Revenir à la rubrique : Politique

40 ans après le 10 mai 1981 : Le renouveau !

Il y a 40 ans, jour pour jour, avec l'élection de François Mitterrand, une vague d'espoir submergea la France. Le 10 mai 1981, un vent de modernité et de progrès social souffla sur notre pays.

Ecrit par Nicolas Payet – le lundi 10 mai 2021 à 09H57

Au niveau national, ce fut entre autres : le renforcement des libertés publiques, le pluralisme des médias, l’abrogation de la peine de mort, la revalorisation du SMIC et des allocations familiales, le prix unique du livre, la fête de la musique…

Au niveau local, ce fut un véritable bouleversement des équilibres avec les lois de décentralisation, faisant la part belle à la démocratie locale et aux spécificités de chaque territoire.

Particulièrement à la Réunion, la politique socialiste du Président Mitterrand changea durablement et favorablement la vie de chacun.

Rattrapage avec la France Hexagonale des prestations sociales, familiales et des bas salaires, libération des ondes FM symbolisée par la naissance de Radio Freedom, reconnaissance de l’identité et de la culture réunionnaise au sein de la République avec le 20 décembre rendu férié…

Il est nécessaire en ce jour anniversaire de se souvenir. Se souvenir et saluer l’immense héritage politique qui nous fut légué.

Mais se souvenir n’est pas suffisant, il nous faut aussi, en toute responsabilité, être lucide sur la situation actuelle et nous projeter dans l’avenir.

Aujourd’hui, nous constatons que la Réunion est dans la même impasse qu’avant le 10 mai 1981, dans la même torpeur funeste pour notre épanouissement collectif et individuel.

Les bilans des présidents sortants des deux grandes collectivités que sont le département et la Région sont similaires : immobilisme, archaïsme.

Notre île doit connaître à nouveau la même vague d’espoir, le même vent de modernité et de progrès social. Pour cela, un changement radical de paradigme est nécessaire. Tant sur la manière d’être des élus, que sur leur façon de faire.

Une alternative doit s’opérer à la tête de la Région et du Département.

Aujourd’hui, en 2021, 40 ans après l’espoir socialiste né le 10 mai 1981, le temps est venu, d’un véritable renouveau.

Salim NANA-IBRAHIM
Responsable du PS Saint-Paul

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

NRL : Audrey Bélim salue la prise en compte de l’inflation par l’AFIT France

Interrogé par Audrey Bélim, Franck Leroy, nouveau président de l’Agence de Financement des Infrastructures de Transport (AFIT France),a assuré à la sénatrice que l’organisme prendrait en compte l’inflation dans son soutien financier au projet, jusqu’en 2028. « C’est un point fondamental qui n’était pas acquis », rappelle la parlementaire.

Philippe Naillet s’exprime au sujet du Chlordécone et du Fipronil à La Réunion

Le 29 février 2024, cinq propositions de loi, dont une visant à renforcer la protection des mineurs dans le sport et d’autres concernant le soutien aux TPE, l’encadrement des frais bancaires et la lutte contre les pénuries de médicaments, ont été adoptées. Philippe Naillet s’est exprimé sur la responsabilité de l’État dans le scandale du Chlordécone, également examiné à cette occasion.