Politique

Nouvelle route du Littoral: Le point d'étape et l'appel de Didier Robert à G. Annette


Nouvelle route du Littoral: Le point d'étape et l'appel de Didier Robert à G. Annette
La mise en place d'un grand chantier comme celui de la nouvelle route du Littoral peut être perçu comme faste et abstraite par une population pour qui, seuls les premiers coups de pioche permettent de passer de la "fiction" à la réalité. Aujourd'hui, la Région Réunion a tenu une conférence de presse pour effectuer un point d'étape sur ce projet colossal et très débattu. L'occasion pour le président de Région, Didier Robert, de rappeler à ceux qui en doutent encore que la nouvelle route du Littoral est bien en marche, avec des délais et un financement global respectés.

Le 12 décembre dernier, il s'agissait de lancer les appels d'offres des cinq premiers lots sur la vingtaine composant le marché (travaux préparatoires et piste d'accès aux chantiers, échangeur de La Possession, viaduc de 5,4 km, viaduc de la Grande Chaloupe et première phase de la digue). Par ailleurs, les premières commandes concernant les matériaux sont en cours pour amorcer le début des travaux dans le courant de cette année 2013.

Côté financement, de nouvelles négociations sont en cours, notamment concernant le Feder 2014/2020. Un point d'ombre au tableau, le positionnement de la ville de Saint-Denis: "L'aménagement des entrées de ville entre dans le cadre des négociations dont le bouclage est prévu pour septembre/octobre 2013. Or, le maire de Saint-Denis (ndlr Gilbert Annette) ne s'est toujours pas prononcé sur son projet urbain alors que nous avons un engagement contractuel. Il a désormais 7 à 8 mois de retard…", a indiqué Didier Robert à la presse. Pour le président de Région, le risque encouru est que ce soit "tout le programme de financement qui soit remis en question par l'Europe et par le national. J'ai envoyé un courrier à l'attention du maire de Saint-Denis, j'espère qu'il prendra davantage la mesure du projet que nous devons mener ensemble".

Du côté de La Possession, des réunions de travail entre les services respectifs ont permis d'avancer sur un schéma d'aménagement architectural et paysager. Un échangeur stratégique verra le jour à la sortie de la nouvelle route du Littoral afin de fluidifier la circulation. Sa mise en service est prévue en 2016.

Des enjeux environnementaux majeurs, des impacts modérés

Volet qui a occupé une large partie de la conférence de presse, celui des procédures concernant le domaine public maritime, la police de l'eau et du milieu aquatique et les espèces protégées. Pour tous ces sujets, des dépôts de dossier sont imminents, ils seront suivis d'enquêtes publiques et de la publication d'arrêtés courant 2013.

Il aura fallu des études approfondies pour définir les impacts du projet. Evidemment, le pan environnemental a été largement décrié depuis l'annonce de ce grand chantier et la Région tient à faire preuve "d'exemplarité" en la matière, a affirmé Didier Robert.

Selon le maître d'oeuvre, Bernard Chiesa, "les inquiétudes et interrogations sont légitimes. Les réponses qu'on a aujourd'hui sont rassurantes". L'environnement a donc été mis au coeur du projet et de sa conception, selon les acteurs en charge de ce volet. Après avoir pu poser un diagnostic clair sur les enjeux et impacts du projet, des mesures de réduction et de compensation ont été étudiées.

Le constat principal exposé ce mercredi après-midi, si les enjeux environnementaux sont forts en termes hydraulique, marin et terrestre, les impacts sont eux modérés. Pour atténuer ces impacts, des mesures d'évitement sont nombreuses et des mesures compensatoires, proportionnées aux enjeux, sont envisagées à hauteur de 50 millions d'euros.

A titre d'exemple, si les enjeux vis à vis des mammifères marins sont forts, voire très forts pour ce qui est de la saison de reproduction des cétacés, les impacts sont eux nuancés car les espèces marines ont un habitat quasiment indéfini. Toutefois, des mesures seront prises pour limiter ces impacts pendant le chantier.

Cet exercice a été effectué pour chaque point, que ce soit la présence des 19 ravines sur les 12,4 kilomètres de route, les tortues marines, la faune et la flore de la falaise, le traitement des eaux de chaussées, le lit de la ravine à Malheur… Concernant les embruns marins, élément très débattu ces derniers mois, les études scientifiques parlent d'un impact négligeable.

La président de Région a enfin tenu à souligner la validation au premier semestre 2013 de 465 postes de formation professionnelle dont le démarrage est prévu en 2013. 700 postes de formation viendront s'ajouter à ce premier groupe au cours du 2ème semestre. Au total, plus de 1.200 postes de formation sont engagés à destination des Réunionnais pour assurer la mise en oeuvre de ce chantier.
Mercredi 27 Mars 2013 - 17:48
Lu 3889 fois




1.Posté par Kamarades ! le 27/03/2013 17:44
Les écolos ne vont pas nous casser les "bonbons" pour 3 malheureuses baleines !!

2.Posté par WQS le 27/03/2013 19:33
Et ça cause , et ça se réunit ,et ça cause. Mais l'aléa principal de ce projet n'a pas encore été levé !
QUELLE entreprise s'engagera à fabriquer cet objet pour 1600 Millions d'Euros tout rond ?

3.Posté par Observateur le 27/03/2013 19:40
Le plus important sera de :
- régler le pb de la fermeture de la route du littoral
- donner des marchés aux entreprises
- créer des emplois pour les réunionnais

4.Posté par un pigeon voyageur le 27/03/2013 21:25
@2.WQS

Des entreprises Chinoises qui viendront avec leurs matériels et 10 0000 salariés qu'ils logeront dans des bases vies aménagées... et qui gagneront 6 mois sur le planning de livraison !!!

Faut que les Réunionnais arrêtent de se prendre pour le nombril du monde et qu'ils sortent de leur caillou sur lequel leurs très chers élu-e-s cumulards veulent les obliger à rester pour continuer à tendre la main pour les aides !!!

5.Posté par J-L Gajac le 27/03/2013 22:03
Nous verrons peut être un jour ou l'autre l'impact des ondes de choc d'un tsunami renforcé par une houle cyclonique (ah bon, on n'y a pas pensé?) sur cette route issue de la folie mégalomaniaque du larbin des compagnies privées de bus.
Mais non, aucun risque, comme à Fukushima ! Dormez braves gens, Didier Robert et son aéropage de traitres socialistes veillent après avoir mis la main sur la Région et détruit le Tram-train. Les "socialistes" de droite lèchent maintenant les pieds du Pdt de Région et veulent se débarrasser de Gilbert Annette qui les empêche de gaspiller nos milliards.
Cette fois ci on ne pourra plus dire que ce sont des ingénieurs zorey venus toucher les primes pendant trois ans et aussitôt repartis qui ont fait des conneries engageant l'avenir de la Réunion, c'est un vrai Créole bien d'ici depuis quelques générations qui a foutu en l'air le transport de l'avenir, uniquement pour s'emparer de la Région. Le PS porte une grande responsabilité dans sa trahison et son alliance avec l'UMP devant l'Histoire de la Réunion.

6.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 28/03/2013 08:06
Ce projet est a mon idée, une ineptie totale...
1) Il est mégalomaniaque et démesuré sur les réelles possibilités financières de l'Ile
2) il sous estime largement les forces de la nature et les fonds marins censés réceptionner l'ouvrage
3) Sous prétexte de donner du Travail a des Entreprises locales (habituelles) il fait l'impasse sur le plus gros chantier de la Réunion qui aurait du être les LOGEMENTS SOCIAUX individualisés...
La solution de plus petits véhicules électriques ou à hydrogène étant la réelle solution au pays du soleil gratuit et de routes qu'on ne peut plus multiplier... Chacun s'en doute déjà...
4) Je suis prêt a prendre les paris de suite sur la sous estimation du montant des travaux
qui bien sure ne seront qu'a la charge des Réunionnais (l’Europe et la France s'y refusant).
5) Son entretien (surtout sous marin) sera démesuré et largement négligé le moment venu
Les politiques le savent, mais savent aussi qu'ils ne seront plus la pour en répondre...

Ce sera un énorme gâchis, tout le monde le sait déjà ... Mais la France doit rester le Pays des mauvaises options et de recul social, c'est une question d'emprise, de pouvoir et de fric VIPiste.
On a les Politiques qu'on mérite, c'est sure...

7.Posté par WQS le 28/03/2013 08:14
4 pigeon voyageur

Une entreprise chinoise pour réaliser ce projet A LA REUNION ? Vous planez grave , pigeon voyageur !

5 JL Gajac

Pour une fois je suis 100% d'accord avec vous , et j'ajoute 10 000 emplois-verts promis et jamais vus !

8.Posté par écoeuré le 28/03/2013 08:59 (depuis mobile)
On ne sait pas ce que l'on va mettre comme carburant ds nos voitures d'ici 7 ans... et on construit une super géante route à 6 voies pour ds 10ans !!! On marche à l'envers. Il faut une solution pour securise cet axe mais pas de cette manière. Pffff.

9.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 28/03/2013 08:59
ça sent le combat politique !!!
L'ordre des priorités voudrait qu'on fasse le boulevard "Nord" sous le Barachois, la même chose à la Possession(tranchée couverte), une amélioration de l'actuelle route du littoral en supprimant les 2 virages dangereux, déjà moins d'accidents et éloignés la route où il faut, ça couterait moins cher les 1.6 milliards d'euros et ++++de D.R.

10.Posté par Web le 28/03/2013 09:01
J'aimerais savoir que va t'ont faire du matériel acheter pour le Tram train et entreposé à La Réunion?
Pierrot pourrais tu faire une petite enquête?
Le projet du pilonnage était une bonne idée, ainsi que celle du tunnel qui soit dit en passant coutait moins cher et serait terminé. Mais mettre son nom dans l'histoire est plus importante que d’œuvrer pour les Réunionnais. Période de Gamède il a fallut revoir sa copie, il avaient oublier que il y à des cyclones par ici. La plateforme qui avait coulé. Faudra s'attendre à plein de surprises qui soit dit en passant seront pas drôles.

11.Posté par L''état de la route en corniche !!! le 28/03/2013 09:24
La Région Réunion n' pas les sous nécessaires pour le maintien en bon état de cette route.
On a l'impression de rouler sur de la tôle ondulée !
Elle prétend faire une nouvelle route pour 1, 6 milliard d'€.
Ne rêvons pas, il faudrait tabler sur pas loin de 3 milliards d'E.
Seule une entreprise chinoise serait à même de mener ce projet à son terme, avec son expérience et, surtout, des employés chinois payés à coups de lance-pierres.
Les ouvriers réunionnais seraient alors bien peu nombreux et n'auraient que les miettes.
www.reagissons-la-reunion.fr

12.Posté par Réagissons réagit avec justesse le 28/03/2013 09:37

13.Posté par Une enquête publique bâclée le 28/03/2013 09:44
L'intitulé étant "Nouvelle route du littoral", d'autres projets beaucoup plus intéressants d'un point de vue de la sécurité, du sens et du coût ont été blackboulés.
"Réagissons !"

14.Posté par COMPLEMENTS D'ENQUETE.S? le 28/03/2013 11:03
c'est le prefet qui a le dernier mot pour valider ce gros machin très très couteux!!. et en plus au détriment de l'environnement..????

15.Posté par muppets le 28/03/2013 11:47
Rien d'étonnant pour l'entrée de Saint Denis, pour les socialistes les futilités passent avant les priorités. Cela se confirme à tous les niveaux. Et en plus pour notre cher représentant, les caisses pourtant bien remplies par les impôts locaux et l'octroi de mer sont affectées à d'autres projets ....

16.Posté par Aréquiom le 28/03/2013 17:53
dépense inutile, et le tunnel

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales