Revenir à la rubrique : Société

Université de La Réunion : Le Sgen-CFDT consterné par la nomination d’un administrateur provisoire

Le syndicat Sgen-CFDT avance que la nomination de Jacques Comby comme administrateur provisoire contrevient aux règles de fonctionnement de l'Université de La Réunion et se réserve le droit de contester cette décision.

Ecrit par zinfos974 – le mercredi 13 mars 2024 à 08H25

Communiqué :

Le Syndicat Général de l’Éducation Nationale – Confédération Française Démocratique du Travail (Sgen-CFDT), en sa qualité de premier syndicat représentatif des personnels de l’Université de La Réunion, tient à exprimer sa surprise et sa consternation suite à la récente nomination d’un administrateur provisoire par le Recteur de région académique. Cette décision suscite de fortes interrogations et ne peut que raviver les tensions, d’abord parce qu’elle déroge aux principes de démocratie des universités et ensuite parce qu’elle soulève plusieurs questions.

Sur quelle base juridique cette décision est-elle fondée ? En effet, une décision d’administration provisoire n’est prise qu’en cas de difficultés graves dans le fonctionnement des organes statutaires des établissements » article L 718-9 du code de l’éducation. Or, si le projet de budget 2024 n’a pas reçu l’aval du CA du 26 février dernier, les autres textes ont été votés avec une large majorité et les autres instances fonctionnent elles aussi normalement, preuves en sont les votes dans ces mêmes instances. Surprise aussi alors que le Recteur a arrêté un budget identique à celui présenté par l’équipe présidentielle lors du dernier Conseil d’Administration.

Sur quels éléments constatés cette décision est-elle fondée ? En effet, selon les statuts de l’université de La Réunion, la présidence, en cas d’absence du président, revient au Vice-président du Conseil d’administration chargé des affaires générales. Ces règles assurent non seulement le bon fonctionnement de notre établissement mais garantissent également le respect des droits au sein de notre communauté.

Cette décision de mise sous administration provisoire, basée sur un seul vote négatif d’une seule instance est, à la connaissance du Sgen-CFDT, unique en France. Présage-t-elle d’autres mises sous tutelle d’autres universités en France ? Donne t-on une recette à qui voudrait se débarrasser de son Président, de son conseil d’administration, de son supérieur hiérarchique ?

Le Sgen-CFDT rappelle fermement son attachement aux règles qui régissent les Établissements Publics à caractère Scientifique, Culturel et Professionnel (EPSCP), et qui mettent en avant l’importance de l’autonomie de ces institutions ainsi que d’une gouvernance inclusive, comme cela est écrit dans l’article L711-1 du Code de l’éducation.

Le Sgen-CFDT appelle à un renouveau du dialogue, à la tenue de consultations réelles, et au respect des principes fondamentaux de notre institution. Nous restons fermement engagés à défendre les intérêts de tous les membres de la communauté universitaire et à préserver l’intégrité et le bon fonctionnement de la seule université du territoire.

Le Sgen-CFDT se réserve le droit de contester cette décision par tous les moyens qui sont à sa disposition.

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
19 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

1.200 Pétrels de Barau échoués sur toute La Réunion

Durant ce mois d’avril, les Pétrels de Barau juvéniles prennent leur envol pour la première fois, tentant de rejoindre la mer pour aller se nourrir. Chaque année, nombre de ces oiseaux marins endémiques et protégés s’échouent avant d’atteindre le large. Cette année, le nombre d’échouages est beaucoup plus élevé que prévu.

APEBA : Une marche conviviale ce dimanche en faveur de la protection animale

L’association APEBA organise une randonnée familiale dans la forêt de l’Etang-Salé ce dimanche à partir de 9h, en présence de bénévoles, de partenaires, mais aussi de chiens à l’adoption. Un événement qui vise à « soutenir le combat contre la maltraitance et l’errance animales à la Réunion ».

« L’octroi de mer : c’est n’importe quoi ! » selon l’UCOR

L’Union des Consommateurs de La Réunion (UCOR) publie une lettre ouverte critiquant l’octroi de mer pour son impact sur le coût de la vie et exige sa suppression immédiate, ainsi que le financement des communes et de la région par l’État, pour protéger le pouvoir d’achat des Réunionnais.