Politique

Les lauréats du concours d'attaché seront bien exclus de l'ouverture de postes exceptionnelle

Les lauréats du concours d'attaché territorial connaissent maintenant la fin du feuilleton. Leur feuilleton, celui de l'ouverture par le Conseil général de 20 postes d'attachés territoriaux. Une décision prise en décembre dernier au cours d'une assemblée plénière où l'opposition avait rappelé à la présidente Nassimah Dindar que cette initiative, certes louable par temps de chômage, ne profiterait pas aux lauréats du concours. Ceux-là même qui auraient dû en bénéficier en priorité.


Les lauréats du concours d'attaché seront bien exclus de l'ouverture de postes exceptionnelle

Trois mois après des échanges vifs au sein de l'hémicycle départemental sur l'opportunité de contractualiser pour un an 20 attachés territoriaux, les points d'interrogation dans les têtes des lauréats de ce concours sont définitivement levés (voir notre précédent article ).

Des lauréats qui perdent leur concours faute de recrutement

Interrogé à l'époque, la majorité du Conseil général et en premier lieu son vice-président Michel Dennemont en charge de la CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale), n'avait pas admis les interrogations de l'opposition. Cette dernière réclamait que les nombreux lauréats du concours d'attaché territorial (concours très difficile soit dit en passant) soient les premiers à être appelés. Le groupe Objectif Réunion argumentait que ce n'est pas tant par principe que cette priorité aurait dû être donnée mais par conformation aux textes régissant l'intégration des lauréats des concours de catégorie A.

Ces derniers jours donc, les postulants aux 20 postes ouverts par le Conseil général ont eu la confirmation des doutes nés il y a quelques mois. Ce courrier fait part de l'éclaircissement du Conseil général dans sa procédure de recrutement. Il écarte implicitement les lauréats du concours dont certains perdront le bénéfice dès le 31 mars, faute d'avoir trouvé une collectivité locale prête à les accueillir.

Ces ouvertures de postes sont finalement des "CDD d'un an non renouvelables, pour jeunes diplômés, à l'exclusion des lauréats du concours", comme le mentionne précisément le courrier. Leurs "missions sont ponctuelles et non pérennes". Enfin, il s'agit bien de contrats "en alternance", et chose plus étonnante "avec formation et préparation aux concours de la Fonction Publique, assurées par un prestataire extérieur". Au final, la volonté politique de la majorité est d'amener le plus possible de Bac+3 à tenter et réussir un concours dont pourtant la liste d'attente est loin d'être épuisée à la Réunion. Une démarche incomprise par les attachés sur liste nationale d'aptitude qui ont souhaité garder l'anonymat (puisque ces derniers postulent toujours par ailleurs).

Une démarche d'exclusion ?

Une démarche qui s'explique peut-être, selon certains informateurs, par le souhait du Conseil général de privilégier les candidatures locales. En effet, comme leur nom l'indique les attachés territoriaux sont sur une liste nationale d'aptitude, ce qui signifie qu'ils ont pu passer et réussir le concours ailleurs qu'à la Réunion et peuvent également postuler n'importe où sur le territoire. Une démarche à mettre en parallèle avec la dernière sortie du Conseil général sur le recrutement pas assez local du Parc national (voir le communiqué du Département "L'emploi des Réunionnais : une priorité collective" ).

Les entretiens et recrutements sont d'ores et déjà prévus pour juin 2011, compte tenu du très grand nombre de candidatures reçues, environ 700 selon nos informations.

Devant cette déception de la part des lauréats qui auraient dû être recrutés en priorité, le Conseil général finit par se justifier. "Nous sommes déjà le plus gros recruteur d'agents territoriaux de la Réunion. De nombreuses offres paraissent régulièrement pour les titulaires et lauréats du concours (23 postes de catégorie A depuis 2010, dont 17 Attachés, 3 pour le seul mois de janvier 2011)".
Mercredi 23 Mars 2011 - 14:23
Ludovic Grondin
Lu 3613 fois




1.Posté par longani le 23/03/2011 15:05
On est reparti pour la campagne contre nassimah, 2ème tour oblige

2.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 23/03/2011 15:06
Amusant la fin de l'article qui semble suggérer que pour le département, si l'on a eu le concours hors de la Réunion on n'est pas réunionnais...

3.Posté par noe974 le 23/03/2011 15:06
Curieux ce procédé : on met un certain nombre de postes à un concours et plus tard les lauréats sont remerciés d'un coup de baguette magique !!!

4.Posté par casse les cui le 23/03/2011 15:10
J'avais cru comprendre en écoutant (ou lisant) les médias et politiques, que les révolutions dans les pays du Maghreb et du Moyen Orient, Tunisie en tête, étaient surtout dues aux jeunes diplomés qui ne trouvaient pas de travail.
Est ce également dans cette voie que veulent nous diriger législateurs et politique. La décision du département ne pouvant être sa seule responsabilité. Mais plutôt un problème de tout le système.

5.Posté par revolutionnaire le 23/03/2011 16:15
il est absolument nécessaire d'ouvrir les portes de domengeod pour ces arsouilles du conseil général qui font fi de la loi, du droit... et effectuent à tout va des recrutements de leurs familles sans passer des concours. Il est temps une bonne fois d'extraire cette racaille qui règne comme des despotes. Ah la bonne arrivée de MARINE pour enlever à ces truands des départements outre-mer qui se sont arrogés le pouvoir de voler le fric qui ne leur appartient pas

6.Posté par moi le 23/03/2011 16:20
Je pense que la manoeuvre est de faire accéder a des postes d'attachés c'est à dire cadres, des proches de la présidente. Les fils et fille de ses proches qu'elle ne peut titulariser qu'en catégorie C sans concours. Il suffira de consulter la liste des personnes retenues tout simplement. Cela permet aussi de justifier l'ouverture de nouveaux postes..

7.Posté par bibi97490 le 23/03/2011 17:14
bizarre, pourtant au sein du CG l'année dernière on a créé des postes CDD renouvelables vers CDI pour les militants on pouvait pas mettre ces personnes sur ces postes en attendant qu'une solution soit trouvée. les militants sans concours et sans diplômes passent avant ce qui méritent c'est insensé, il n'y a plus loi dans ce pays c'est pas correct, on se fout de nous.

8.Posté par mafieu le 23/03/2011 17:23
veritable systeme mafieux favorisant le copinage. les Réunionnais sont trop moutons, sans une revolution face a ces elus rien ne changera

9.Posté par MILIE le 23/03/2011 18:15

VOUS AVEZ TOUS ENFIN COMPRIS :

Inutile de passer un concours de la fonction publique ou territoriale si vous ne voulez pas quitter La Réunion.

Cependant pour le concours territoriale, vous suez comme ... pour l'avoir et au final si vous ne trouvez pas un poste vous perdez le bénéfice du concours.

En gros sa ne sert plus à rien de passer un concours si c'est pour être traité comme cela!

10.Posté par Jiss le 23/03/2011 19:24
Tout simplement honteux. Le concours d'attaché est vraiment difficile et demande souvent des sacrifices conséquents pour le préparer et le réussir. Bel exemple pour la jeunesse et pour tous les paresseux qui sont de plus jaloux des personnes qui se donnent les moyens de réussir.
J'espère qu'il y a des recours pour dénoncer cette position du CG 974

11.Posté par Papaye le 24/03/2011 00:58
Clientélisme et népotisme : en faisant cela le CG Réunion devient une assemblée de république bananière.
Critère de recrutement : l'incompétence et la capacité à coller des affiches ! C'est une honte et une incitation à ne pas respecter la loi pour les jeunes. Il est vrai que nos élus locaux sont loin d'être des modèles d'honnêteté.
Que fait le contrôle de légalité de la Préfecture face à cette magouille ?

12.Posté par Jjacques le 24/03/2011 07:44
Au moins on donne une chance a ceux qui n'ont pas le concours de pouvoir l'avoir! Ou est le problème?

13.Posté par mémée le 24/03/2011 08:49
Conseil Général ! Le plus grand recruteur ? Je dirai oui !
Recruteur de gens incapables, à l'instar de la famille Incana.
Sans nier la capacité des lauréats (attachés), au CG il y a déjà trop de cadres, d-où la cacophonie régnante au sein de l'institution, un pas devant, deux pas derrière).
Comme je l'ai dit dans un précédent post, au CG il faut d'abord mettre tout le monde au boulot.( 40 %)
Celà éviterait à la reine de faire des tentatives subversives (non respect du code du travail, des décisions paritaires), pour embaucher ou promotionner des amis, des nervis, des "apporteurs" d'argent pour les campagnes électorales etc..
Celà lui éviterait égalemnt de faire des promesses qu'elle ne sait pouvoir tenir!

14.Posté par Attaché lauréat le 24/03/2011 11:18
Et oui... C'est bien que le CG prenne des mesures en faveur des jeunes diplômés (à vérifier toutefois que ces mesures soient bien légales). Mais quel dommage qu'il n'ait rien fait pour ces lauréats !
Affirmer que cette mesure est complémentaire des recrutements statutaires habituels, et que le CG a diffusé de nombreuses offres à destination des titulaires et lauréats du concours relève d'une certaine mauvaise foi. En effet, les offres proposées en janvier 2011 n'ont évidemment pas encore été pourvues... aucun entretien à ce jour et rien ne se passera avant la fin des élections, la mise en place des nouvelles commissions, etc... donc rien avant mai 2011. Trop tard pour les lauréats 2008 du concours, rayés des listes au 31 mars et qui interpellent Madame la Présidente du CG depuis de nombreux mois. Idem pour bon nombre de postes proposés en 2010 : soient les recrutements n'ont pas été effectués, soit les procédures n'ont pas encore abouti (parfois 6 mois à un an pour recruter un cadre !). Passer un entretien en octobre 2010, attendre la réponse du CG et apprendre que cette réponse n'interviendra au mieux qu'en mai 2011, soit 2 mois après la période de validité de son concours provoque colère et indignation légitimes !!! Il y a des situations d'urgence qui réclament plus de réactivité et de respect des candidats... Comme me l'a dit récemment un Directeur des RH : "Dans les collectivités, rien ne se passe un an avant, et un an après les élections"...
Le CG n'est évidemment pas la seule collectivité responsable de la situation déplorable des lauréats du concours, dont les efforts ne seront jamais récompensés. Toutefois, avec une politique active affichée en faveur des jeunes et de l'emploi, le CG aurait dû mieux prendre en compte la situation de détresse dans laquelle se trouve cette poignée de lauréats 2008 du concours. Dommage, dommage, vraiment dommage...

15.Posté par mémée le 24/03/2011 15:15
Eh oui, mon cher attaché lauréat ! La présidente n'a aucune constance dans ses prétendus concours et embauche.
Concours d'abord et longue attente ensuite, jusqu'à dépassement de la date de validité du concours.
Entre-temps, des embauches illégales sont constatés, et pas des moindres ! ( pas besoin de capacité, il suffit d'être fils à papa ! )
Pas de coeur, pas d'état d'âme, cette présidente !
Elle écrase! C'Est çà sa politique envers les jeunes !
Par contre à une époque, où elle était en état de grâce avec N. Sarkozy, alors ministre de l'intérieur, elle a su se faire monnayer pour la mutation d'un jeune policier avant les autres.
Sa justice à elle, c'est l'injustice: des centaines d'autres attendaient avant celui-là !
Bref, pour une fois elle a agi pour un jeune: en retour d'une certaine somme !
Pauvres jeunes, il faut être riche !

16.Posté par Attaché lauréat le 24/03/2011 17:42
Les recrutements illégaux doivent être attaqués au TA... Une chose est sûre, à ce niveau là, il n'y a pas que le CG qui serait à blâmer... Tout le monde le sait, pour être recruté par une collectivité à la Réunion, il faut être pistonné. Communes, Région, Département, SDIS, groupements de communes... C'est partout pareil : préférence familiale, syndicale, politique et régionale. Face à la réalité, les paroles et promesses des élus n'engagent que ceux qui y croient encore !

17.Posté par Marc le 25/03/2011 09:39
C'est parfait. L'idée est donc de continuer à produire des personnes en situation instables, incapables de construire un avenir. A quoi bon former des gens si on n'en veut pas?
Je peux comprendre qu'il puisse y avoir des postes ponctuels. Mais lorsque ces postes sont constamment renouvelés il s'agit de CDI déguisés en CDD....
On ne peut pas continuer à traiter les gens comme des bêtes.

18.Posté par chouchoupays le 25/03/2011 16:35
Il semblerait que le contrat de son neufveu à l'ADI (elle est patronne) est déjà signé sauf qu'elle attend les résultats des élections cantonales pour justifier le rejet par la Pr"fecture, la mulitiplication de contrats opérée jusqu'ici en faveur de sa famille et amis....
En raison de la plainte en cours, elle compte peut-être utiliser la Préfecture pour justifier de son obligation de titularisation au profit d'un certain adamMANGROLIA,
Elle court elle court la calamité en continuant à détruire les réunionnais. courage les amis lauréats, battez vous, c'est nous le peuple et nous avons des droits !

19.Posté par Ded le 27/03/2011 00:30
Vous avez aussi compris que les élus , lorsqu'ils parlent de priorité à l'emploi des jeunes réunionnais diplômés se foutent de la gueule de la population .
En fait , ce qu'ils veulent c'est recruter des gens qui seront à leurs bottes car dépendant d'eux pour un renouvellement de contrat , ce qui ne serait pas le cas pour des gens ayant réussi le concours et se retrouvant du coup titulaires.
Un titulaire , pour nos politicaillons locaux , c'est quelqu'un qu'on ne peut plus virer ,même s'il ne lèche pas assez profond le cul des élus voyoux incompétants..
D'utant que ces jeunes diplômés sont souvent plus instruits que ns analphabêtes locaux qui siègent aux deux assemblées et ils ont peur que ça finissent par se savoir!
Leur seule réelle compétence étant celle qui consiste à se trouver des indemnités de tous ordres , des frais de missions" bidon"( les missions sont "bidon" pas les indemnités rassurez vous) à se voter de substancielles augmentations de salaire ( comme le "petit Nicolas " qui leur a montré la voie )
Pensez-y lorsque ces mêmes élus feront semblant de s'offusquer du recrutement "exogènes" c'est le nouveau mot qu'ils ont découvert récemment...en réalité ,le seul recrutement "endogène" qui les intéresse c'est celui des enfants et de madame ,et s'il y a encore de la place , du tonton, du cousin....

20.Posté par Quel gâchis ! le 27/03/2011 11:57
Madame Dindar a démontré qu'elle préférait des mesurettes largement inefficaces socialement (le recrutement pendant un an de 20 jeunes, sans possibilité de prolongation) à une action durable, juste et efficace en faveur de l'emploi des jeunes réunionnais (l'emploi de la poignée d'Attachés lauréats du concours, compétents et méritants, avant qu'ils ne soient rayés des listes d'aptitude)...
Ded a tout compris !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales