MENU ZINFOS
National

Affaire Jubillar : Confrontation capitale entre le principal suspect et son voisin de cellule


Delphine Jubillar, infirmière et mère de famille de 33 ans a disparu dans la soirée du 15 décembre 2020 de sa maison de Cagnac-les-Mines, dans le Tarn. Son mari Cédric, en détention provisoire depuis juin 2021, est le principal suspect. De sa cellule, il aurait fait des confidences explosives à son voisin.

Par Nicolas Payet - Publié le Jeudi 12 Mai 2022 à 07:30

Affaire Jubillar : Confrontation capitale entre le principal suspect et son voisin de cellule
Cédric Jubillar est en détention provisoire depuis le 18 juin 2021, soupçonné du meurtre de sa femme, Delphine, dont le corps n'a toujours pas été retrouvé. L'infirmière et mère de famille de 33 ans a mystérieusement disparu dans la soirée du 15 décembre 2020 de sa maison de Cagnac-les-Mines, dans le Tarn. Une enquête pour assassinat est confiée à deux juges d'instruction du tribunal de Toulouse.

C'est dans ce cadre qu'une étape importante va se dérouler ce jeudi. Car entre août et septembre 2021, Cédric Jubillar et un dénommé Marco, incarcérés à la prison de Toulouse-Seysses (31), auraient passé des heures à tuer le temps en discutant. De tout et de rien mais aussi de l'affaire. Marco affirme que Cédric Jubillar lui aurait confié s'être débarrassé de Delphine : "J'ai pété un plomb et je me suis débarrassée d'elle". 

Des détails que seul Cédric Jubillar peut lui avoir confiés

Il aurait ensuite demandé à son voisin de cellule de contacter sa nouvelle compagne, Séverine, et de déplacer le corps de la défunte. Marco aurait par ailleurs fait parvenir des messages codés à cette dernière indiquant qu'il était prêt à les aider.

Les magistrates en charge du dossier prennent ces déclarations très au sérieux. Marco aurait, en plus de ces confidences explosives, livré des détails sur un éventuel passage à l'acte que seul Cédric Jubilllar peut lui avoir confiés.

Ce jeudi, un confrontation entre le suspect numéro qui nie les faits et l'ancien détenu est organisée au tribunal judiciaire de Toulouse. Les juges misent sur ce face à face pour que Cédric Jubillar avoue enfin ce qui leur semble être une évidence.  

 

Libération conditionnelle surprenante

Cependant, les avocats du mis en cause estiment que le fameux Marco aurait tout inventé pour négocier une libération conditionnelle.

L'homme a un casier judiciaire qui fait froid dans le dos. Après avoir passé 16 ans en prison suite à une condamnation pour viol avec actes de torture et barbarie, le Corse de 37 ans a exécuté une peine pour menace de crime sur personne dépositaire de l'autorité publique entre janvier et août 2021.

Incarcéré à Fleury-Merogis, il a été transféré à la prison toulousaine en août 2021 pour une autre affaire de menace de crime sur un gardien de prison pour laquelle il est en détention provisoire.
Son jugement étant prévu en novembre prochain, il a été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire.

Une décision des magistrats de la chambre de l'instruction jugée curieuse par les conseils de Jubillar comme si elle avait fait l'objet d'une contrepartie en échange des déclarations de son ancien voisin de cellule.




1.Posté par Rien de curieux le 12/05/2022 10:46

Rien de curieux ici, c'est bien une contrepartie ;)

2.Posté par Caroline le 12/05/2022 10:49

Encore un fait divers... Franchement on s en fout

3.Posté par Ratenon, dehors !!! le 12/05/2022 12:04

Utiliser des pseudo aveux faits par une gorge profonde pour condamner une personne qu'on arrive pas à condamner à la régulière... Tout est là...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes