent dans des containers), on sait qu’il manquera 900 enseignants rien que pour le secondaire, pour l’année scolaire 2012-2013.

Pour y pallier, on fera passer de mauvais élèves de CE2, directement à la 6e, au détriment de bons élèves de CM2, qui eux redoubleront, sous prétexte d’être plus jeunes.

Certains professeurs ne sont pas renouvelés pour motif « d’incompétence » (parce que l’engagement bénévole et associatif de certains enseignants est un motif d’incompétence aux yeux du vice-rectorat de Mayotte) et seront remplacés – ou non – par des contractuels, qui souvent hum… n’ont ni bac, ni expérience, ni pédagogie et osons le mot, de connaissance.

Des jeunes se font poignarder à l’école. Trois centres de formation ont fermé cette semaine. Un comble pour le département le plus jeune de France.

Il n’y a presque plus de respect mutuel

Les problèmes sont nombreux à Mayotte, les énumérer seraient trop long. Flics et gendarmes ne semblent pas vouloir faire leur travail d’enquêteur à chaque affaire grave, incitant même les habitants à se monter en milice pour arrêter les malfaiteurs ! Certaines structures ont été construites, hôpitaux, MJC… Mais il manque cruellement de moyens humains. Une MJC récemment construite a été saccagée, parce qu’inexploitée.

Sans compter les problèmes récurrents d’immigration clandestine (on reconduit les parents à la frontière mais les enfants restent sur l’île, pas loin de 10 000 gosses livrés eux-mêmes !), des problèmes de pédophilie...

Les élus locaux qui ne font rien, enfin si, pour leurs familles et leurs proches, car l’intérêt collectif leur passe au-dessus de la tête. Un manque flagrant d’éducation politique et syndicale... Seulement un Mahorais sur deux s’est rendu aux urnes aux dernières élections.

Un Préfet incompétent, un Conseil général occupé en ce moment à rembourser ses dettes… Car ici les dépenses publiques sont très peu surveillées. Rares sont les institutions qui assument leurs responsabilités.

Les relations m’zungus-mahorais se dégradent. On ne cherche plus à comprendre la culture de l’autre (cela va dans les deux sens). Il n’y a presque plus de respect mutuel.

Jamais je me suis senti autant en insécurité

La vie est très chère ici, il n’y a pas de centrales d’achats, et un manque cruel de concurrence dans certains secteurs de vente. Beaucoup de projets ont avorté, dont l’allongement de la piste de l’aéroport, par manque réel d’appui politique.

Bientôt un an que je vis à Mayotte, j’avais un projet de bar culturel, c’est peine perdue. J’ai pourtant vécu dans les pires banlieues de France, jamais dans ma vie je ne me suis senti autant en insécurité qu’à Mayotte.

Aussi je vais aussi réintégrer la métropole. Comme la majorité des m’zungus. Au vu de tout ce qui se passe ici, ce département au rabais est plombé pour au moins cinq ans.

18.Posté par Gépatord le 31/03/2016 08:29

https://www.youtube.com/watch?v=mWH6zDvo9ew

19.Posté par Gépatord le 31/03/2016 08:32

EST CE AUX REUNIONNAIS DE SUBIR LES CARENCES D3 FAILLITE DE L'ETAT A MAYOTTE??

Mayotte : la départementalisation est un échec !
IL Y A 1 MOIS, LE MERCREDI 24 FÉVRIER 2016



La Cour des comptes estime que la départementalisation de Mayotte avait « été mal préparée et mal pilotée ». C’est un euphémisme. Un ancien député de Mayotte affirme, lui, que « Mayotte est au bord de la guerre civile ». Le procureur de la République déclare que 2017 pourrait être l’année du « cataclysme » du fait de la délinquance : la situation, à Mayotte, est catastrophique. Le 101e département français, île des Comores, sombre dans l’insécurité et la violence.

À la départementalisation le 31 mars 2011, les Mahorais pensaient être alignés sur la métropole ou, au moins, La Réunion. Ce n’est pas le cas et ils sont frustrés. On a déstabilisé une société matriarcale, islamisée à 95 %, très peu francophone mais tranquille.

Pourtant, le niveau de vie à Mayotte est 13 fois supérieur à celui des autres Comores, le mode de vie a changé et l’île est embouteillée par les voitures, mais le taux de chômage, officiellement de 23,6 %, est en fait très supérieur. Seuls 35,5 % de la population en âge de travailler ont un emploi, le premier employeur étant le conseil départemental !

Mayotte ne produit plus rien sauf du béton et des fonctionnaires qui sont surpayés. Pour 100 € importés, Mayotte exporte 2,2 % – tout est importé de la métropole -, le tourisme végète faute d’infrastructures et en raison de l’insécurité. En fait, Mayotte vit exclusivement de transferts de la métropole, dotations, subventions, allocations, salaires des fonctionnaires, et de crédits européens.

Le niveau scolaire est très bas, on arrive à 64,21 % de réussite au bac, probablement avec beaucoup d’indulgence. Mais les jeunes n’ont aucune perspective de travail, ils émigrent vers La Réunion ou la métropole, ou grossissent le nombre des sans-emploi.

Le département est en quasi-faillite : la plupart des communes sont sous tutelle, et le conseil départemental a voté un budget en déficit de plus 46 millions d’euros. Ce déficit est dû à un nombre pléthorique de fonctionnaires.

Il n’empêche, l’îlot de richesse continue à attirer une immigration incontrôlée venant des Comores, de Madagascar et même d’Afrique de l’Est. On expulse plus de 20.000 clandestins par an – autant que la métropole – mais leur nombre ne fait que croître, estimé à 60.000 ; il serait, en fait, très supérieur. La population, officiellement de 220.000, doit être en fait de 300.000, soit 750 habitants/km2. Elle pourrait atteindre 500.000 habitants en 2050.

Une fois à Mayotte, on peut se rendre à La Réunion ou en métropole. Mayotte peut devenir une porte d’immigration vers l’Europe. Les Comoriennes viennent accoucher à Mayotte pour que leur enfant soit un jour français : 9.000 naissances par an.

Tout cela était prévisible et probablement connu, mais Mayotte a été départementalisé par Sarkozy pour des raisons électorales : 50.000 voix…

Il faudrait soit revenir sur le statut antérieur de Mayotte, condamné par plusieurs résolutions de l’ONU, soit rendre l’île aux Comores, soit trouver un statut moins contraignant de COM (collectivité d’outre-mer) comme à Wallis-et-Futuna ou Saint-Martin. En fait, on va probablement continuer à déverser des millions pour acheter la paix sociale.

20.Posté par Gépatord le 31/03/2016 08:41

MOLENBECK EST AUSSI à Saint Louis, le Port, Srt André, Benoit, Pierre !!

Saint Louis est devenue MAYOTTE par sa population, islamique pour masquer la haute délinquance
Depuis le début de l'année, les actes de violence aux abords et à l'intérieur des établissements scolaires de Mayotte se multiplient. Cette succession d'agressions a poussé les habitants à se mobiliser contre le manque de moyens matériels et humains dans ces structures, l'insécurité et la délinquance.
Les actes de violence aux abords et à l’intérieur des établissements scolaires de Mayotte se multiplient depuis le début de l'année, provoquant la grogne des habitants du 101e département français.
Le 25 janvier, un règlement de comptes à l’arme blanche à l’intérieur du collège de Tsingoni (ouest de l’île) envoie deux adolescents à l’hôpital; le lendemain, un instituteur se fait agresser par un jeune à l’extérieur de l’école où il travaille à Mamoudzou (chef-lieu). Cette même semaine, des bandes s’introduisent à l’intérieur du collège de Chiconi (ouest de l’île) pour molester un rival. Enfin, début février, des cars scolaires essuient des caillassages entre Passamaïnty et Vahibé, villages du centre de l’île.
Cette succession d’actes violents a poussé les enseignants des établissements concernés à exercer leur droit de retrait, les cars à suspendre le ramassage scolaire, les parents à manifester dans les rues ou en sit-in devant les écoles. "Il faut une véritable sanctuarisation" des établissements, revendique Yann Durozad, du Snes-FSU, premier syndicat dans le second degré. Le syndicaliste évoque un manque de moyens matériels et humains: "les clôtures ne sont pas dignes de ce nom (...) Et dans certains établissements, il y a un CPE pour 700 élèves et 10 surveillants pour 1.800 enfants".
Le maire de Tsingoni, Bacar Mohamed, renchérit: "il faudrait tripler le nombre de surveillants" dans l’établissement qui a subi une rixe violente le 25 janvier. Autre problème, selon lui, la surpopulation des collèges à Mayotte: "ce collège a été construit pour 1.000 élèves. Cette année, ils sont 1.350 et l’année prochaine, on estime qu’ils seront autour de 1.450". Mayotte est le seul département de France intégralement classé en éducation prioritaire.
En réponse à ces inquiétudes, le vice-recteur de Mayotte a rappelé le 4 février les moyens alloués à la sécurité des établissements: en 2014, "le vice-rectorat a investi 550.000 euros en barreaudage, clôture, visioconférence, gardiennage et 1,1 million d’euros en 2015. (...) Des moyens au moins équivalents sont prévus pour 2016". Il a aussi mentionné l’affectation de 104 médiateurs aux abords des établissements par les municipalités et la création, en 2016, de 5 équipes mobiles de sécurité et de 56 assistants d’éducation. La Préfecture a annoncé la création de 88 postes de volontaires de service civique pour l’éducation à la rentrée scolaire 2016 et réfléchit à d’autres renforts, notamment en contrats aidés (CUI). Des moyens "largement insuffisants", dénonce le syndicaliste Yann Durozad et trop tardifs pour Roger Combarel, représentant syndical de la CGT à Mayotte: "on nous a promis des surveillants, mais à la rentrée...".
Un ras-le-bol contre l’insécurité et la délinquance qui contamine l’ensemble des habitants de l’île. Samedi matin, le "Collectif des citoyens inquiets de Mayotte" organisait une manifestation visant à récolter 5.000 signatures pour une pétition qui sera adressée le 20 février au Président de la République. "La situation est intenable: les gens ont peur chez eux, au travail, à l’école, et même à la plage", tempête Tamhani M’madi, membre du collectif. "Ce qu’on tolère ici, on ne le tolèrerait nulle part en France, nulle part", s'emporte-t-il.
Cette mobilisation enfle au moment où se sont tenus les états-majors de la sécurité lors desquels les représentants de l’Etat ont annoncé des chiffres alarmants, parmi lesquels une augmentation de 50% des agressions physiques. Et à Mayotte, près de 35% des délinquants sont mineurs.

21.Posté par Gépatord le 31/03/2016 08:45

Chiffres 2015 de la délinquance : “Catastrophiques”

Oui Mayotte impose sa (modération) malfaisante à notre Ile !!
Tampon, st Louis, Saint pierre, Saint André , sont le KAWENY, Mtsapéré de Mayotte

Chiffres 2015 de la délinquance : “Catastrophiques”
Une hausse de 19 % pour les atteintes aux biens, de 50 % sur les atteintes volontaires à l’intégrité physique des personnes, et de 51 % sur les escroqueries : les chiffres de la délinquance 2015 sont tombés. Et de l’aveu même des différents acteurs, ils sont “Catastrophiques.”

C’est désormais officiel : l’insécurité à Mayotte, si on en doutait encore, s’aggrave. Vendredi soir, le préfet Seymour Morsy, le procureur de la République Joël Garrigue, le commissaire Miziniak, le colonel de gendarmerie Jean Gouvart, et le reste de l’état major de sécurité, avaient réuni la presse pour annoncer les chiffres de la délinquance 2015. Sans surprises, ils sont “Catastrophiques”, comme le reconnaît Joël Garrigue. Un constat partagé par tous. Sur tout le département, zone police et gendarmerie réunies, les hausses sont très marquées par rapport à 2014 : +19 % pour les atteintes aux biens, +50 % sur les atteintes volontaires à l’intégrité physique des personnes, et % 51 % sur les escroqueries. Une nuance à apporter toutefois, chaque délit pouvant se retrouver dans plusieurs de ces trois catégories, la délinquance a augmenté de 15,8 %. Des chiffres “Comparables avec ceux d’un département métropolitain de taille équivalente”, expliquait le préfet Seymour Morsy, “Mais avec des infractions beaucoup plus violentes chez nous.”

23 % de hausse à Mamoudzou

À Mamoudzou, l’ensemble des infractions a augmenté de 23 %. Un seul point positif : les cambriolages sont en baisse de 3 %, “Grâce à la réactivité de nos services”. Pour le reste, les chiffres sont eux aussi éloquents : les violences crapuleuses passent de 348 faits constatés en 2014, à 675 en 2015. Soit une hausse de 100 %. Le commissaire nuance toutefois : “Il s’agit essentiellement de vols à l’arraché de téléphones portables. Il faut réellement être méfiant en sortant son téléphone dans la rue”, reprenait alors le responsable de la police. Même constat dans le reste de l’île, où ces violences crapuleuses augmentent de 62 %. En cause notamment, selon le colonel de gendarmerie Jean Gouvart : “Les bagarres entre villages, que l’on a longtemps eu tendance à légitimer, mais qui sont de plus en plus courantes et de plus en plus violentes aujourd’hui.” D’une manière générale, le colonel concède qu’il est temps de comprendre les raisons sociologiques de ces violences : “Il est désormais temps d’avoir une réflexion de fond, pour comprendre la délinquance de l’île.”

La chimique en cause

Si les chiffres augmentent autant, une raison est particulièrement mise en avant : l’arrivée de la chimique. Comme l’explique le procureur Garrigue, “Les chiffres étaient stables jusqu’en 2013,et augmentent brutalement ensuite, au moment l’arrivée de la chimique dans l’île.” Pas encore considérée comme stupéfiant du fait de la méconnaissance de certaines de ces molécules, il est encore difficile de lutter efficacement contre cette drogue. Il faut alors utiliser une base juridique différente : “Produit dangereux” ou “Exercice illégal de la médecine”, par exemple, au lieu de “Trafic de stupéfiants.” Pourtant, “Il s’agit d’une vraie drogue dure, qui n’a rien à voir avec le cannabis par exemple, qui provoque effets de manque et les violences qui vont avec”, reprend Joël Garrigue. Cette drogue qui se répand sur l’île arrive le plus souvent par courrier postal, en provenance de Chine. Pour autant, sont régulièrement saisies de “Petites quantités, mais de manière régulière.”

Une mission dans les prochaines semaines

Enfin, les violences scolaires, nombreuses ces derniers temps, ont évidemment étaient abordées : “Elles sont le plus souvent importées de l’extérieur des établissements”, précisait Denis Couture, du vice-rectorat. Seuls moyens pour lutter contre, de fait : la création de 45 postes de surveillants supplémentaires dès la prochaine rentrée, des équipements de vidéosurveillance qui devraient continuer à se développer dans les établissements, et la mise en place de clôtures. Afin d’endiguer ces hausses, une mission de l’Inspection générale de la Gendarmerie nationale et de la police devrait arriver à la fin du mois de février pour déterminer les moyens à mettre en oeuvre et la meilleure façon de lutter contre cette délinquance qui entache Mayotte jour après jour. Du côté des moyens humains, ce sont 42 gendarmes supplémentaires et l’arrivée du GIGN qui sont mis en avant : “On me demande souvent ce que le GIGN vient faire ici. C’est une unité d’élite qui adaptera ses missions au terrain Mahorais. C’est une chance”, justifiait le préfet Seymour Morsy. Pour finir, le procureur Joël Garrigue soulignait tout de même l’accroissement de l’activité judiciaire, “Grâce au fort engagement des forces de l’ordre et à une meilleure occupation du domaine public.”

nous REUNIONNAIS DEVONS NOUS ACCEPTER QUE GENS CONTINUENT 0 DETRUIRE NOTRE ILE POUR FAIRE LE BONHEUR DE NOS POLITIQUES ???

22.Posté par une réunionnaise teresa le 01/04/2016 22:43

je ne sais pas qu'est ce que les comoriens, mahorais ont fait à Gépatord, mais il est pas bon avec eux comme on dit chez nous.Il leur tombe dessus à boulets rouges," totoche", il est remonté comme un ressort, jamais vu çà.
Moi, je ne les connais pas, je ne les cotoie pas.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes