Politique

Une pétition en ligne contre les sénateurs fantômes

Elle circule sur Avaaz et vise les quatre sénateurs de l'île de la Réunion.


Un citoyen réunionnais espère que son ras-le-bol sera partagé par le plus grand nombre de Réunionnais. Comme nous vous l'annoncions le 28 avril, les sénateurs péi se distinguent par leur fort taux d'absentéisme à Paris selon les chiffres de l'Observatoire Citoyen de l'activité parlementaire.

La pétition réunit actuellement 118 signatures, l'objectif étant 200.

Les quatre sénateurs réunionnais sont visés : Didier Robert, actuel président de la Région Réunion, Paul Vergès ancien président de la Région, Michel Fontaine actuel maire de Saint-Pierre mais aussi conseiller régional et Michel Vergoz maire de Sainte-Rose.

Selon l'initiateur de la pétition, l'écologiste Jean Erpeldinger, "cette situation est révoltante et ne doit plus durer. Le cumul des mandats et le non-renouvellement de la classe politique sont des plaies démocratiques. Des élus cumulent des fonctions (et des indemnités) au-delà de ce qu'ils peuvent assumer et préfèrent mal faire (ou ne pas faire du tout) plutôt que de partager le pouvoir."
Lundi 9 Mai 2016 - 10:41
Julie Ribeyra
Lu 2280 fois




1.Posté par Pamphlétaire le 09/05/2016 12:45
Juste une question : pourquoi seulement les sénateurs et non les députés? Pour faire juste, il faut prendre en compte les parlementaires métropolitains qui font "l'école buissonnière" des assemblées et être sans pitié pour ceux-là...

.../...
3/ Les parlementaires touchent des millions
7 100 Un député gagne 7 100 euros par mois brut en additionnant ses diverses indemnités. Il dispose en outre de 5 570 euros, qui lui permettent de régler des frais divers (transport, réception,etc). Depuis quelques semaines, cette indemnité représentative de frais de mandat ne peut plus servir à acheter de l'immobilier (les précisions sur l'encadrement de l'RFM). Enfin, il dispose de 9 604 euros brut pour rémunérer ses collaborateurs.

Un sénateur est peu ou prou à la même enseigne : 7 100 euros brut d'indemnités diverses en guise de salaire, plus une indemnité pour frais (plus élevée que celle des députés) à 6 037 euros brut. Un sénateur n'a « que » 7 500 euros pour rémunérer ses collaborateurs, moins qu'un député.

Ces rémunérations sont à n'en pas douter plus que confortables. Elles ne sont cependant pas les plus élevées en Europe : un parlementaire grec touche 8 500 euros net par mois, un Allemand, 7 688 euros, selon une enquete de MyEurop.info.

4/ Ils ne paient rien, on leur paie tout !
Là encore, ce n'est pas tout à fait exact. Certes, il y a bien pire situation que celle de député ou de sénateur : un parlementaire bénéficie d'avantages importants : gratuité des transports en train en première classe, forfait de voyages aériens, remboursement de forfaits mobiles et des abonnements Internet, notamment. Ils bénéficient aussi d'un bureau à Paris. Mais « tout » n'est pas gratuit. Un député doit se loger à Paris, recruter des collaborateurs, louer des bureaux pour sa permanence en circonscription, équiper ses collègues d'ordinateurs et de téléphones.

Surtout, la carrière d'un député n'est pas forcément très longue. L'élu, qui a souvent quitté ses fonctions « civiles », devra les retrouver au terme de son mandat, s'il y parvient. Ce qui, pour un médecin, un avocat ou un entrepreneur, peut poser de réelles questions financières.

5/ Et en plus ils ne paient pas d'impôts sur leurs salaires
Etrange rumeur, qui a la vie dure : les parlementaires sont pourtant bel et bien imposés sur leurs revenus. Evidemment, l'imposition porte sur leur seule indemnité « personnelle », et donc pas sur l'indemnité pour frais de mandats ou sur la rémunération des collaborateurs.

S'agissant de l'IRFM (Indemnité représentative de frais de mandat), la question peut se poser, puisqu'elle constitue bel et bien une forme de revenu. Autre bizarrerie : parmi les nombreuses indemnités qui composent le revenu d'un parlementaire, l'indemnité de fonction (1 420 euros environ) n'est pas imposable. Un député ne doit donc s'acquitter d'impôts que sur le reste de son traitement, soit 4 000 euros net environ.

Mais députés comme sénateurs paient bien des impôts sur le revenu, TVA ou taxe foncière. Et, rappelons-le, c'est aussi le cas des parlementaires européens.

6/ Ils ont des chauffeurs et des logements de fonction
L'Assemblée a son propre parc automobile avec chauffeurs, au nombre de 63 selon des informations de 2012, soit une moyenne de un chauffeur pour neuf à dix députés. Ces chauffeurs peuvent être affectés au service d'une personnalité comme le président de l'Assemblée nationale, les vice-présidents, les présidents de groupe politique ou de commission, ou bien travailler au sein d'un « pool », mais ils ne sont jamais affectés au service d'un « simple » député.

Quand les élus rentrent dans leur circonscription, c'est bien souvent en train et c'est ensuite leur voiture personnelle qu'ils récupèrent sur le parking de la gare. Si certains députés peuvent avoir un chauffeur à disposition en circonscription, ce n'est que grâce à leur éventuel autre mandat, comme les présidents d'agglomération, de conseil général départemental ou régional. Quant aux logements de fonction, ils ne sont offerts qu'à quelques personnalités de l'Assemblée : c'est le cas du président, qui dispose de l'hôtel particulier de Lassay et des trois questeurs, qui occupent chacun un appartement dans l'hôtel de la questure au sein du Palais-Bourbon.

Tous les députés disposent en revanche d'un bureau, dont certains seulement avec lit (en général attribués aux élus dont la circonscription est la plus éloignée de Paris). Les autres qui n'habitent pas Paris peuvent dormir dans une résidence de la rue Saint-Dominique, pour 30 euros (non remboursés) par nuit ou dans un l'hôtel du groupe Accor (qui gère aussi la résidence), avec un remboursement maximum de 140 euros par nuit.

7/ Ils récupèrent des primes dès qu'ils ont une responsabilité
Les parlementaires n'ont aucun intérêt financier à siéger dans une commission ou une mission en plus de la commission permanente à laquelle ils sont rattachés. Leur participation n'affecte en rien le montant de leur indemnité et ils ne touchent ni prime ni autre avantage. En revanche, les députés trop souvent absents aux réunions de leur commission permanente se voient infliger des pénalités financières, à savoir une retenue de 25 % sur le montant mensuel de leur indemnité de fonction. Cette retenue n'est pas applicable aux membres du bureau de l'Assemblée nationale – hormis les secrétaires –, aux présidents de groupes et aux élus d'une circonscription située hors du continent européen.

8/ Ils touchent plein d'argent après leur mandat
Récemment, une proposition de loi adoptée par le Parlement a fait parler d'elle au motif qu'elle offrirait un « parachute doré » aux députés en « doublant l'indemnisation des élus à la fin de leur mandat », selon l'association Contribuables associés. Comme nous l'avions déjà expliqué, ces critiques étaient exagérées et se fondaient sur des raccourcis, au premier rang duquel le fait que le texte ne concernait que les élus locaux – et non les députés.

A l'issue de leur mandat, les députés quant à eux reçoivent bien une « allocation d'aide au retour à l'emploi » dégressive et différentielle (elle prend en compte tous les autres revenus de l'ex-élu) d'une durée maximale de trois ans mais, financée par leurs cotisations et ne concernant ni les fonctionnaires ni les retraités. Agacée des rumeurs infondées sur ce sujet, la député UMP Laure de la Raudière y avait d'ailleurs consacré un post de blog en 2011.

2.Posté par GIRONDIN le 09/05/2016 12:49 (depuis mobile)
👍

3.Posté par Loulou le 09/05/2016 12:58
M. Erpeldinger oublie bien vite que deux élus fantômes de St-Paul lors de la mandature Bello, l'un adjoint de quartier et l'autre vice-présidente du TCO, des verts de EELV, ont perçu leurs indemnnités durant des années alors qu'ils étaient absents du département...Néna un peu y devrait arrêter de donner des leçons ou de parler pou rien dire!

4.Posté par Le Jacobin le 09/05/2016 13:18
Bonne idée, seulement si les pseudo-écologiste de notre planète circulait à vélo passaient d'un continent à l'autre à la nage, s’éclairaient à la bougie, refusaient de regarder la télévision, vivaient sans portable, faisaient leurs repas au feu de bois, s’habillaient avec des feuilles de choux, là commence l'écologie. Donnez l’exemple les écolos pour le bien de la planète. Nicolas Hulot devrait vendre ses hélicoptères, écrire ses livres sur des parchemins.

5.Posté par merlin le 09/05/2016 13:59
a quoi bon cette petition? ca ne sert à rien , ce n'est pas votre bout de papier qui y changera quoique soit , par ailleurs je ne vois pas l'utilité d'aller poser ses fesses la bas si il n'y a pas de dossiers qui nous concernent

6.Posté par Batman le 09/05/2016 14:00
Encore un écolo bobo qui n'a rien à faire de ses journées !

7.Posté par Manu le 09/05/2016 14:16
Quelles explications ? il vous faut un cours la dessus aussi monsieur le Maire ??

8.Posté par Lola le 09/05/2016 14:18
Pourquoi il n'essaie pas de gérer sa commune au lieu de s'occuper d'histoires qui ne le concernent pas ? Il nous rends des comptes à nous les habitants de St Leu sur ses agissements ? Sur le déroulement du conseil municipal ? sur les gestion de notre argent ? on en parle ou pas ??

9.Posté par Observer le 09/05/2016 15:20
cet enseignant est en vacances...Pendant que li grat' son derriere, li rod' un zafer pou li fé, pou fé parle de li dan' zournal. Quand son band' dalons EELV té absents à saint-paul à l'épok d'huguette bello durant de longs mois tout en percevant leurs indemnités, li voyait pas la poutre dan' son zié, zordi li voit lo brin d' paille dan' zié les zots...Pauvre boug', si cé ça les verts!

10.Posté par Tonton le 09/05/2016 15:22
Monsieur Erpeldinger comme initiateur d'une pétition: alors c'est trop louche et je ne signerais pas (même, qu'au fond, je suis d'accord)

Mais je serais d'"accord pour signer n'importer qu'elle petition demandant à Monsieur Erpildinger de quitter la scene politique et médiatique,c ar il a un problème: il aime se profaner dans les médias - m^me s'il n'a rien à dire, personne ne vote pour lui (les verts ^éi se s'en déjà desmembrés à cause de lui) - mais (...) (vous vous rappeller pas, quand vous avez fait liste commune - avec le champion d'abséentisme du sénat - Monseigneur Verges ,?)

_ Modéré par la Rédaction.

Z'infos, désolé - vous faites pitié pour lui donner une plate-forme.

11.Posté par Fidol Castré le 09/05/2016 16:14
Super. On commence par les politiques fantômes. Puis par les fonctionnaires fantômes.
Mince ! Ce sont les mêmes !!!

12.Posté par CHEVRES A TOUT PRIX le 09/05/2016 17:06
C'est merveilleux quand on défend son chef, """""CHEF A TOUT PRIX""""""

7.Posté par Manu le 09/05/2016 14:16 | Alerter
Quelles explications ? il vous faut un cours la dessus aussi monsieur le Maire ??

8.Posté par Lola le 09/05/2016 14:18 | Alerter
Pourquoi il n'essaie pas de gérer sa commune au lieu de s'occuper d'histoires qui ne le concernent pas ? Il nous rends des comptes à nous les habitants de St Leu sur ses agissements ? Sur le déroulement du conseil municipal ? sur les gestion de notre argent ? on en parle ou pas ??

13.Posté par Bobby le 09/05/2016 18:24
10.Posté par Tonton .......
"....c ar il a un problème: il aime se profaner dans les médias"
................
???????????????????

14.Posté par Réunionnais le 09/05/2016 20:56
On les voit les politicards qui critiquent et cautionnent les agissements de voyous de leur disciples ! C'est consternant de voir que la citoyenneté n'existe pas à la Réunion. A part critiquer et essayer de défendre indéfendable les commentaires sont à pleurer !
Bravo Monsieur Erpeldinger de dénoncer, j'ai moi aussi été effaré en voyant ce classement catastrophique qui montre bien que nous sommes bien les goyaves de France en matière de politique...
Je ne vous connais pas mais je signe de ce pas !

15.Posté par li le 10/05/2016 06:48
Et contre les élus qui laissent les communes s'encrasser ?
Routes chemins défectueux
Ravines encombrées
Herbe haute qui prolifère sur les abords de nos routes
Fumeurs d' zerb qui prolifèrent en centre ville parfois même installés en face de la mairie et du poste de police
Chiens errants qui prolifèrent
Enfants de moins de 10 ans errants dans les rues de certains centres villes
Délinquants impunis . Aussitôt pris auussitôt relâchés.
Police municipale invisible
Services sociaux impuissants
Population abandonnée
La justice et la reconnaissance pour les voleurs et les fainéants...

16.Posté par la chouette le 10/05/2016 08:01
il a peur qu'on l'oublie ce zoreye piètre donneur de leçons d'EELV, qui aimait faire le paon parmi les courtisanes de l'ex reine Bello qui vient une fois de plus, de prende une gamelle contre "Témoignages" ???

Qu'il nous parle plutôt de Beaupin adepte de DSK, son idole qui saute sur toutes les chattes prêtent à venir ronronner près des politiciens qui détiennent le pouvoir !!!

17.Posté par kaf malbar le 10/05/2016 08:37
il y a un qui voudrai être à la place de ces gens.

18.Posté par ophe le 10/05/2016 08:47
ce nom est créole !!!! j' aimerai qu 'on me le dise.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales