Revenir à la rubrique : Economie

Vidéo – Canne à sucre: 4 millions d’euros d’aides pour les planteurs

Le reliquat de l'aide à la production non utilisée sera versée aux agriculteurs la semaine prochaine.

Ecrit par zinfos974 – le vendredi 27 novembre 2020 à 18H36

La Commission paritaire de la canne et du sucre (CPCS) s’est tenue ce vendredi après-midi à la Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DEAL). Une enveloppe de 4 millions d’euros pour le reliquat de 2019 a été débloquée et sera versée dès la semaine prochaine.

Une bonne nouvelle pour les professionnels qui craignent une mauvaise mauvaise campagne 2020 : 1,5 million de tonnes sont attendues. Le CPCS a mis en place des aides liées notamment à la sécheresse. « On s’oriente sur une aide à l’itinéraire technique comme la fertilisation », explique Isidore Laravine, co-président de la Commission Paritaire de la Canne et du Sucre.  Il précise : « Les montants ne sont pas encore définis mais devraient tourner entre 250 à 300 euros par tonne d’engrais ».

Le CPCS demande aussi à l’État de faire une avance sur le reliquat de 2020 à cause d’une saison qui s’annonce déjà mauvaise. Elle est espérée pour le premier semestre 2021. Les professionnels attendent une réponse en décembre avec la venue attendue du ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La CRC épingle la SAPHIR sur la gestion durable de l’eau

La Chambre régionale des comptes de La Réunion a publié son rapport d’observations définitives sur la société d’aménagement des périmètres hydroagricoles de La Réunion (SAPHIR), après son premier contrôle initié en février 2023. Le rapport, qui a finalisé ses observations en octobre 2023, critique les pratiques actuelles de SAPHIR, soulignant sa dépendance financière aux ventes d’eau et ses modalités d’action qui ne s’inscrivent pas pleinement dans une gestion durable de l’eau.

Henri Nijdam : “Le Quotidien ne sera pas un journal low-cost”

Propriétaires depuis ce mercredi à minuit du Quotidien, Henri Nijdam et Jean-Jacques Dijoux ont livré quelques éléments sur le futur du journal. Aux lecteurs, les nouveaux hommes forts de ce pilier de la presse locale assurent que Le Quotidien nouvelle formule sera de qualité.