Société

Le 10 avril, Nasion Rénioné célèbre le zourdlan rénioné

"Oubli pa nout lystwar". C'est sous ce titre qu'un communiqué de Nasion Rénioné et son leader, Aniel Boyer, nous est parvenu. Le mouvement politique tente à sa manière d'interpeller les Réunionnais sur leur histoire.


Le 10 avril, Nasion Rénioné célèbre le zourdlan rénioné
10 avril 1668/10 avril 2012 : soit 344 années d'une Réunion qui voit ses premières lignes d'histoire écrites par le peuplement hétéroclite qui commence en novembre 1663, date à laquelle débarquent les premiers habitants de l’île Bourbon.

"Ils arrivent à bord du 'Saint-Charles' en baie de Saint-Paul avec dix malgaches (3 femmes et 7 hommes) et deux français. Parmi eux, Marie Case et Jean Mousse, tous les deux malgaches, auront deux filles. Anne née le 10 avril 1668, la première réunionnaise de l’histoire et Cécile vers 1675. Les deux premiers français ne laisseront aucune descendance et quitteront l’île quelques années plus tard. Les premiers quartiers à être habités sont ceux de la Fontaine et les alentours du cimetière Marin (là ou on trouve encore aujourd’hui les plus veilles tombes de l’île)", détaille le communiqué.

"Les indiens 'Tamouls' seront en l’an 5113 le 14 avril. Les Chinois ont célébré le 23 janvier l’an 4709. Les européens "français" sont en l’an 2012 depuis le 1er janvier. Pour les rénioné, c'est le 10 avril notre jour de l'An 344. Bone ané zot tout’ !", finit par souhaiter Aniel Boyer.
Mardi 10 Avril 2012 - 07:46
.
Lu 2432 fois




1.Posté par Triste c... le 10/04/2012 08:24
Quelle bande de c...

2.Posté par durandal le 10/04/2012 09:32
et zot oublie pas que la langue de la République est le français, et cet idiome compliqué ne peut pas^être un langage, le créole estg un mélange de différentes cultures différentes langues pour communiquer , il est don censé être évolutif comme les arrivées sur le territoire, du comorien va venir épicé ce parlé, comme il y a eu du breton , du normand, du malgache, de l arabe, de l africainetc , alors si vous voulez tuer le créole figez le .
Le Créol le dos

3.Posté par Le roi le 10/04/2012 09:59
Pour faire suite à la chanson de Renaud " Hexagone". La Réunion aussi a son Roi par la personne d'Aniel Boyer qui parfaitement installé sur son trône.

4.Posté par Babs le 10/04/2012 10:32
Anniversaire oui, jour de l'an...

5.Posté par Bon sang ne saurait mentir le 10/04/2012 11:18
Avec la tête qu'il a et le nom qu'il porte,... j'invite le roi Ubu 1ér ,alias, Aniel Boyer, à se rapprocher de l'Association des généalogistes de Bourbon qui se fera un plaisir de lui dire, de quel asile de dingues ses ancêtres de France se sont échappés il y a un peu plus d'un siècle, avant de venir faire souche dans le département Français de la Réunion !!!

6.Posté par Peeping Tom le 10/04/2012 11:30
Au lieu de parler ( com lè francè mdrrr) de 2012 après Jèsus Christ, je propose qu'on passe au calendrier X annèes après la naissance de Boyer !!!

Mieux encore, crucifions le de suite !!!

7.Posté par historic le 10/04/2012 11:41
Complètement faux !!! Le tout premier acte de baptême rédigé à la Réunion l'a été en 1667 (acte conservé aux Archives Départementales de la Réunion). Il concerne l'enfant de deux colons Pierre Pau et Anne Billard, dont on ne sait pas encore avec certitude s'ils faisaient partis du premier voyage avec Louis Payen ou s'ils sont arrivés plus tard en 1665 quand la colonie a envoyé officiellement ses premiers colons. Mais on sait en revanche que bien avant cet enfant-ci, les premiers enfants nés en terre bourbonnaise sont ceux des trois femmes malgaches que Louis Payen avait emmené avec lui en 1663 avec les sept autres serviteurs malgaches. On parlait à l'époque de serviteurs et non d'esclaves mais c'en était bel et bien et sitôt arrivés, les malgaches se sont enfuis dans les forêts des hauteurs de Saint-Paul. Les premières naissances étaient donc marronnes, ce qui explique pourquoi elles n'ont jamais été enregistrées. Une certitude historique donc : toutes ces naissances, l'officielle comme les marronnes, arrivent bien avant celle de Anne citée dans ce communiqué et que ce mouvement sorti d'on ne sait où revendique comme date de naissance de la nation réunionnaise. Bref, monsieur Aniel Boyer, veuillez vérifier un minimum vos connaissances historiques avant de nous décréter un jour de l'an !!

8.Posté par Zbob le 10/04/2012 11:50
Qu'attendre d'autre de ce ramasseur de cailloux illégal dans la rivière St Etienne qui n'a découvert les "joies" de l'indépendantisme que lorsqu'il s'est fait attrapper par la zistiss forcément macro qui ne le laisse pas dégrader en toute impunité l'environneme,nt

9.Posté par Fabien le 10/04/2012 11:50
Ouais, c'est un peu bête quand même. Ici on parle de date anniversaire, pas de jour de l'an.
Les chinois et les indiens ont leur propre calendrier, c'est ce qui fait qu'ils n'ont pas le même jour de l'an que nous.
Vous allez voir qu'ils vont finir par nous sortir un calendrier pays imaginé par je sais pas quel astronome de gouttière local.

10.Posté par agriginte aristobald le 10/04/2012 14:29
Té zenfan domoun, sa pa le boug la dégrén le pon ek son zafér y ramass galé? Té aniel assé fé lintéressan alé joué ek 2 tiboi!!!

11.Posté par Maronèr le 10/04/2012 18:32
Personnellement, je dois avouer que je ne connaissait pas Anne Mousse. C'est un jour que les réunionnais devrait se rappeler puisqu'elle est en quelques sorte l'ancêtre commun à tous les réunionnais. Pour la langue créole Réunionnaise, cela fait bien longtemps qu'elle est reconnu à travers le monde et classé comme patrimoine immatériel à l'Unesco. Il y en a parmis nous qui ont du loupé un wagon. Sinon, le français en déplaise au défenseur de la langue française à la Réunion, il faut savoir qu'elle emprunte énormément de mots à d'autres langues selon les véritables défenseurs de la langue française en France. En tous cas a leur place, je ne prendrais pas pour avocat notre Bounty "durandal". Bon allez sans rancune.

12.Posté par Kaf le 10/04/2012 21:11
Félicitation kan meme y faut reconnaitre zot volonté de mettre en avant zot réunionizite ! Au lieu de dénigre ban boug la y faut respect nos ANCETRES qui ont souffert depuis toujours , esclaves et engages ! Souffrance endurer sous le pouvoirs des esclavagistes et de la France !
n'a peut etre d autre manière pou explique toutes nout zistoire ! Alors au lieu de critiquer PROPOSE BAN INUTILE!


13.Posté par Axel Ardan le 11/04/2012 07:29
Hey Kaf, à mon avis les ancetres du Boyer, vu son nom, étaient plutôt du coté des esclavagistes que des exploités...

14.Posté par Lecteur assidu le 11/04/2012 13:02
@13. Axel Ardan
Vous faites du racisme sur un nom ?

Allez donc faire un tour avec Kaf @12. à la superbe bibliothèque départementale de Sind'ni dont l'ensemble du personnel mérite d'être salué pour sa gentillesse et sa disponibilité et surtout, prenez la peine de lire dans le détail l'histoire de la Réunion au lieu de regarder les images ...

Vous y apprendrez par exemple, qu'après que Prony eut prit Possession de l'ile Bourbon au nom du Roy de France, les premiers habitants zoreils qui sont arrivés ne possédaient rien d'autre que leurs mains et leur courage pour espérer se faire une vie meilleure après 3 ou 4 mois de traversée, et qu'ils travaillaient la terre beaucoup plus durement que les quelques malgaches qui étaient venus de Fort Dauphin avec eux , lesquels étaient réputés comme paresseux, et dont certains préférèrent maronnés avant d'être ramenés plus tard dans la grande île ...

Vous apprendrez également qu'une vingtaine d'années après l'arrivée des premiers colons (habitants d'une colonie) ,... venus de tous les coins du Royaume de France où ils étaient alors très durement exploités par la Bourgeoisie et les Courtisans du Roi,... et qui comprenaient alors des charpentiers,des ferronniers ,des maçons,des paysans,des commerçants,des prêtres,des voleurs,des pêcheurs,des condamnés de toute sorte,des femmes dont une grande partie de prostituées,des hommes sans compétences mais plein de bonne volonté,des employés de la compagnie des Indes (propriété du Roi), etc ,etc,.. et que lorsqu'il fallu développer les cultures en faisant venir des esclaves, des Comores,du Mozambique,de Madagascar ,... la grande majorité des colons n'avaient pas les moyens ne s'en acheter plus d'un ou deux et travaillaient au moins, aussi durement que leurs esclaves, la terre qu'ils voulaient mettre en valeur ... et que le cliché avec le gros colon blanc à cheval qui frappait ses esclaves ne s'appliquait pas ou peu à la Réunion car était réprimé avec plus ou moins de sévérité par les Gouverneurs en poste.

Vous apprendrez également parmi la foultitude de renseignements historiques très intéressants, qu'au cours de la période esclavagiste qui dura moins de 150 ans à la Réunion,... de nombreux affranchis Kréols devenus eux-mêmes colons avec des esclaves prospérèrent,... notamment durant la période d'engagisme qui vit arriver de l'Inde où la France possédait des comptoirs, une très importante communauté malbaraise réputée besogneuse,... pour que leurs descendants deviennent aujourd'hui des familles importantes de l'île possédant beaucoup de biens,... puis arrivèrent de Chine et des anciennes colonies Françaises d'Orient d'autres populations qui se mélangèrent avec celles venues d'Europe et d'ailleurs, notamment après la décolonisation.

Voilà comment le peuplement de la Réunion s'est effectué,... Quiconque voudrait se réapproprier une autre histoire que celle-là pour des raisons électoralistes ne ferait que travestir la vérité ...

La période de l'esclavage qu'aujourd'hui, tout le monde condamne à l'unanimité, mais qu'il faut remettre dans son contexte, ne doit pas servir de prétexte pour diviser ou d'excuse pour empêcher la Réunion d'avancer unie et confiante vers son avenir !!!

15.Posté par letchi babylon le 11/04/2012 20:37
sa meme noute renyonizité ....trop drole !!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales