Société

Requins : Les marquages ont repris !


Requins : Les marquages ont repris !
80 requins à marquer, l'objectif de la nouvelle campagne d'étude sur les requins est ambitieuse. Du coup, les responsables du programme de marquage sont déjà en mer, depuis ce début d'après-midi de mercredi. "Les marquages viennent de reprendre. On attend que ça pêche. Aujourd'hui, on vise les bouledogues", explique Antonin Blaison qui précise que le pécheur utilise une technique visant spécifiquement cette espèce.

Car lors de la première phase, l'an dernier, pécheurs et scientifiques avaient eu toutes les peines du monde à atteindre leurs objectifs. Finalement 22 requins avaient été marqués mais seulement neuf bouledogues. Pour affiner leurs données, les scientifiques vont procéder en trois phases. Il s'agit d'abord de poursuivre le marquage des requins selon la méthode déjà utilisée l'an dernier. L'objectif est d'obtenir plus de données, notamment sur les bouledogues et leur zone d'évolution autour de la Réunion.

Les squales suivis par satellite

D'ici l'année prochaine, les scientifiques tenteront d'affiner leurs connaissances en suivant des requins à la trace. Pour ces expériences, un bateau devra suivre le squale immédiatement après son marquage. L'opération sera donc fastidieuse et particulièrement contraignante d'un point de vue logistique. Elle nécessitera également l'emploi d'une autre technologie que celle actuellement utilisée : "Nous utiliserons des balises qui émettent toutes les 3 secondes", précise Antonin Blaison.

Pour l'heure, les balises permettent uniquement de savoir si un requin marqué est passé dans une zone et combien de temps il y est resté. Malheureusement, les données dont disposent les scientifiques s'arrêtent au-delà d'une bande de quelques kilomètres au large de la Réunion. Une fois à bonne distance de l'île, on ne sait donc rien de ce que deviennent les requins. Une troisième étude visera donc, à plus long terme, à approfondir nos connaissances sur les déplacements de requins à plus grande échelle. "Par exemple pour savoir s'ils migrent, parfois ou régulièrement, à Madagascar ou ailleurs", explique Antonin Blaison. Cette fois, les requins seront suivis par satellite.
Mercredi 8 Août 2012 - 18:20
Lilian Cornu
Lu 1846 fois




1.Posté par SCOOP le 08/08/2012 19:48
Savez vous qui a été contacté pour aider à avoir plus de résultat sur les prélèvements
(attraper des requins avec une canne à pèche et un hameçon recourbé pointu en acier trempé)???????


La même personne qui a été injustement montrer du doigt et fustiger pour la prise d'un requin bouledogue lors d'une précédente attaque.


Ben oui...on peut se déclarer scientifique et spécialiste...mais quand l'état commence à vous demander des comptes...on fait appel aux vrais professionnels...

QUI EUX.....NE POMPENT PAS L'ARGENT DES CONTRIBUABLES A RAISONS DE 3000 EUROS PAR SORTIES (parait-il)

2.Posté par Salut les blaireaux le 08/08/2012 20:19
@1
Toujours pas digéré le zafair??
Il faut se faire soigner ...
Essayer de ne pas casser les lignes cette fois ci !!!

3.Posté par Lulu974 le 08/08/2012 18:56
Enfin une bonne enisiative un marquage :)

4.Posté par Alex le 08/08/2012 23:01
@1 Tiens! Parlons de ce justicier non masqué! Alors? Du coup, après son exploit de pêche et le requin bouledogue tué? On a plus eu d'attaques? Ca donne quand même l'impression que ça va pas changer grand chose vos "prélèvements"... Mais bon. Si ça vous amuse, régalez vous.

5.Posté par noe le 09/08/2012 06:18
Quel est le coût pour ces marquages ?
Qui va les payer ?

6.Posté par RV le 09/08/2012 06:59
Vous pouvez vous les carrer la ou vous voulez vos balises, on en a plus rien à foutre ! Après des mois de commentaires stériles, méchants et débiles, ON SE CASSE D'ICI et on vous laisse dans votre M.... On en reparlera dans qqs temps !

7.Posté par bruce le 09/08/2012 09:06
les photos publiées sur un diffuseur d'images locales laissent penser que les conditions de travail sont assez sympa.

8.Posté par Fab le 09/08/2012 09:41
Pourquoi arrive-t-on à suivre des baleines par GPS sur toute la planète et pas des requins ?
Les balises GPS c'est pas compatible avec les requins ou c'est juste que c'est trop cher ?

9.Posté par WQS le 09/08/2012 12:21
ces campagnes de marquage serviront à quoi ? permettre aux victimes ou à leurs falmilles de savoir comment a été baptisé le zanti-zoli requin responsable de l'attaque ? trop génial !
parce que si le but est de comprendre ce qui se passe , c'est fait depuis longtemps.
des requins dangereux pour l'homme ont proliféré dans le secteur des plages de l'ouest , leur présence est due à une série de facteurs humains cumulés , en particulier :
le mauvais traitement des rejets d'eaux usées , le rejet de viscères de poisson près des ports , le déversement de ravines remplies de déchets infects à chaque grosse pluie , la ferme aquacole et
les balises de la réserve marine qui forment des monstres dcp près des plages etc...
la solution est un mix qui consiste à autoriser la pêche des requins dangereux dans la réserve marine
ET une action d'urgence sur toutes les causes qui , EN AMONT , fabriquent le problème.
ces plaisanteries de marquage ne servent qu'à noyer le problème sous un flot d'argent public.

10.Posté par laluno le 09/08/2012 13:33 (depuis mobile)
Post 8 : c'est compréhensible ;le requin est poisson qui ne vit que sous l'eau..Alors que la baleine est un mamifére qui ne va sous l"eau que pour se nourrir...les GPS ne fonctionnent pas dans l'eau.

11.Posté par lastic le 09/08/2012 13:38 (depuis mobile)
Les méduses tuent 10 fois d'hommes plus que les requins. Qu'est qu'on attend pour éradiquer les méduses de la planète ?

12.Posté par fundisantim le 09/08/2012 14:26
post 10 : Ah bon??!!

13.Posté par Wc-QS le 09/08/2012 14:27
Il est vraisemblable que la surpêche et l'abus de chasse sous marine a contribué à la diminution des populations de requins territoriaux autrefois observés (pointes noires, pointes blanches, requin gris) ; surtout à st gilles.

il est donc possible que l'absence de concurrence a permis aux bouledogues de déambuler sans être gené. Bien evidement les marquages permettront de confirmer cela comme ils ont permis d'eliminer les hypothese du garde manger et des bouées DCP.

14.Posté par bruce le 09/08/2012 15:16
d'accord avec Laluno: lorsque les mammifères font surface pour respirer les recepteurs GPS recoivent les signaux des satelittes (qui ne passent pas sous l'eau) , ils calculent la position et la balise argos renvoie les données aux satellites.

Certains requins font rarement surface. Dans ces cas là on fait des enregistrements de parametres (profondeurs, niveau de lumiere etc...) et on programme le detachement de l'enregistreur qui renverra les infos via argos une fois à la surface.

Pour les animaux qui font occasionnellement surface, la position est estimée a partir du signal argos.

prix des balises: 3 à 4000 U$

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales