Société

L'habitant de la côte Ouest trie beaucoup moins ses déchets qu'un métropolitain

Les communes du TCO (La Possession, Le Port, Saint-Paul, Trois-Bassins et Saint-Leu,) publient le bilan de l'intercommunalité en matière de collecte des déchets pour les 205.330 habitants que compte son territoire. La tendance est à la hausse, notamment concernant les ordures ménagères résiduelles. 3.000 tonnes de déchets supplémentaires ont été collectés en 2010.


L'habitant de la côte Ouest trie beaucoup moins ses déchets qu'un métropolitain
 
Les tonnages d'ordures ménagères résiduelles (OMR) collectés en 2010 sont en augmentation de 6.29% sur les six communes de l'intercommunalité du TCO, ce qui représente exactement 3.428 tonnes de déchets collectés en plus.

Pour l'anecdote, la crise avait également eu des répercussions sur le tonnage collecté. Celle-ci avait ainsi occasionné une baisse de la consommation en 2009, et par là même une baisse des tonnages d’objets ménagers résiduels (-5%). L’augmentation des tonnages d’objets ménagers peut s’expliquer par la reprise de la consommation en 2010.

Cependant, compte tenu de l’augmentation de la population, le TCO note une progression moindre du ratio par habitant (4,05%), s’établissant à 282 kg, soit 10,76% de moins que le ratio national de l’ADEME (316 kg).

Habitant de l'Ouest : vous triez 1 kg d'emballages et papiers en plus par an mais...

La collecte sélective en porte-à-porte des emballages et papiers est généralisée sur l’ensemble du territoire depuis le mois d’octobre 2004, à l’exception de Mafate. Le TCO constate un effort minime sur le tri des emballages avec une progression de 7% des tonnages collectés. A l’échelle de l’habitant, chaque habitant de la côte Ouest aura trié 1 kg d’emballages et papiers de plus qu’en 2009. Les tonnages restent globalement inférieurs de 30.43% au ratio national ADEME 2007.

Le verre très peu recyclé par rapport à la métropole
 

Sur les 338 bornes d’apport volontaire en verre qui sont réparties sur le territoire, les tonnages collectés sont en hausse de 5,70%. Chaque habitant aura trié 590 grammes de verre de plus qu’en 2009, un bon point. Toutefois, le ratio par habitant reste inférieur de 62% au ratio national. La totalité du gisement est valorisée dans le cadre de la garantie de reprise d’Eco-Emballages. Aux dires du repreneur, le taux de refus est quasi nul.

L'habitant de la côte Ouest trie beaucoup moins ses déchets qu'un métropolitain
Concernant la collecte des déchets végétaux en porte-à-porte ou en points de regroupements, les quantités relevées enregistrent une progression de 4%, marquant un infléchissement de l’augmentation par rapport aux années précédentes (56% en 2008, et 7% en 2009). La progression du ratio par habitant est seulement de 2.35%, compte tenu de l’augmentation de la population.

Les tonnages d’encombrants enregistrent une diminution de 11% en 2010 par rapport à 2009. Sur ce point, la TCO a du mal à faire passer le message. Malgré l’existence d’une collecte séparative des déchets végétaux et encombrants, des études de caractérisation du gisement ont démontré la présence de déchets ne relevant pas de la catégorie des encombrants (déchets végétaux, ordures ménagères résiduelles, pneumatiques, batteries, gravats...). "Un lourd travail de communication et de sensibilisation devra être mené dans les années à venir afin de responsabiliser les usagers", indique le rapport.

Mafate en-deçà de la moyenne du littoral

Les tonnages collectés à Mafate (173 tonnes) enregistrent une augmentation de 16,58% par rapport à 2009 (148 tonnes), ce qui équivaut à 229 kg/hab. Le ratio par habitant reste largement inférieur par rapport au reste du territoire (282 kg /hab).

Une organisation spécifique est mise en place pour Mafate : l’évacuation des déchets produits par les habitants du cirque est effectuée mensuellement par hélitreuillage en partenariat avec l’ONF. Les déchets collectés ne sont pas triés (ordures ménagères résiduelles, emballages recyclables et papier, et verre collectés en mélange) et sont évacués par hélicoptère puis regroupés dans des caissons sur le site de la Rivière de Galets ou du Col des bœufs. Pas sûr que malgré ce tonnage inférieur, le petit tour en hélicoptère coûte, au bout du compte, moins cher à l'intercommunalité.  
Vendredi 8 Juillet 2011 - 10:08
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1756 fois




1.Posté par Angélique le 08/07/2011 12:33
Et pourquoi pas une 3ème poubelle pour les verres comme en métropole? Ce serait efficace et pratique pour tout le monde......

2.Posté par jason bourne le 08/07/2011 13:00
de la com il faut de la com ...

très souvent je vois des déchets végétaux devant des maisons dans des sacs poubelles,

je regarde mon calendrier TCO il écrit le mardi emballage et papier à recycler ....


combien de personnes savent que les boites de conserve les canettes en alu se recyclent

le tco au lieu d'avoir un budget en personnel exorbitant ferait mieux de distribuer quelques prospectus ( en papier recyclé bien sur ) dans boites aux lettres pour expliquer quoi mettre dans les poubelles jaunes!!

3.Posté par certes le 08/07/2011 13:28
mais celui du nord du sud ou de l'est .....

4.Posté par noe974 le 08/07/2011 13:34
ça sert à quoi de trier ses déchets ?
Les déchets sont des déchets ...il n'y a pas d'usines de retraitement ici .....

5.Posté par mwin le 08/07/2011 13:41
REDUCTION A LA SOURCE = MOINS DE CONSOMMATION = MOINS D'EMBALLAGES = MOINS DE DECHARGES = MOINS DE CENTRE DE TRIS = PAS D'INCINERATEUR.
Les déchets verts, quant à eux, étaient brulés avant. Ils avaient la particularité de faire fuir les moustiques et participaient à la destruction des gites larvaires. Aujourd'hui des arrêtés municipaux dans la quasi totalité des communes interdisent ce procédé depuis 2007, après l'épisode chik. Cherchez l'erreur.

6.Posté par casselescuis@yahoo.fr le 08/07/2011 14:33
C'est pas les mêmes?


7.Posté par David ASMODEE le 08/07/2011 15:31
La dernière fois à Saint-André, je sors ma poubelle jaune.
Le camion passe. Le rippeur ouvre et contrôle.

Le rippeur au chauffeur : " néna un bouteille plastique dedans !!!!! kwé i fé ?"
Le chauffeur : " fous la même, vide pas !!!!"

Sur l'étiquette de la poubelle jaune : on met dans le bac jaune bouteilles en plastique, journaux, papier, cartons. Depuis, j'ai remisé ma poubelle et JE NE TRIE PLUS. Je recommencerai lorsque le tri ne sera plus à la merci de l'humeur des employés des sociétés de ramassage.

8.Posté par max le 08/07/2011 18:07
sur les emballages devrait être dessiné la poubelle dans lequel il doit être jeté en normalisant les couleurs pour toute la FRANCE
en METROPOLE les briques de lait se jettent dans la poubelle jaune , ici elles ne sont pas recyclables

9.Posté par timonsieur le 08/07/2011 19:29
Tous les réfractaires au tri ou à l'effort de tri (soulignons le mot effort) trouveront un prétexte pour rester makot (rippeur qui fait une erreur et qui ne reconnait pas que vous êtes un trieur d'élite / aux autres de trier / pas d'usine à la réunion/ c chiant...).
- Si le rippeur fait un contrôle c'est déja qu'il fait bien son job, y'en a qui le font plus depuis longtemps et qui effectivement ne connaissent pas les consignes de tri (le cordonnier est le + mal chaussé)
- Eco-emballages qui est l'écorganisme qui gère les déchets en France et DOM s'occupent du recyclage de nos déchets recyclables. ces derniers sont acheminés en centre de tri pour être séparés par matériaux (PET/PEHD, PAPIERS, CARTONS, Emballages ALU, Emballages ACIER) , monsieur Noé le gros Naz qui parle sans savoir. Et comme on dit : de tous ceux qui n'ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. Visitez leur site vous serez moins con.
Par contre la COM à ses limites, et j'en connais un rayon croyez moi, ce qu'il faut aujourd'hui et nous sommes légion à le penser, c'est un courage poilitique pour verbaliser les gros dégueulasses qui jettent leurs déchets partout et les autres qui regardent sans rien dire de peur de représailles.
Noé, crois moi si je te vois en train de balancer un truc dans la nature, je te languète sur place.

Comme dit un panneau sur le Guillaume (hauts de l'ouest ou les makots sont très nombreux), les ordures sont ceux qui les jettent... depuis pas un seul "sans Coui...." ne dépose ses déchets à cet endroit.
Alors au lieu de vous inventer des excuses bidons les uns et les autres, défendez un peu votre quartier, votre pays, la nature au lieu d'attendre comme à Naples, 100000 tonnes de déchets dans les rues pour prendre conscience qu'ils existent, qu'ils nous envahissent, qu'il faut réduire un max (prévention), trier juste et plus.

a bon entendeur



10.Posté par David ASMODEE le 09/07/2011 07:30
"Tous les réfractaires au tri ou à l'effort de tri (soulignons le mot effort) trouveront un prétexte pour rester makot"...comme ta mère par exemple

"rippeur qui fait une erreur et qui ne reconnait pas que vous êtes un trieur d'élite "
...et je fais quoi de ma poubelle pleine ? Je vais jeter dans une ravine ou j'attends que la CGTR lui donne le feu vert pour ramasser ? D'autant plus que les mêmes rippeurs font leur makro et acceptent que certains copains utilisent la poubelle jaune comme poubelle classique qui sera collectée le lundi et le jeudi.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales